Stop à la peur, place à l’espoir et à la liberté !

Je vous souhaite une merveilleuse année 2021 !

Je formule le vœu d’une année d’espoir et de liberté, loin de la psychose du coronavirus.

Et d’ailleurs, je voudrais commencer l’année par une première bonne nouvelle.

Figurez-vous que la grippe a disparu !

Mais où est passée la grippe ??

C’est très étonnant, mais si l’on en croit les chiffres officiels, il n’y a eu que 10 cas de grippe depuis novembre.

10 cas, dans toute la France, contre des milliers en temps normal !

Car la grippe décolle toujours au mois de novembre. Mais pas cette année.

Et ce n’est pas une spécificité française : c’est dans le monde entier.

Regardez ces chiffres de l’Organisation mondiale de la santé :

Vous voyez que depuis la semaine 15 de l’année 2020, c’est-à-dire début avril, la grippe a disparu de la face du globe !

On ne sait pas vraiment pourquoi, mais il est probable que les virus respiratoires entrent en « compétition », et que le Sars-Cov-2 ait délogé cette année les virus de la grippe.

Ce n’était absolument pas prévu par nos « spécialistes ».

Et savez-vous quelle conclusion j’en tire ?

Qu’il faut arrêter de s’attendre au pire, en permanence !

Halte aux prévisions catastrophistes

Vous vous souvenez que des modèles mathématiques nous ont annoncé 400 000 à 500 000 morts de la Covid-19 en France. En réalité, il y en a eu près de 10 fois moins.

On nous a aussi annoncé un cauchemar avec le retour de la saison hivernale, et le risque d’une conjonction fatale de la grippe et de la Covid-19.

En réalité, la grippe n’est pas revenue… et le coronavirus, au moment où je vous écris, est à un niveau très limité en France !

Bien sûr, on n’est jamais à l’abri d’un « rebond », d’un « troisième épisode », surtout avec un virus qui n’arrête pas de muter.

Mais il faut arrêter d’avoir peur, en particulier pour l’hôpital.

Certes, le virus mute, et peut même, dans certains cas, ré-infecter quelqu’un qui a déjà été testé positif.

Mais même dans ce scénario catastrophe de double infection, il faut savoir qu’il est quasiment impossible de faire une forme grave la deuxième fois.

Cela veut dire que les régions où le virus a largement circulé sont désormais moins exposées.

La preuve : les départements les plus touchés au printemps ont été les moins touchés à l’automne !

Prenez l’Ile-de-France, brutalement atteinte par l’épidémie en mars-avril.

Si vous regardez la courbe d’hospitalisations, vous voyez que l’épisode de l’automne a été totalement maîtrisé à l’hôpital.

A l’automne, les hôpitaux n’ont globalement pas été surchargés en Ile-de-France.

A Paris, ces derniers mois, le nombre de patients en réanimation n’a même jamais dépassé les capacités, représentées par la ligne en pointillés sur ce graphique :

Même phénomène dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin (l’ancienne Alsace) : la grosse vague au printemps a été suivie par un épisode automnal contenu, avec moins d’hospitalisations :

Au total, il faut bien voir que le deuxième épisode n’a affecté sévèrement que les régions qui avaient été épargnées par le premier !

Et tout ça, c’est de bon augure pour la suite !

J’en mets ma main au feu : il n’y aura pas de 3ème vague catastrophique

En septembre dernier, je vous ai dit, avec un peu d’audace, que le pic de l’épidémie était passé.

C’était vrai là où le virus avait beaucoup circulé (Ile-de-France, Alsace…)… mais je reconnais que c’était inexact dans les régions épargnées au printemps.

Comme les départements de l’Ain ou des Hautes Alpes, par exemple, où le virus a très peu circulé en mars-avril. Là, le deuxième épisode automnal a été nettement plus fort :

Mais tous ces chiffres sont de bon augure en cas de « troisième vague ».

Même s’il y a une hausse du nombre de cas positifs, le nombre d’hospitalisations a désormais toutes les chances d’être contenu.

Pour une raison simple : le virus a désormais bien circulé dans toute la France, ou presque, ce qui nous donne une forme d’immunité collective.

(Il n’y a guère que la Bretagne qui a globalement été épargnée à l’automne comme au printemps).

En cas de troisième épidémie, il devrait se passer dans la plupart des régions ce qu’on a observé cet automne en Ile-de-France et en Alsace : un nombre maîtrisé d’hospitalisations et de décès.

Rien, donc, qui justifie une atteinte aux libertés, comme un reconfinement ou un vaccin obligatoire.

Bien sûr, il faut continuer d’être prudent et de travailler à la prévention des infections hivernales (avec la vitamine D en particulier).

Mais il faut définitivement arrêter d’avoir peur, et retrouver la sérénité.

Les chiffres montrent que la majorité des hospitalisations et décès Covid-19 sont derrière nous.

Et on dispose d’armes efficaces en prévention et en traitement.

Tout cela veut dire, aussi, que nous n’avons pas besoin de nous faire injecter un vaccin expérimental, sur lequel on n’a aucun recul.

Mais évidemment, cela ne va pas plaire à tout le monde.

Car Big Pharma et le gouvernement ont tout misé sur la vaccination de masse depuis le début de l’épidémie.

Donc vous pouvez être sûr qu’on va essayer de vous faire peur, au moins jusqu’à l’été prochain.

Mais il faut résister ! Arrêtons d’avoir peur !

Place à l’espoir, la sérénité et la liberté…

…et à une très joyeuse année !

Sources

69 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

69 commentaires

Béatrice+MAILLET-CONTOZ 6 janvier 2021 - 13h20

…. Merci pour ce partage, je pense la même chose que vous, merci d’y avoir apporté vos éléments sourcés, j’ai diffusé largement !!
bien à vous.

Répondre
Maryse Doess 6 janvier 2021 - 13h23

Bonjour, il me semble qu’il faut regarder aussi un autre simple élément : le fait que depuis des mois, même si de manières variées selon le moment et selon les personnes, nous sortons peu, nous sommes masqués, nous nous lavons les mains comme jamais et nous maintenons souvent fort bien les distances, tout cela annonçait à l’avance qu’il y aurait beaucoup moins de grippes, gastros, bronchiolites !! C’est une excellente nouvelle qui se confirme : si nous savons bien nous protéger en hiver, si les personnels des écoles, crèches et entreprises impliquent dans leurs habitudes bcp de désinfections partout et ces masques et lavages … et bien nous serons simplement beaucoup moins malades ! La grippe et tout le reste n’ont pas juste disparu, mais grâce à tout cela elles ne nous atteignent plus !

Répondre
Micoud 7 janvier 2021 - 9h28

Bonjour, vous êtes plusieurs à penser cela et ça paraît pertinent. Mais pourquoi alors la covid est restée et reste encore un peu partout, malgré les gestes barrière j’entends, alors que la grippe n’a pas même fait son apparition en 2020 (ou si peu). Moi je reviens toujours à l’idée que les malades / morts de la grippe on été comptabilisés comme morts de la covid. Tout ça pour pousser à répandre un vaccin qui de fait est attendu comme le Messie et est censé prévenir / guérir tous le monde, au lieu d’utiliser la prévention telle que préconisée par X. Bazin.

Répondre
Germaine 6 janvier 2021 - 13h25

En cette fin d’année je lis beaucoup de mea culpa de personnes qui se croyaient détentrices de la vérité. Dont acte Monsieur Bazin. J’aimerai rappeler que la peur n’évite pas le danger et que le bon sens humain, 1ère victime du covid!!, aide à faire la part des choses.
Je n’ai aucune sympathie pour les apeuré.e.s car je pense que mobiliser leur courage leur apporte plus que notrre condescendance à leur trouille….

Répondre
Manzano veciana 6 janvier 2021 - 13h29

Merci beaucoup Xavier, je pense pareillement, 🙏🏻

Répondre
Damé 6 janvier 2021 - 13h34

Comment cela va t il se passer pour voyager ? Est-ce que nous allons être mis devant un dilemme : voyage et vaccin ou pas de vaccin et pas de voyage ! Cela sent le complot …. Attendons patiemment la suite des évènements

Répondre
Zampa 6 janvier 2021 - 13h35

Bonjour Xavier, Merci à vous, pour cette analyse globale, synthétique et logique, qui nous permet de mieux visualiser les différents aspects de l’évolution de cette maladie. Vos messages, vos analyses nous apportent de la Sérénité !!
!Un grand merci à vous !!
Bien cordialement

Répondre
Grossmann calogero 6 janvier 2021 - 14h12

Oui toutes c’est choses c’est de la Mafia politique dirigé par les suppots de Satan comme bill Gate et autre millardaire.Que la vangeance de Dieu s’abatte sur eux!!

Répondre
BARRET 6 janvier 2021 - 14h14

Je connais 2 personnes qui sont mortes du vaccin contre la grippe. A l’une le médecin lui a dit : »Vous n’allez pas nous faire des problèmes quand même ? »Et ça ne remonte pas, les médecins ont peur de l’Ordre des Médecins, et d’avoir un procès. Il faut savoir qu’on devient personna non grata en cas de problème après un vaccin. Je connais plusieurs personnes qui ont eu la SEP après vaccination, certaines en sont mortes déjà. Le Dr Dextreit dit dans son livre « La Méthode Harmoniste » et « Guérir par l’argile », que le buis est le meilleur anti-viral, meilleur que les médicaments chimiques, car sans effets secondaires. Et associé au sureau, très efficace aussi contre les « coques »(entérocoque, pneumocoque, etc…)Sans parler de ce médecin qui soigne le virus par l’argile, ainsi, il ne va pas dans les poumons.
La Médecine Naturelle et Scientifique, avec le Dr Bicher-Benner, et son élève, le Dr Schneider dans son livre »La santé ça se mange », explique comment ils ont guéri la polio et la diphtérie, et sans médicaments.

Répondre
Melancholy Man 23 janvier 2021 - 15h26

La Diphtérie, la Polio et le Tétanos guérissent depuis plus de 70 ans avec un traitement naturel : le chlorure de magnésium par injection intra-veineuse. Cela fait partie des innombrables scandales de la médecine traditionnelle. Le traitement par le chlorure de magnésium a été ( comme bien souvent ) découvert presque par hasard par le Professeur Delbet pendant la guerre de 14/18. Ses travaux ont été repris par le docteur Neveu qui a démontré à ses collègues médecins la totale efficacité de ce traitement sur la diphtérie et bien entendu ses résultats ont été falsifiés … Faites des recherches sur internet je pense que vous serez édifiés ou sinon procurez vous le petit livre de Marie France Müller ( Naturopathe ) elle explique très bien ces scandales et les merveilleuses vertus de ce sel, e plus son petit livre ne coûte que 5€

Répondre
dubreuil 6 janvier 2021 - 14h43

Très heureuse de vous lire! Tous mes voeux d’ espoir pour une année en santé physique , émotionnelle, sans « peur et sans contrainte » !

Répondre
Danièle Laroche 6 janvier 2021 - 14h53

Bonne année à vous, votre équipe, à ceux qui sont chers à chacun (chacune). Poursuivez avec la même volonté votre travail de vérité sur la véritable médecine, celle des professeurs RAOULT, PERONNE, JOYEUX et de quelques autres encore oeuvrant dans ce sens. Ne baissons pas les bras. Les praticiens n’ayant en tête que la progression de leurs revenus personnels ont trahi leur serment et ne méritent que notre mépris.

Répondre
1 2 3 4 5 6

Laissez un commentaire