Stop à la peur, place à l’espoir et à la liberté !

Je vous souhaite une merveilleuse année 2021 !

Je formule le vœu d’une année d’espoir et de liberté, loin de la psychose du coronavirus.

Et d’ailleurs, je voudrais commencer l’année par une première bonne nouvelle.

Figurez-vous que la grippe a disparu !

Mais où est passée la grippe ??

C’est très étonnant, mais si l’on en croit les chiffres officiels, il n’y a eu que 10 cas de grippe depuis novembre.

10 cas, dans toute la France, contre des milliers en temps normal !

Car la grippe décolle toujours au mois de novembre. Mais pas cette année.

Et ce n’est pas une spécificité française : c’est dans le monde entier.

Regardez ces chiffres de l’Organisation mondiale de la santé :

Vous voyez que depuis la semaine 15 de l’année 2020, c’est-à-dire début avril, la grippe a disparu de la face du globe !

On ne sait pas vraiment pourquoi, mais il est probable que les virus respiratoires entrent en « compétition », et que le Sars-Cov-2 ait délogé cette année les virus de la grippe.

Ce n’était absolument pas prévu par nos « spécialistes ».

Et savez-vous quelle conclusion j’en tire ?

Qu’il faut arrêter de s’attendre au pire, en permanence !

Halte aux prévisions catastrophistes

Vous vous souvenez que des modèles mathématiques nous ont annoncé 400 000 à 500 000 morts de la Covid-19 en France. En réalité, il y en a eu près de 10 fois moins.

On nous a aussi annoncé un cauchemar avec le retour de la saison hivernale, et le risque d’une conjonction fatale de la grippe et de la Covid-19.

En réalité, la grippe n’est pas revenue… et le coronavirus, au moment où je vous écris, est à un niveau très limité en France !

Bien sûr, on n’est jamais à l’abri d’un « rebond », d’un « troisième épisode », surtout avec un virus qui n’arrête pas de muter.

Mais il faut arrêter d’avoir peur, en particulier pour l’hôpital.

Certes, le virus mute, et peut même, dans certains cas, ré-infecter quelqu’un qui a déjà été testé positif.

Mais même dans ce scénario catastrophe de double infection, il faut savoir qu’il est quasiment impossible de faire une forme grave la deuxième fois.

Cela veut dire que les régions où le virus a largement circulé sont désormais moins exposées.

La preuve : les départements les plus touchés au printemps ont été les moins touchés à l’automne !

Prenez l’Ile-de-France, brutalement atteinte par l’épidémie en mars-avril.

Si vous regardez la courbe d’hospitalisations, vous voyez que l’épisode de l’automne a été totalement maîtrisé à l’hôpital.

A l’automne, les hôpitaux n’ont globalement pas été surchargés en Ile-de-France.

A Paris, ces derniers mois, le nombre de patients en réanimation n’a même jamais dépassé les capacités, représentées par la ligne en pointillés sur ce graphique :

Même phénomène dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin (l’ancienne Alsace) : la grosse vague au printemps a été suivie par un épisode automnal contenu, avec moins d’hospitalisations :

Au total, il faut bien voir que le deuxième épisode n’a affecté sévèrement que les régions qui avaient été épargnées par le premier !

Et tout ça, c’est de bon augure pour la suite !

J’en mets ma main au feu : il n’y aura pas de 3ème vague catastrophique

En septembre dernier, je vous ai dit, avec un peu d’audace, que le pic de l’épidémie était passé.

C’était vrai là où le virus avait beaucoup circulé (Ile-de-France, Alsace…)… mais je reconnais que c’était inexact dans les régions épargnées au printemps.

Comme les départements de l’Ain ou des Hautes Alpes, par exemple, où le virus a très peu circulé en mars-avril. Là, le deuxième épisode automnal a été nettement plus fort :

Mais tous ces chiffres sont de bon augure en cas de « troisième vague ».

Même s’il y a une hausse du nombre de cas positifs, le nombre d’hospitalisations a désormais toutes les chances d’être contenu.

Pour une raison simple : le virus a désormais bien circulé dans toute la France, ou presque, ce qui nous donne une forme d’immunité collective.

(Il n’y a guère que la Bretagne qui a globalement été épargnée à l’automne comme au printemps).

En cas de troisième épidémie, il devrait se passer dans la plupart des régions ce qu’on a observé cet automne en Ile-de-France et en Alsace : un nombre maîtrisé d’hospitalisations et de décès.

Rien, donc, qui justifie une atteinte aux libertés, comme un reconfinement ou un vaccin obligatoire.

Bien sûr, il faut continuer d’être prudent et de travailler à la prévention des infections hivernales (avec la vitamine D en particulier).

Mais il faut définitivement arrêter d’avoir peur, et retrouver la sérénité.

Les chiffres montrent que la majorité des hospitalisations et décès Covid-19 sont derrière nous.

Et on dispose d’armes efficaces en prévention et en traitement.

Tout cela veut dire, aussi, que nous n’avons pas besoin de nous faire injecter un vaccin expérimental, sur lequel on n’a aucun recul.

Mais évidemment, cela ne va pas plaire à tout le monde.

Car Big Pharma et le gouvernement ont tout misé sur la vaccination de masse depuis le début de l’épidémie.

Donc vous pouvez être sûr qu’on va essayer de vous faire peur, au moins jusqu’à l’été prochain.

Mais il faut résister ! Arrêtons d’avoir peur !

Place à l’espoir, la sérénité et la liberté…

…et à une très joyeuse année !

Sources

69 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

69 commentaires

jordi 6 janvier 2021 - 11h18

Quand on se lave les mains régulièrement, mets un masque et garde la distance il est normal de ne pas attraper la grippe. On le savait.
Quand a le minimalisation du covid je me demande si vous avez des gens touchés dans votre entourage?????
C’est le détail qui change tout.
Si prendre de la vitamine D (ce que je fais chaque hiver)suffisait pour ne pas attraper la Covid cela se sautait et le vaccin n’est pas obligatoire pour le moment du moins en CH alors ne faites pas peur aux gens dans l’autre sens.

Répondre
lola 6 janvier 2021 - 21h47

bjr il n’y a pas que la vitamine D à prendre il y a le zinc la quercetine, la propolis l’huile essentielle de Ravinstara etc…. et là on est protégé

Répondre
crouzet 6 janvier 2021 - 11h46

Merci merci pour votre optimisme et encouragement!! vous êtes convaincants

Répondre
Pascua 6 janvier 2021 - 11h51

Merci pour ces encouragements, j’espère que votre lettre sera lue par beaucoup de personnes et qu’elle leurs permettra de se réveiller afin que tous ensembles nous retrouvons notre liberté de choisir le protocole de santé qui permettra de rester en bonne santé. Bonne année

Répondre
Tamburini 6 janvier 2021 - 11h54

Bonjour, je vous remercie pour cet article qui redonne un peu d’espoir en effet, car, s’il on écoute les médias en ce moment, l’arrivée du ou des variants de la Covid 19 serait très inquiétante
Cependant, alors que j’étais très réticente à la vaccination, pour les raisons que vous avez données, je dois vous dire que je ne suis pas où plus d’accord avec vous : je pense maintenant qu’il faut au contraire que tout le monde se fasse vacciner pour que nous puissions reprendre une vie normale !

Répondre
Alex B 6 janvier 2021 - 20h53

Désolé de te contredire, mais le Virus ne protègera pas du ConaroVirus, comme je l’apelle, puisq ce n’est q’une Connerie pour faire Peur aux Peuples… En outre meme BigPharma et les fabricants de ce soi-disant vaccin, qui n’en est pas un, le disent, ILS NE SAVENT PAS SI CELA PROTÈGERA DU VIRUS… Et en fait selon des Virologue de renom et des chercheurs mondialement reconnus, ce soi-disant vaccin, n’est q’un Traitement Génique à base d’ARN, ce qui pourra Modifier négativement Notre ADN (Code génétiq) ce qi ouvrira dans les 3 à 5ans des Maladies Mortelles. Car à Titre d’info sachez que cette Oligarchies de Milliardaires essaie de diminuer de + de 50% de la population mondiale, et pour se faire ils vont avec ce *vaccins* ASSASSINER les gens… 🙁 Bon courage à nous les gens du Peuples 🙂

Répondre
lola 6 janvier 2021 - 21h45

LE VACCIN JE REFUSERAIS HORS DE QUESTION DE VIVRE AVEC UN SOIT DISANT VACCIN (plutôt thérapie génique) DANS MON CORPS JE CONNAIS LE PROTOCOLE DE NATUROPATHIE POUR BOOSTER MON IMMUNITE ET JE N’AI MEME PAS UN RHUME NI ANGINE JAMAIS J’AI ETE VACCINEE CONTRE LA GRIPPE ET JE NE L’AI JAMAIS EUE ET JE COURS PARTOUT A MON YOGA AUX COURSES J’AI PLEIN D’AMIS QUE JE VOIS REGULIEREMENT ET JE METS LE MASQUE QUE DANS LES MAGASINS JAMAIS DANS LA RUE ET JE SUIS EN PLEINE FORME J’AI PAS PEUR DE CE VIRUS FABRIQUE ….

Répondre
robert 6 janvier 2021 - 11h56

Bonjour , j’ai 68 ans en trés bonne santé , depuis le début de cette pseudo pandémie je n’ai jamais cru à ce virus et étonnamment seulement une dizaine de cas de grippe en France , ou est l’erreur ? , si les populations sont si bètes pour ne pas ouvrir les yeux et se laisser museler et enfermer c’est que le français est raleur mais ce n’est pas en haussant la voix qu’on devient libre , tant qu’on laissera oeuvrer les voyous qui nous dirigent on a pas fini d’en baver , à bon entendeur …… .

Répondre
lucienne Gabillet 6 janvier 2021 - 12h06

on ne sait plus a quel saint se vouer, les gens disent tout et n’importent quoi,qui doit-on croire? je lis vos lettres et j’ai souvent eu des doutes,rassurez-nous.

Répondre
KAUS 6 janvier 2021 - 12h07

EXCELLENTE ANALYSE
QUEL DOMMAGE QUE TOUT TOURNE AUTOUR DE L’ARGENT ET DU PROFIT.
MÊME DANS DES PAYS Où LE VIRUS NE CIRCULE QUASIMENT PAS ex: GABON CAMEROUN CONGO ETC…
MAIS LES AIDES PLEUVENT ET REMPLISSENT DES POCHES.
PERSONNE NE DIT RIEN.

Répondre
OINE ANNE-MARIE 6 janvier 2021 - 12h28

Votre article traite de la non-vaccination pour l’ensemble de la population. Mais avoir 80 ans est un handicap vis-à-vis de ce virus … Alors quel conseil donneriez-vous à toutes les personnes à risque ?

Répondre
BEGON 6 janvier 2021 - 12h54

Bonjour Mr Bazin,
Votre analyse de la situation est encourageante et j’y adhère completement
Je suis d’accord que climat de peur instauré par les medias grand public à uniquement pour but d’inciter les gens à se faire vacciner
J’ai juste une question concernant la region Est qui est à nouveau touché comme au premier confinement ce qui serait en contradiction avec le fait que les régions qui ont été déja touchées au 1er confinement ne devrait pas l’être ou moins l’être au 2ème confinement Vous excluez les deux departements 67 et 68 mais pour les autres qu’en est il ?
Ce n’est pas si evident de generaliser
Merci de me repondre
Cordialement
Alain Begon

Répondre
JUNOD Lilianne 6 janvier 2021 - 13h13

Grand MERCI pour tout ces encouragements…..ENFIN un texte qui nous fait reprendre quelque peu COURAGE pour cette année
nouvelle 2021. Ainsi nous pouvons revivre un peu, moi vraiment cela m’a fait grand bien et je vais pouvoir continuer la route
plus sereinement.

Répondre
1 2 3 4 6

Laissez un commentaire