Monsieur Macron, ça suffit !

Vacciner, vacciner, et vacciner encore.

Sous la contrainte s’il le faut.

Voilà la seule « solution » pour Emmanuel Macron.

Mais Monsieur le Président, faut-il vous rappeler que 88 % de la population adulte est doublement vaccinée ?

Si le vaccin fonctionnait si bien que ça, pourquoi s’affoler ?

Il y a un « loup » quelque part.

Alors vous nous dites qu’il fonctionne très bien mais… seulement pendant 6 à 9 mois !

Je vous donne raison sur un point : ce vaccin est totalement inefficace après quelques mois, en effet.

Une grande étude suédoise vient de le confirmer[1] : après 8 mois, le vaccin n’a plus la moindre efficacité contre les infections :

Au bout de 240 jours, l’efficacité du vaccin contre l’infection passe sous la barre des 0 % !

Au bout d’un moment, l’efficacité devient même… négative !

C’est confirmé par les chiffres donnés par le Royaume-Uni[2].

Au mois d’octobre, chez les plus de 30 ans, il y avait nettement plus d’infections chez les vaccinés que chez les non-vaccinés !

À partir de l’âge de 30 ans, la barre noire (la proportion de contaminations parmi les vaccinés) est systématiquement supérieure à la barre grise (les contaminations chez les non-vaccinés)

Et ne me dites surtout pas que ce serait dû au fait « qu’il y a plus de vaccinés que de non-vaccinés dans la population ».

Ce graphique prend en compte la proportion de vaccinés et non vaccinés, pour 100 000 habitants.

En octobre, donc, les vaccinés avaient bien un risque plus important d’être infectés que les non-vaccinés, au Royaume-Uni.

Partout dans le monde, on voit bien que le vaccin n’arrête pas les infections, et n’empêche absolument pas l’épidémie de se déployer.

Prenez Singapour : ce pays a beau figurer parmi les plus vaccinés de la planète… il a connu depuis fin août sa plus haute vague de contaminations et de décès :

Explosion du nombre de morts Covid à Singapour depuis début septembre, malgré un taux de vaccination exceptionnel et de lourdes mesures de restrictions

Et que dire de ce qui se passe au Vermont, l’État le plus vacciné des États-Unis ?

Le Vermont vient de battre son record de contaminations journalières (il n’y avait jamais eu autant de contaminations en une seule journée depuis début 2020)… malgré près de 90 % de sa population adulte vaccinée[3] !

Même phénomène dans la ville de Waterford, en Irlande : c’est la ville la plus vaccinée du pays, avec 99,7 % de la population adulte vaccinée[4]

…et c’est pourtant la ville qui a récemment connu le taux le plus élevé d’infections en Irlande[5] !

Peut-être que le vaccin finit par rendre plus vulnérable aux infections, on ne le sait pas encore avec certitude.

Mais une chose est sûre, évidente : le vaccin n’empêche ni les contaminations, ni la transmission du virus.

On en a aussi des exemples tous les jours en France :

  • Cluster énorme de soignants à l’hôpital Saint-André à Bordeaux : 15 soignants vaccinés (par obligation) ont été testés positifs ainsi que 6 patients doublement vaccinés[6] ;
  • Cluster de soignants et patients à l’hôpital de Puy-en-Velay, qui aurait touché jusqu’à 40 personnes[7], cluster au Centre hospitalier de Lons[8], etc.
  • Clusters dans les maisons de retraite : 20 résidents contaminés (tous vaccinés) en Vendée[9], un tiers des résidents infectés dans un Ehpad de Sarthe, dont cinq en sont morts[10].

Tout cela pointe quelque chose d’évident.

Tout cela montre une vérité aveuglante, que vous avez pourtant refusé de reconnaître hier soir, Monsieur le Président :

Il faut ARRÊTER TOUT DE SUITE le « pass sanitaire », qui n’a aucun sens !

À quoi sert-il de « laisser passer » les seuls vaccinés, alors qu’ils peuvent tout aussi bien transmettre le virus et infecter les autres que les non-vaccinés ?

Cela veut dire, aussi, qu’il faut ARRÊTER TOUT DE SUITE l’obligation vaccinale des soignants !

Puisque la vaccination n’empêche PAS de contaminer autrui, il faudrait tester régulièrement tous les soignants, vaccinés ou non – c’est le meilleur moyen de protéger les patients !

Et il faut ARRÊTER LA FUITE EN AVANT de la 3ème dose, 4ème dose 5ème dose, etc. !

Non, la troisième dose ne changera rien au problème car CES SUBSTANCES NE SONT PAS DES « VACCINS » !

La troisième dose ne changera RIEN à la dynamique de l’épidémie, à la circulation du virus : 

  • Car ce vaccin, avec 1, 2 ou 3 doses, n’a jamais empêché les transmissions – la charge virale des contaminés est la même, qu’ils soient vaccinés ou non vaccinés, récemment ou non ;
  • Car ce vaccin, même avec 3 doses, protégera toujours très mal des infections, notamment avec les nouveaux variants.

La troisième dose ne changera rien à ce fait : ces vaccins ne sont pas un outil de lutte contre l’épidémie.

Au mieux, ce sont des instruments de protection individuelle, contre les formes graves.

Mais il n’y a même pas de preuve scientifique sérieuse que la 3ème dose permet de revenir au niveau de protection des premiers mois, après 2 doses.

Donc, il faut arrêter une bonne fois pour toutes de parler de « vaccin ».

Le très respecté Peter Doshi, éditeur du British Medical Journal, l’a dit haut et fort lors de son audition récente par un sénateur américain[11] :

« Le dictionnaire Myriam-Webster (l’équivalent du Larousse) a dû changer sa définition du vaccin pour qu’elle puisse s’appliquer aux vaccins Covid.

Et si on appelait plutôt ces injections des « médicaments » ?

Nous avons des preuves que ces « médicaments » n’empêchent pas les infections, et ne stoppent pas la transmission du virus.

Simplement, ce type de « médicament » est considéré comme réduisant votre risque d’être très malade et de mourir du Covid.

Prendriez-vous ce « médicament » tous les 6 mois environ, peut-être pour le restant de vos jours, si c’est la condition pour que le médicament reste efficace ?

Seriez-vous prêt à soutenir des mesures d’obligation de ce « médicament » ?

Ne pensez-vous pas qu’il faudrait se dire plutôt ceci : « attendez une seconde, si c’est le seul bienfait de ce médicament, pourquoi ne pas prendre un médicament normal à la place ? » Le genre de médicament que l’on prend quand on est malade et qu’on veut aller mieux.

Et pourquoi obliger qui que ce soit à prendre ce médicament ? »

Eh oui, il faut le dire et le répéter : les « vaccins » anti-Covid ne sont pas des vaccins, mais des thérapies (expérimentales) : dans le meilleur des cas, ils réduisent (temporairement) le risque de formes graves.

C’est donc un « médicament », et rien ne justifie de l’imposer à qui que ce soit.

Monsieur le Président, il faut arrêter la folie autoritaire et faire ceci :

La troisième dose doit rester une affaire privée, une appréciation personnelle du bénéfice-risque, à discuter avec son médecin.

De mon côté, je vous ai déjà fait part de mon avis sur le « bénéfice-risque » des deux premières doses.

Pour moi, ces vaccins causent tellement d’effets indésirables qu’ils n’en valent pas le risque, même quand on est âgé et vulnérable, dès lors que l’on a un taux optimal de vitamine D, et un médecin qui soigne dès les premiers symptômes.

Quant à la troisième dose, elle ne fait qu’augmenter le risque d’effets indésirables graves…

… sans ajouter de protection supplémentaire, au moins par rapport aux premiers mois des 2 doses.

Alors que faire, si le vaccin n’est pas la solution ?

D’abord, ne pas s’affoler : la moitié de la population française a déjà été en contact avec le virus, ce qui écarte le risque de vague gigantesque à l’avenir.

Ensuite, il y a trois choses très simples à faire, pour bien passer l’hiver :

  • Renforcer l’hôpital – or vous avez fait le contraire, Monsieur le Président, en fermant des lits en pleine épidémie, et en imposant l’obligation vaccinale aux soignants, ce qui a conduit à perdre des milliers de professionnels formés – et à fermer davantage de lits encore ;
  • Traiter dès les premiers symptômes, avec des molécules pas chères et efficaces, éprouvées depuis longtemps (ivermectine, hydroxychloroquine, fluvoxamine, anti-histaminiques, etc.).
  • Et faire de la prévention avec des vitamines (D en priorité, mais aussi C et E), des minéraux et oligo-éléments (zinc, sélénium) et des gestes d’hygiène simple (bains de bouche et irrigation nasale) ;

Oui, la très banale vitamine D fonctionne remarquablement bien contre les formes graves… et sans le moindre risque[12].

La dernière étude, venant d’Israël, est spectaculaire : seulement 3 % des patients hospitalisés pour Covid ayant un taux normal de vitamine D sont morts, contre 26 % de ceux qui avaient une carence[13].

C’est cela, Monsieur le Président, dont il fallait parler hier soir.

Et j’ose le dire : vous auriez dû parler aussi de zinc et de sélénium, ces substances naturelles peu coûteuses et accessibles dans toutes les pharmacies.

Les médecins éclairés les recommandent depuis le début, mais tout récemment, des scientifiques de l’université de Gand en Belgique ont publié une étude fracassante, qui conclut ceci :

« Presque tous les patients qui finissaient par tomber gravement malades ou même mourir à l’hôpital présentaient une grave carence en sélénium et en zinc dans leur sang à l’admission ».

(Ces carences en zinc et sélénium étaient même des facteurs de risque de Covid grave plus importants que le diabète, le cancer, l’obésité ou les maladies cardiovasculaires[14] !)

Monsieur le Président, vous vous êtes enfermé dans une stratégie PERDANTE ET LIBERTICIDE.

Vous avez fait le choix de l’obscurantisme du « tout vaccin » contre la vraie médecine de la prévention et des traitements.

Vous avez fait le choix de l’abonnement vaccinal, chère à Big Pharma, contre le serment d’Hippocrate (« d’abord ne pas nuire ») et la médecine de terrain.

J’ai déjà expliqué dans mes lettres comment vous avez eu presque TOUT FAUX, depuis le début.

À votre décharge, vous n’êtes pas le seul dirigeant à avoir agi de façon calamiteuse, loin de là – mais en France, c’est bien vous qui avez enchaîné les décisions désastreuses :

  • Tout au début, en refusant de fermer les frontières et de tester massivement les patients (y compris les rapatriés de Wuhan !)[15] ;
  • En interdisant l’hydroxychloroquine, en refusant de parler de vitamine D, en recommandant le paracétamol et en laissant les résidents d’Ehpad se faire achever au rivotril[16] ;
  • En confinant la population, puis en reconfinant l’hiver suivant, avec des dégâts colossaux et sans le moindre impact tangible sur l’épidémie[17].

Malgré ces erreurs coupables, je n’ai jamais désespéré de vous voir revenir à la raison.

Jusqu’à hier soir.

Désormais, il est clair que vous ne ferez JAMAIS ce qu’il faut faire.

Que vous soyez mal conseillé ou non, il n’y a désormais plus de doute :

Pour sortir de la crise et de la folie covidiste, on ne pourra pas compter sur vous.

Avec vous, Monsieur le Président, on a le pire des deux mondes : à la fois l’inefficacité contre l’épidémie, et la mise en danger de nos libertés fondamentales.

Avec vous, on a la destruction progressive de l’hôpital, on a le règne tout puissant de Big Pharma, et on a une division profonde de notre société, entre vaccinés et non-vaccinés, entre vaccinés 2 doses et vaccinés 3 doses, etc.

Vous ne vous en tirerez pas comme ça, Monsieur le Président.

L’histoire vous jugera sévèrement.

Sources

[1] https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3949410

[2] https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1031157/Vaccine-surveillance-report-week-44.pdf

[3] https://www.wcax.com/2021/11/04/vt-daily-case-count-vaults-past-pandemic-record/

[4] https://www.irishexaminer.com/news/arid-40704104.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

[5] https://www.irishtimes.com/news/health/waterford-city-district-has-state-s-highest-rate-of-covid-19-infections-1.4707344?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

[6] https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/covid-19-un-cluster-a-l-hopital-saint-andre-de-bordeaux-quinze-soignants-d-une-meme-unite-testes-1636054656

[7] https://www.lamontagne.fr/puy-en-velay-43000/actualites/neuf-personnes-issues-du-cluster-de-l-hopital-emile-roux-au-puy-en-velay-toujours-hospitalisees_14033012/

[8] https://www.leprogres.fr/sante/2021/11/05/covid-le-taux-d-incidence-flambe-a-nouveau-un-cluster-a-l-hopital-de-lons

[9] https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-vendee.-un-cluster-dans-une-maison-de-retraite-a-doix-les-fontaines-_-4880863_actu.Htm

[10] https://actu.fr/societe/coronavirus/covid-19-en-sarthe-un-important-cluster-toujours-actif_45506210.html

[11] https://www.youtube.com/watch?v=OvM5meOXk9o

[12] https://febs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/febs.15495, https://www.mdpi.com/2072-6643/12/9/2757

[13] https://www.timesofisrael.com/1-in-4-hospitalized-covid-patients-who-lack-vitamin-d-die-israeli-study/

[14] https://www.mdpi.com/2072-6643/13/10/3304

[15] https://www.sante-corps-esprit.com/ont-ils-aggrave-la-pandemie/

[16] https://www.sante-corps-esprit.com/pire-que-linterdiction-de-la-chloroquine-passage-en-revue-des-decisions-catastrophiques-sur-le-traitement-du-covid/

[17] https://www.sante-corps-esprit.com/confiner-les-gens-a-linterieur-au-rayon-des-fausses-bonnes-idees-cest-peut-etre-la-pire-du-siecle/

464 Commentaires

Sources

Haut de page

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

464 commentaires

LAKATOS 10 novembre 2021 - 8h30

c’est une honte pour un président de mentir de cette façon. Agée de 80 ans je ne suis pas vaccinée et ne le ferai pas car je connais trop de gens qui l’ont fait et ont de graves séquelles

Répondre
Marie Thérèse CHANCEREL 10 novembre 2021 - 8h33

C’est la pure vérité mais il faut oser le dire

Répondre
Lloret 10 novembre 2021 - 11h36

Merci pour les mails que nous recevons, en particulier celui-ci !
Mais, comme dit tout les commentaires ci-dessus, « est- ce que Le Président reçoit vos mails ?  » sont-ils censurés ou il passe outre ?! Il a tout les pouvoirs c’est un autocrate .
Bonne santé
L.

Répondre
LAGIER 10 novembre 2021 - 15h54

Bonjour, que le président Macron reçoive ou pas cette lettre n’est pas le plus important, puisqu’il connait parfaitement la réalité des chiffres et des faits, ou alors je suis très naïf. Qu’il la reçoive et la lise est évidemment souhaitable.
Mais le plus important est que le plus de personnes possible en soient informées, en l’absence sidérante de vraies informations éclairées et sainement contradictoires sur les chaînes de télé et radio institutionnelles classiques (les « mainstream ») corrompues et liées par le financement des milliardaires qui les gouvernent. Le meilleur geste sanitaire donc « barrière » face à ces chaines c’est de fermer le bouton et rechercher des sources d’informations fiables sur des médias libérés de ces contraintes.

Répondre
LELONG FRANCK 12 novembre 2021 - 15h47

Il sait tout cela il est beaucoup plus informé que nous mais il n’agit pas pour le bien commun et la sécurité et la santé de tous, il est juste la marionnette des tous puissants qui ne nous veulent pas que du bien et il exécute le plan de vol prévu qui est probablement de nous crasher quelques parts dans une société mondialisée faite d’obéissance et de soumission. Je vous conseille de regarder le film « Equilibrium » un sublime film d’anticipation et du coup, grâce au Covid19, devenu très avant-gardiste et visionnaire ou on oblige toute la population a prendre chaque jour un cachet qui annihile toutes les émotions. Je vous conseille aussi la série anglaise UTOPIA dans laquelle le Covid19 s’appelle la grippe Russe contre laquelle on veut vacciner toute la population mondiale avec un but inavoué que je vous laisse découvrir. Nous sommes aujourd’hui dans un mauvais film de science fiction et soyons en conscient

Répondre
Bea Hubert 10 novembre 2021 - 8h49

Bonjour,cette lettre,vos informations précieuses et la conférence de ce soir,Mr Macron les reçoit-il au moins ? Car nous informer c’est prêcher des convaincus puisqu’on est abonnés à vos lettre. Je m’interroge. Cordialement

Répondre
nicole bérain 10 novembre 2021 - 9h56

Bonjour …entièrement d accord avec vous …si seulement tout le monde pouvait vous écouter on en serait pas là aujourdui …tout cela est une mascarade une histoire de gros sous …on nous ligotte on nous prive de beaucoup de choses …autour de moi de la révolte des gens stressés plus très souriant ….je n ai pas regardé la tv hier soir car je me doutais de ce que notre président allait nous sortir comme annerie encore une fois …je ne sais pas ce qu il cherche à faire mais petit à petit il y arrive ….merci pour vos mails que je lis régulièrement

Répondre
terren 10 novembre 2021 - 8h56

je nest jamais cru à cette connerie de vaccin ou de corona a la con
il faut pas oublier que macron etait un banquier avant d etre president alors l’argent il sait comment s’en faire et en étant président il se permet de tout.
je suis attent de sclérose en plaque à cause du vaccin contre l’hépatite B depuis 21 ans alors ne me parler plus de vaccin a la con

Répondre
Lejeune 10 novembre 2021 - 8h57

bravo pour ce morceau de bravoure!

Répondre
Bourcier 10 novembre 2021 - 8h58

Merci merci rien de plus juste.
Mais quand va t il être destitué et mis en prison pour le reste de sa vie avec tous les essais du big pharmacie sur lui et ses compères ???
Courage et résistons encore .

Répondre
Christiane Andrieux 10 novembre 2021 - 12h10

Ns avons lu avec attention cette lettre depuis le début ns sommes totalement d’accord avec vous sur tout nous vivons normalement avec de la vitamine D de la Propolis etc… nous mettons le masque et lavons nos mains souvent et cela suffit. Pas de vaccins pour nous. Nous ne voulons pas servir de « cobaye  » …… malheureusement les gens obéissent comme des gentils moutons et ils ne faut surtout pas dire que ns ne sommes pas vaccinés !!!!!

Répondre
Florence 10 novembre 2021 - 12h34

Merci beaucoup Madame d’avoir résumé cette situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons. Honte à ces gens qui nous gouvernent et qui n’ont que faire de nos vies. Ils sont dangereux. Ils martyrisent toute la population, c’est scandaleux. Il faut les chasser de leur fonction, les juger, les enfermer.
Gardons Espoir
Merci

Répondre
Roux 10 novembre 2021 - 9h00

Oui dommage que vous n avez droit au chapitre sur une chaîne de grande écoute

Répondre
Mesquida 10 novembre 2021 - 9h06

Nous sommes tellement d’accord avec vous, mais comment arrêter cette folie..

Répondre
Léonard Petitjean 10 novembre 2021 - 9h06

merci beaucoup pour ces commentaires rassurants
et les précieux conseils donnés

Répondre
Stefan 10 novembre 2021 - 9h07

Bonjour,
Je suis totalement d’accord avec vous .Il faudrait réveille la société avec des mails comme le votre concernant la réalité actuelle . S’il vous plaît faites quelque chose , publié sur les réseaux sociaux votre message à fin de que se freine cette génocide .
Je vous remercie infiniment pour votre mail et continuer à défendre cette aspect très grave .
Toutes mes remerciements et merci beaucoup pour votre publication .
Prenez soin de vous !
Cordialement

Répondre
Josiane DUVAL 10 novembre 2021 - 9h56

Oui je suis bien d’accord avec vous moi je ne voulais pas me faire vacciner malgré mes 77 ans mais obligation du PASS m’a obligé de le faire Moi même le vaccin contre la grippe me rend terriblement malade alors que je n’ai jamais de rhume .Vacciné deux ans mais pas trois puisque men généraliste me bassinait avec le vaccin .Tout cette mascarade c’est le rapport poignons pour les labo Merci à vous , pour une fois nous mettre devant la réalité mais malheureusement vous n’êtes pas Président dommage pour la société LES VIEUX ils faut qu’ils partent , et les retraites coutent , trop de monde sur la terre plus de guerre alors les virus qui sont probablement voulus.et qui tuent .Cordialement

Répondre
MIREILLE LE TROADEC 10 novembre 2021 - 11h30

LE DERNIER QUI PARLE A RAISON ! vous ne voulez pas le vaccin – médicament , c’est votre choix mais la salle de réa ne sera pas toujours là pour vous accepter quand vous en aurez un urgent besoin ! Demandez l’avis des rescapés de cette horreur et des familles endeuillées qui maintenant se précipitent pour se faire vacciner. soyez responsable de vous et des autres. bonne journée.

Répondre
Jean Yves 10 novembre 2021 - 13h18

Pas d’accord avec vous. Si on n’avait pas empêché les médecins de soigner avec des médicaments sûrs et éprouvés, il y aurait aujourd’hui beaucoup moins de familles « endeuillées », comme vous dites et bien moins besoin de salles de réa. Maintenant, ce sont les vaccinés qui risquent d’être les plus dangereux car on les croit, à tort, indemnes de virus!

Répondre
Francis Barlier 10 novembre 2021 - 14h46

Oui Jean Yves , mais Mireille comme la majorité des personnes est mal informée ou pas du tout . La désinformation règne dans tous les médias subventionnés par ce gouvernement de menteurs.
Il faut aller sur TELEGRAM pour avoir d’autres informations libres, exemple le canal de Silvano Trotta Officiel aux 105’000 abonnés.

ML de Lyon 10 novembre 2021 - 16h36

Entièrement d’accord avec vous Jean !
C’est pourquoi l’on peut qualifier de « criminelles » les décisions gouvernementales prises dès le début de cette « épidémie » pour absence de prise en charge de personnes en « danger potentiel de mort », alors que des traitements peu coûteux et reconnus depuis longtemps comme sûrs étaient proposés par d’éminents infectiologues et scientifiques de notoriété mondiale.
Ces gouvernants entièrement RESPONSABLES de leurs décisions devront être jugés, face à l’Histoire.

Vion 10 novembre 2021 - 16h50

Tout à fait d’accord avec vous, comment faut il faire pour éveiller la population à tous ces mensonges, et cette directive comme si nous étions des moutons.

CHAMBRAS 10 novembre 2021 - 17h30

Sans parler des gens qui sont morts faute de soins préventifs ou d’autres choses puisqu’il fallait rester chez soi pour ne pas encombrer les hôpitaux… notre système de santé ne devrait pas être qu’une entreprise lucrative.

Donzel 10 novembre 2021 - 15h20

Bonjour,Oui votre lettre m’a plu,j’ai essayé de la diffuser sur ma page face-book,est-ce un hasard ?,impossible!encore une ingérence,un contrôle parce ce réseau social ,en lien avec la pensée dominante :le liberticide à toute les sauces!dans quel pays vit-on?bon courage à vous ,résistons

Répondre
Padupe 10 novembre 2021 - 21h29

Mireille, vous êtes politiquement correcte mais d’après ce que vous dites, soit vous n’avez pas lu tout le texte de Xavier Bazin, soit vous ne croyez pas ce qu’il dit. Eh bien je peux vous affirmer que Xavier Bazin n’est pas un menteur et qu’il s’appuie toujours sur des études scientifiques sérieuses et/ou officielles pour écrire ses articles. Et puis quel intérêt aurait-il à dire du bien des remèdes efficaces et peu coûteux ? Préférez-vous faire confiance à la mafia des laboratoires qui n’ont aucun scrupule et aucun souci de la santé des gens dont ils pompent le fric ?

Répondre
Monteil Valérie 10 novembre 2021 - 15h01

Bonjour.
Votre lettre est très bien et surtout criante de vérité, c’est un fait.
Je pense pourtant qu’il serait important de comprendre que ce cher Monsieur Macron, connaît certainement les solutions que vous citez dans votre article.
Et je pense que l’information la plus dure à « avaler »;
Notre gouverne_ment ne veux pas que nous allions mieux,il n’est pas là pour nous protéger et ne l’a certainement jamais été.
Le nouvel ordre mondial dont a d’ailleurs parlé Emmanuel,suit son plan établi depuis des décennies.
Arrêtons de croire qu’un sauveur viendra à notre rescousse, gardons notre énergie et gagnons en autonomie, le peuple ne représente rien aux yeux de ceux qui sont au pouvoir et il sera de même pour ceux qui succéderont.
Avons nous réellement besoin d’un chef pour savoir ce qui est bon pour nous ?
Bien cordialement.
Valérie.

Répondre
Vion 10 novembre 2021 - 16h54

Très juste Valérie ce que vous dites, je ne comprends pas que les français ne se rendent pas compte et gobé les discours de Macron, des médias qui font bcp de mal tout comme certains scientifiques et médecins verbeux…
Tenons bon et surtout ekargissons les informations..
Cordialement Patricia

Répondre
Révolutionem 11 novembre 2021 - 4h33

Bien d’accord avec vous Madame – Avec ma compagne nous étions contre le vaccin de la grippe dite hivernale – Une année, nous avons voulu essayer… et nous n’avons jamais été aussi mal cet hiver là – Alors, TERMINE ! – Nous avons repris nos compléments alimentaires, et tout va pour le mieux ! (Vitamines C, D3, B, Zinc, Probiotiques)

Répondre
Catherine Choury 10 novembre 2021 - 10h02

Bien envoyé, mais cela arrivera t’il au instances supérieures ??? Je le souhaite de tout cœur et tout mon esprit.

Répondre
DEPARIS V. 10 novembre 2021 - 10h35

Bonjour
Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai enfin pu voir que je n’étais la seule à penser celà… Il est temps que les gens réagissent au lieu de tomber dans le mensonge de ce Vaccin ( moi même j’ai refusé de me vacciner n’ayant aucune confiance, décision personnel de ma part) . Vos conseilles très précis me rassure. Mais comment arrêter un Gouvernement qui fait la sourde oreilles au détriment de la santé publique. Je continuerai à vous lire. Prenez soin de vous.

Répondre
SCHWAB 10 novembre 2021 - 11h50

Bonjour je suis d’accord à 200% ces « vaccins » sont une véritable mascarade Merci à Vous pour vos conseils mais quoi faire si Monsieur le Président ne comprend rien !!!

Répondre
Joëlle Martinet 10 novembre 2021 - 10h19

Bonjour Mr. Bazin,
Je suis entièrement d’accord avec vous, nous arrivons en hiver et les virus aussi pour moi ce fameux « covid » comme on le dit n’est plus ou moins une grippe plus virale et contagieuse donc a soigné sérieusement et non pas par « vaccin » comme dit le président qui écoute des conseils mal veillant
Il parle mieux qu’il n’écrit et ses dire sont faussés, car il devrait mieux s’occuper de faire revenir les soignants, infirmiers et médecins et autres, après avoir donner de leur temps et protections en 2020.
Surtout supprimons ce pass sanitaire qui ne sert absolument à rien ex : vous arrivez dans un restaurant avec masque vous vous assoyez et vous enlevez le masque où est la protection. Dans les salles d’attente ou autres masques absolument assis ou debout.
Dans les métros ou grandes surfaces ont-ils tous le pass sanitaire et les gens sont les uns sur les autres ???????
Pour moi c’est de la soumission , de la surveillance, de la dictature

Répondre
FRANZE 10 novembre 2021 - 10h44

Les on-dit, il faut toujours s’en méfier car ils sont souvent de mauvaises sources. Par ailleurs, j’ai l’impression d’être la seule à relever des incohérences dans ce texte écrit ou recopié. Beaucoup plongent probablement parce que beaucoup sont du même avis et moi non. ll n’empêche qu’une incohérence reste une incohérence et tout le monde devrait se poser au moins la question « est-ce qu’il di vrai ? » et faire des recherches afin de ne pas absorber bêtement une information. Perso c’est mon premier réflexe et ça me permet de me faire MA propre opinion car j’en ai marre de lire Je suis pour ou je suis contre sans argumentation personnelle solide (il ne suffit de recopier ou répéter quelques mots pour me convaincre).

Répondre
Decourt 10 novembre 2021 - 11h43

100 % d’accord. Trop d’avis sans arguments.
Mais c’est normal, la majorité des lecteurs comme moi ne sont pas des professionnels et ne peuvent donc que répéter ce qu’ils ont lus ou entendus.
En fonction de leur esprit +/- critique on se fait sa propre opinion.
Perso, je regrette ne ne pas voir sur les médias mainstream des débats contradictoires avec virologues et immunologistes.
Sur ces médias, seuls les pro vaccins ont droit à la parole qui va toujours dans le même sens. Cela m’intrigue et me pousse à me méfier au plus haut point.
Si le gouvernement était sur de lui, il n’hésiterait pas à confondre leurs détracteurs avec des arguments probants en permettant que soit organisé de tels débats. A mon sens ce serait la meilleure façon de convaincre les récalcitrants à se faire vacciner.
Pour l’instant, ils préfèrent diminuer au maximum l’audience des esprits contrariens.
Qu’est ce que tout cela cache ?

Répondre
Annie MERCIER 10 novembre 2021 - 11h51

Bonjour,
Bonne réflexions, je ne sais pas si mon commentaire va apparaître, alors voici la copie de l’article du Monde :
LES DÉCODEURS
Covid-19 : pourquoi le nombre de cas augmente fortement à Singapour, l’un des pays les plus vaccinés
La cité-Etat connaît une vague d’une ampleur inédite. Certains y voient l’échec de la vaccination. Il s’agit surtout de l’effet d’un changement de stratégie : pour la première fois, la maladie circule librement.

Par Les Décodeurs
Publié le 01 novembre 2021 à 17h26 – Mis à jour le 01 novembre 2021 à 17h54
Temps deLecture 5 min.
La cité-Etat connaît une vague d’une ampleur inédite. Certains y voient l’échec de la vaccination. Il s’agit surtout de l’effet d’un changement de stratégie : pour la première fois, la maladie circule librement.
La cité-Etat connaît une vague d’une ampleur inédite. Certains y voient l’échec de la vaccination. Il s’agit surtout de l’effet d’un changement de stratégie : pour la première fois, la maladie circule librement. EDGAR SU / REUTERS
C’est le dernier argument en date des opposants à la vaccination contre le Covid-19 : le cas de Singapour, qui connaît une recrudescence épidémique malgré un taux de vaccination parmi les plus élevés, prouverait une nouvelle fois l’inefficacité des vaccins.

Le fondateur du mouvement Les Patriotes, Florian Philippot, qui cherche depuis des mois à capitaliser sur les discours conspirationnistes et antivaccins, s’est notamment emparé de l’exemple. Dans un message posté lundi 1er novembre sur les réseaux sociaux, il interpelle ainsi les « covidistes », ceux qui font confiance aux recommandations des institutions de santé :

« 83 % de double vaccinés à Singapour et une courbe des cas et des morts qui n’en finit plus d’exploser ! Qu’en disent les covidistes ? Rien, ils font semblant de ne pas voir ! Stop ! »

Les données qui sont citées sont authentiques. Mais la présentation qui en est faite passe sous silence un élément central pour comprendre la situation : Singapour a récemment changé de stratégie face au Covid-19. Explications.

CE QUI EST VRAI
Un taux de vaccination parmi les plus élevés
Selon les chiffres rapportés par Our World in Data, Singapour avait, à la fin du mois d’octobre, le quatrième taux de vaccination complète contre le Covid-19 le plus élevé au monde, avec près de 80 % de personnes vaccinées. Il s’agit donc bien d’un pays où la couverture vaccinale est très forte.

Une vague de cas d’une ampleur inédite pour le pays
Par ailleurs, la ville-jardin aux 5,7 millions d’habitants est bel et bien frappée par une vague inédite. Alors qu’elle ne comptait guère plus qu’une trentaine de contaminations recensées depuis un an, leur nombre s’est multiplié depuis le début du mois de septembre, pour atteindre des sommets à plus de 5 000 cas par jour, à la fin du mois d’octobre.

Singapour confronté à une explosion de Covid-19 depuis la fin de l’été
Evolution quotidienne des cas et des décès à Singapour depuis le début de l’épidémie (cliquez sur la légende pour faire apparaître ou disparaître les séries de données).
cas
décès
01/202107/202007/20211 0003 0005 000
Source : Our World in Data
Singapour compte, par ailleurs, une quinzaine de décès quotidiens, alors qu’aucun n’a été recensé durant les sept premiers mois de l’année. Il n’est donc pas abusif de parler d’une explosion de cas et de décès. Mais l’apparition de cette vague peut être expliquée.

CE QUI EST TROMPEUR
L’abandon non mentionné de la stratégie « zéro Covid »
Ce que Florian Philippot se garde de préciser, c’est que Singapour a opéré un virage majeur dans sa stratégie de lutte contre le Covid-19, en passant d’une stratégie de « zéro Covid » à une cohabitation avec le virus. Comme l’assume Dale Fisher, professeur spécialiste en maladies infectieuses à l’université nationale de Singapour et président du réseau mondial d’alerte et de réponse aux épidémies de l’ONU : « Nous autorisons l’endémicité », c’est-à-dire l’installation habituelle de la maladie dans la population.

Si l’épidémie explose de manière historique, c’est, en effet, parce que le virus ne circulait tout simplement pas dans la ville-Etat jusqu’à présent, ou très peu. Profitant de sa situation insulaire, Singapour, comme les Philippines, la Nouvelle-Zélande, ou dans un autre registre, la Chine, a longtemps adopté des mesures extrêmement strictes : restrictions des entrées aériennes, quarantaines forcées, contact-tracing, etc. Celles-ci ont permis de largement protéger la population du virus, mais au prix d’un important ralentissement des échanges économiques et d’un impact majeur sur la vie quotidienne.

« Une nouvelle normalité » dans laquelle le Covid-19 deviendrait endémique

En juin, les ministres du commerce et de l’industrie, des finances et de la santé avaient annoncé dans une lettre commune au quotidien national Straits Time la transition vers « une nouvelle normalité », dans laquelle, grâce à la vaccination, le Covid-19 deviendrait endémique, tandis que les Singapouriens pourraient abandonner progressivement les quarantaines et retrouver voyages et grands rassemblements.

De ce point de vue, la hausse du nombre de cas n’est pas une illustration de l’échec des vaccins – ils n’empêchent pas toujours la transmission – mais une conséquence attendue d’un choix politique qui repose, au contraire, sur la protection vaccinale. L’ampleur de la vague témoigne, néanmoins, de l’incapacité des vaccins à endiguer la transmission du variant Delta, plus contagieux, même avec un taux de vaccination supérieur à 80 %.

Des décès qui touchent majoritairement les non-vaccinés
C’est le second point sur lequel le message de M. Philippot est trompeur : il lie vaccination et décès liés au Covid-19. Or, même si Singapour affiche l’un des taux de couverture vaccinale les plus élevés au monde, 17 % de la population demeure non vaccinée. Et c’est au sein de cette dernière que se trouvent les plus touchés par cette vague liée à la levée des restrictions. « Même si les personnes vaccinées sont dix fois plus nombreuses que les non vaccinées dans la population, ce sont les non vaccinées qui sont majoritaires en soins intensifs, qui ont besoin d’oxygène, et qui finissent par décéder », relève Dale Fisher, sur RFI.

« Nous avons un groupe de seniors qui sont toujours non vaccinés. Ils pèsent 1,5 % ou légèrement moins de la population totale, et sur les vingt-huit derniers jours, ils représentaient les deux tiers des occupations en soins intensifs et des morts », a ajouté à la fin du mois d’octobre le ministre de la santé, Ong Ye Kung.

Les personnes non vaccinées ont huit fois et demie plus de risques de mourir du Covid-19

Selon les calculs du Straits Times, les personnes non vaccinées ont huit fois et demie plus de risques de mourir du Covid-19. « Nous avons désormais réduit nos efforts pour empêcher les transmissions, par exemple, en rendant les quarantaines et les isolements moins lourds. C’est dû à notre taux de vaccination élevé, qui fait que pour la majorité d’entre nous, le Covid-19 est désormais une maladie bien moins grave. Mais cela signifie une pandémie plus mortelle pour les non-vaccinés », se désole Alex Cook, professeur associé à Saw Swee Hock School of Public Health, l’université nationale de santé publique de Singapour, cité dans le même article du Straits Times.

Afin de convaincre les derniers réfractaires de franchir le pas, souvent des personnes âgées, le gouvernement a introduit en octobre des restrictions d’accès aux lieux publics pour les non-vaccinés et prévoit de leur interdire l’accès aux lieux de travail à partir du 1er janvier 2022.

Les Décodeurs

Répondre
Padupe 10 novembre 2021 - 21h50

Franze, vous dites « il ne suffit de recopier ou de répéter quelques mots pour me convaincre » donc vous ne croyez pas au discours du Président car il n’a fait que répéter le discours qui a été préparé par d’autres que lui. Eh oui, le « pantin », comme on l’appelle, n’est que le jouet de ceux qui décident dans l’ombre. C’est comme çà depuis le début de son « élection ». Parmi ceux qui décident dans l’ombre il y a les labos qu’on appelle Big Pharma, il y a les milliardaires mondialistes et j’en passe.

Répondre
KOENIG 14 novembre 2021 - 12h46

Et c’est quoi ces incohérences ? Ce qui est triste c’est que vous ne regardez pas plus loin et ne voyez pas leur plan dans sa globalité. Pourtant ils ne s’en cachent pas…

Répondre
Jacqueline Moreau 10 novembre 2021 - 11h09

Bravo Monsieur Hervé Bazin je suis entièrement d’accord avec vous

Répondre
Daminatosie 10 novembre 2021 - 19h50

Bonsoir
Vous avez pas encore compris, qu’il veulent en venir aux passeports vaccinal, et l’encapsulage.
Pour nous contrôler comme en Chine, dans la capsule il y a tout sur vous, ça commence déjà à arriver.
La liberté sera terminée, la covide est l’excuse.

Répondre
Brouens josette 10 novembre 2021 - 12h07

Tout est dit, c’est parfaitement cela

Répondre
Beumier Fernand 10 novembre 2021 - 12h44

Bravo pour la pertinence de cet avertissement et pour votre courage…

Répondre
chantal PIONCHON-GUIBERTEAU 10 novembre 2021 - 20h02

Bravo et tout à fait d’accord avec vos propos sur le fait qu’en effet ce n’est pas un vaccin et son obligation est infondée et même dangereuse pour beaucoup. Le pass-sanitaire qui en résulte et une vaste tromperie qui ne met personne à l’abris, au contraire ! Malheureusement les gens ont tellement peur (on a su leur faire peur !) ….. et on sait que la peur annule toute logique, réflexion, libres décisions etc …. et engendre l’exclusion,t la délation et le clivage dans la société (couples, amis, collègues ….) !
Bien triste période que nous traversons ! Je ne suis pas vaccinée et je compte tenir bon même si je me sens exclue de toutes les activités que je partageais au sein de mon association, exclue aussi de la vie culturelle et sportive de mon village,
sans compter les remarques désagréables et déplacées de certaines personnes/

Mais courage, je ne baisserai pas les bras. Ma soeur, non vaccinée également, a eu le Covid et a été bien soignée ; Ivermectine et citromicyne l’ont remise sur pied en une semaine, chez elle, sans aucune séquelle ! Alors que l’on voudrait nous faire croire que les non-vaccinées saturent les hôpitaux…….. Il y aurait tellement à dire, mais vous avez très bien résumé la situation…… Je m’arrêterai donc là ! Merci pour vos courriers qui nous soutiennent. Cordialement
Chantal

Répondre
Hubert 11 novembre 2021 - 11h15

Ma belle mère (100ans le 22 mars) a contracté le Covid a l’hôpital en 5 jours elle etait sur pieds. Ils l’ont mise sous perfusion d’antibio.

Répondre
PINEAU 2 décembre 2021 - 10h30

Le pb c’est que macron n’en a rien à foutre et du virus non plus ! Il continue parce qu’il est un bon disciple du nouvel ordre mondial. Il n’y a QUE ÇA qui compte pour eux ! La réduction et le contrôle de la race humaine…

Répondre
1 2 3 41

Laissez un commentaire