Vos plus de 1 200 témoignages sont indiscutables : il y a bien une « maladie étrange » qui circule en ce moment

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Je ne suis pas là pour vous faire peur, au contraire.

Mais suite à vos témoignages, je suis bien obligé de dire qu’il se passe quelque chose.

« Effectivement j’ai aussi contracté ce nouveau virus sans nom. Je ressens une fatigue comme je n’ai jamais connu. » (Didier)

« Tout comme vous je suis sidérée, ainsi que mon conjoint, par ce qui vient de nous arriver. » (Corinne)

« Je n’ai jamais été malade comme cela même avec le covid. » (Evelyne)

« J’entame la troisième semaine d’une espèce de grippe – bronchite, qui ne veut pas se déloger. Ça perdure, je n’ai jamais vu ça. » (Trish)

« Effectivement c’est une grippe un peu bizarre comme je n’ai jamais eu de ma vie. » (Traka)

« Toujours pas remise. J’ai 60 ans et je n’ai jamais été malade comme ça ! Très très bizarre cet état. » (Evelyne)

« Stupéfaite de lire ce message de vous aujourd’hui. Nous avons eu exactement chez nous la même chose que chez vous, mot pour mot ce que vous décrivez, dans les mêmes conditions » (Carmelina)

« Je suis toujours sous antibiotiques à cause d’une toux qui ne veut pas partir. Je n’ai jamais eu de tels symptômes de ma vie. » (Ratiba)

« J’ai eu exactement ce que vous décrivez. Et je ne n’en sors pas. Je n’y comprends rien. » (Marie)

Et ce n’est qu’un minuscule échantillon des messages que j’ai reçus de votre part.

Vous trouverez des dizaines de témoignages passionnants à la fin de cette lettre, mais j’ajoute simplement ici celui de Véronique, assistance médicale :

« J’ai constaté depuis plusieurs semaines de nombreux cas similaires à votre description. Comme s’il y avait un virus hybride qui ressemble à la fois aux symptômes COVID et grippe mais qui ne se décèle pas avec les nouveaux tests. »

Oui, on dirait qu’un nouveau virus étrange est en circulation.

Je vais vous révéler les résultats de mon enquête à ce sujet dans une seconde.

Mais d’abord, je précise que ce n’est pas forcément inquiétant.

Certes, cette maladie étrange est très pénible pour les malades qui trainent souvent de la toux et de la fatigue pendant plusieurs semaines (je suis bien placé pour le dire !).

Mais je n’ai connaissance d’aucun cas gravissime.

Donc pas de panique.

En même temps, il faut oser voir qu’il se passe quelque chose.

À ce jour, aucun média n’a parlé de ce nouveau « syndrome grippal » étrange, qui a pourtant touché tant de gens depuis décembre.

Mais ce n’est pas grave.

Car vous et moi, ensemble, nous pouvons essayer d’éclaircir la situation, avant tout le monde.

Grâce à vos plus de 1 200 témoignages, j’en sais désormais beaucoup plus, sur ce « mal étrange ».

Mais d’abord, permettez-moi de revenir une seconde sur mon propre cas.

Depuis ma dernière lettre, on m’a diagnostiqué une PNEUMONIE !

Je vais entrer dans des détails un peu personnels, car je pense que le récit d’un cas individuel comme le mien peut être éclairant (et c’est le seul sur lequel je possède tous les détails – prise de sang, etc.).

J’ai 40 ans et une (très) bonne hygiène de vie : bonne alimentation, sports variés au moins 4 fois par semaine, compléments alimentaires utiles, etc…

Pendant des années, j’ai échappé aux virus hivernaux. Mais courant 2022, j’ai attrapé deux fois le Covid, en janvier et juin – je m’en suis toutefois sorti facilement, avec les traitements appropriés.

Et puis, comme je vous l’ai raconté dans ma dernière lettre, un peu avant Noël, j’ai été cloué au lit plusieurs jours par un mystérieux syndrome grippal – beaucoup plus sérieux.

La deuxième semaine, au moment où, habituellement, on se sent mieux, j’avais encore beaucoup de fatigue, peu d’appétit, pas le moral et une toux grasse persistante (à tel point que je me suis déchiré un petit muscle intercostal).

J’étais d’autant plus abattu qu’aucun des remèdes naturels auxquels j’avais habituellement recours avec succès ne semblait fonctionner.

La troisième semaine, j’ai cru que je remontais enfin la pente. Ça allait un peu mieux, et je pensais que j’allais naturellement vers la guérison totale.

C’est à ce moment-là que je vous ai écrit ma lettre « un nouveau virus étrange circule-t-il ? ».

Et puis patatras.

Juste après vous avoir envoyé cette lettre, une belle fièvre est revenue.

Cette fois, j’ai immédiatement pris rendez-vous avec un médecin (« intégratif » bien sûr).

J’aurais peut-être dû le faire plus tôt, mais je n’ai vraiment pas l’habitude d’aller chez le médecin pour une infection respiratoire !

En tout cas, il était temps de le faire, car une prise de sang et une radio du thorax ont révélé une bonne pneumonie. Donc une surinfection bactérienne.

Je n’ai pas eu trop le choix : j’ai immédiatement commencé un traitement antibiotique.

Au total, je soupçonne mon syndrome grippal « étrange » de m’avoir vraiment affaibli, à tel point qu’il a laissé la voie grande ouverte à une infection bactérienne.

Il faut dire que j’ai perdu beaucoup de poids les premières semaines (je faisais peur à voir). Et l’analyse sanguine a en plus révélé une sévère anémie (nombre insuffisant de globules rouges), certainement liée à une chute de mes réserves de fer.

Bref, si je vous raconte tout cela, c’est que cela résonne avec beaucoup de vos témoignages.

Sidérant : voici ce que vos 1 200 témoignages RÉVÈLENT

Vous êtes vraiment très nombreux à m’avoir dit avoir vécu « la même chose que moi », et à peu près au même moment.

Vous trouverez à la fin de cette lettre une grosse sélection de vos témoignages, je vous conseille de les lire car cela montre bien qu’il se passe quelque chose.

Mais, en synthèse, voici ce qu’il faut retenir de vos 1 200 témoignages :

  • D’abord, vous êtes plusieurs centaines à m’avoir dit avoir eu un syndrome grippal étrange au mois de décembre. Bien sûr, avoir la grippe en décembre n’est pas une nouveauté, mais vous avez presque toujours précisé que ce n’était pas une grippe habituelle– et je vous crois sur parole, j’ai vécu la même chose ! C’est moins virulent que la grippe… mais cela dure plus longtemps ;
  • Vous êtes nombreux à m’avoir dit ne « jamais avoir été malade comme ça» (et cela veut dire quelque chose car bon nombre d’entre vous avez un âge respectable) ;
  • Vous êtes aussi un certain nombre à m’avoir précisé que, d’habitude, vous n’êtes jamais malade;
  • Autre fait troublant, certains d’entre vous ont précisé qu’aucun des remèdes naturels qui, habituellement, vous sortaient d’affaire rapidement, ne semblaient avoir d’effet cette fois-ci (ce que j’ai vécu aussi).

Venons-en maintenant au plus important : vos symptômes.

Chez quasiment tout le monde, le mal commence par des symptômes de type pseudo-grippal (voire même un simple rhume).

Puis, et c’est ce qui est très anormal, cela persiste dans le temps, parfois plusieurs semaines avec toujours :

  • De la toux (généralement grasse)
  • Et une fatigue anormale

Voilà les points communs de la plupart de ceux qui m’ont dit avoir eu cette étrange maladie.

Mais il y a aussi plusieurs symptômes vécus par certains, mais pas chez tout le monde :

  • Perte d’appétit
  • Extinction de voix
  • Mal de gorge
  • Nez bouché
  • Mal de tête
  • Perte temporaire et relative du goût
  • Sueurs nocturnes
  • Douleurs au dos

Autre point très important : vous êtes un certain nombre à avoir eu des complications.

Les deux complications les plus courantes que vous rapportez sont :

  • La bronchite
  • Et la pneumonie

Mais il y a eu aussi des sinusites, conjonctivites, trachéites, angines.

Dans beaucoup de cas, vous avez alors eu droit à un traitement antibiotique… qui a généralement résolu le problème (mais pas toujours).

Voici un témoignage parmi des centaines, qui illustre bien tout ceci, celui de Fabienne :

« Je suis moi-même abasourdie de ce que je constate également. Je suis rarement malade de la grippe et si cela m’arrive je résous le problème en moins d’une semaine avec des inhalations aux huiles essentielles, des tisanes de thym sarriette gingembre, du chaï, des oligo-éléments et parfois de l’homéopathie.

Or le lundi 26 décembre, cela m’est tombé dessus d’un coup, après avoir été en contact avec ma fille qui n’a pas arrêté de tousser durant deux jours.

Je suis restée trois jours au lit avec une forte fièvre, dans le noir, extrêmement affaiblie et sans appétit, j’avais juste la force de me lever pour aller aux toilettes et éplucher un kiwi et une poire à manger par jour. Une toux a commencé à se déclarer le vendredi et à chaque sortie que je faisais, s’en suivait une rechute qui aggravait mon état. Cela fait plus de vingt jours. Je suis restée fatiguée, apathique et avec une toux très grasse (laryngite) et un rhume.

Mon médecin homéopathe trop inquiet de l’aggravation de mon état m’a mis sous antibiotiques, même si je déteste ça j’ai préféré commencer le traitement depuis hier de peur d’avoir des complications au niveau des bronches.

La pharmacienne que j’ai vue trois fois m’a confirmée qu’elle voit des patients qui subissent le même sort, une grippe qui s’étend dans la durée et des rechutes régulières avec des complications. »

Encore une, fois, je vous invite à lire ma sélection de 100 témoignages (sur plus de 1 200 !), ci-dessous, pour vous faire une idée plus précise.

Mais maintenant, il faut essayer d’EXPLIQUER ce phénomène étrange.

Que se passe-t-il ? Voici différentes explications possibles

D’abord, je rappelle quelques certitudes :

  • Ce mal étrange n’est clairement pas le Covid : tous ceux qui se sont testés ont été négatifs (et pour avoir vécu le Covid 2 fois, je peux témoigner que cela n’a rien à voir) ;
  • Il ne s’agit pas non plus d’une grippe « habituelle » : là encore, tous ceux qui l’ont eu ont clairement ressenti qu’il ne s’agissait pas d’une grippe normale (et pas non plus d’un rhume ou d’un syndrome grippal habituel).

Alors, de quoi s’agit-il ?

Une première hypothèse – la plus simple – est qu’il ne s’agirait pas d’un nouveau virus.

Il pourrait s’agir d’un virus habituel de l’hiver, qui existe depuis longtemps… mais qui généralement n’a pas beaucoup de succès.

Mais cet hiver, il aurait infecté beaucoup plus de monde que d’habitude :

  • Peut-être parce que le temps a été exceptionnellement doux aux environs de Noël, et que cela aurait favorisé ce virus spécifique ;
  • Et/ou parce que les 3 ans que nous venons de vivre, avec nouveau coronavirus et ses variants, confinements et distanciation sociale, ont peut-être chamboulé la hiérarchie habituelle des virus de l’hiver.

Je signale en passant que certains lecteurs soupçonnent pour leur part une forme « d’empoisonnement », lié à différents phénomènes (5G, graphène, pollution atmosphérique, chemtrails, etc.).

Mais on peut aussi faire l’hypothèse qu’il s’agirait bien d’un nouveau virus !

Ce serait cohérent avec vos témoignages disant que vous n’avez « jamais vécu ça ».

Et puis, ce serait cohérent avec… ceci :

Top santé

Le titre est trompeur : il n’a pas été découvert, mais provoqué en laboratoire.

Des chercheurs ont infecté des cellules humaines avec deux virus : le virus de la grippe et le virus respiratoire syncitial (VRS), responsable de la bronchiolite[1].

Résultat : ils ont observé que les deux virus ont « fusionné » pour former un « nouveau virus hybride ».

C’est très frappant, je trouve, car les symptômes du « mal étrange » peuvent faire penser à un mélange de grippe et de bronchiolite (notamment la toux persistante et les bronchites fréquentes qui s’ensuivent).

Dans l’article de Top Santé, il est même précisé ceci :

« Ce nouveau virus hybride serait capable d’accéder à un plus large éventail de cellules pulmonaires. Car, alors que la grippe infecte généralement les cellules du nez, de la gorge et de la trachée, le VRS a tendance à descendre plus bas dans les poumons, provoquant une infection plus grave. »[2]

Ce qui pourrait expliquer la pneumonie de beaucoup de mes lecteurs… et la mienne aussi !

Et puis, hasard ou non, un phénomène récent a justement pu favoriser une « hybridation » du virus de la grippe et du VRS (bronchiolite).

Car l’automne dernier, on a eu une superposition inhabituelle de l’épidémie de grippe et de bronchiolite :

  • L’épidémie de bronchiolite a été particulièrement sévère en novembre…
  • Et l’épidémie de grippe a commencé plus tôt que d’habitude, mi-novembre… ce qui a fait qu’elle s’est superposée à celle de la bronchiolite !

On a là tous les ingrédients nécessaires à la création d’un virus hybride !

Cela dit, il y a une grosse objection contre cette thèse.

Cela fait des centaines d’années que la grippe et le VRS circulent. Pourquoi a-t-il fallu attendre cette année 2022 pour qu’ils s’hybrident ?

C’est pourquoi je tiens à aborder une autre hypothèse : le rôle de la vaccination.

Depuis deux ans, plus d’un milliard de personnes ont été injectées avec des vaccins à ARN messager.

Ces vaccins sont totalement nouveaux : non seulement ils contiennent le code génétique d’une partie du coronavirus (la protéine spike)… mais ils conduisent nos propres cellules à fabriquer cette protéine spike.

Donc, si l’on vaccine un individu déjà infecté par un autre virus, cela créé un vrai risque de recombinaison virale – de création d’un nouveau virus !

Le généticien Christian Vélot avait très tôt alerté sur cet énorme risque lié à la vaccination de masse.[3]

Alors, le « nouveau virus » pourrait-il être un virus recombinant Covid-grippe, ou bien Covid-VRS, causé par les vaccins anti-Covid à ARN messager ?

C’est une hypothèse crédible, car ces trois virus sont des virus à ARN, donc davantage susceptibles de se recombiner entre eux.

Enfin, il y a une dernière hypothèse.

Depuis une dizaine d’années, le nombre d’expériences dangereuses en laboratoire a explosé.

Aujourd’hui, il est manifeste que la folie de certains virologues n’a plus de limite.

La preuve : alors même qu’il est désormais évident que le Sars-Cov-2 a été artificiellement fabriqué en laboratoire…

… des chercheurs de l’Université de Boston se sont récemment « amusé » à créer un dangereux coronavirus mutant en :

  • Prenant la protéine spike du variant Omicron BA-1 (plus infectieux)…
  • Et en la fusionnant avec le reste du coronavirus de Wuhan (plus mortel) ![4]

Et des manipulations dangereuses comme celle-ci, il s’en produit partout dans le monde !

Souvent, elles sont réalisées sous le sceau du « secret défense », en lien avec la recherche d’armes biologiques.

On ne peut donc pas écarter l’hypothèse que le « virus étrange » soit directement issu d’une expérience de laboratoire.

Voilà la totalité de mes hypothèses, à ce jour.

Qu’en pensez-vous ?

Dites-le-moi, en commentaire, j’aimerais beaucoup avoir votre avis !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS-1 : message à mes lecteurs encore accablés par ce mal étrange.

Je vous encourage vivement à aller faire une prise de sang, en demandant une formule sanguine complète (FSC), pour vérifier :

  • Si vous n’êtes pas anémié (hémoglobine et hématocrite en dessous des normes) ;
  • Et surtout si vous n’avez pas une infection bactérienne en cours!

Pour le savoir, il faut diviser le nombre de neutrophiles par le nombre de lymphocytes (on appelle cela le « ratio neutrophiles sur lymphocytes »[5]).

Si le résultat est supérieur à 7, alors vous avez très probablement une infection bactérienne (s’il est supérieur à 10, c’est quasiment une certitude), et je vous invite alors à consulter un médecin sans tarder.

PS-2 : comme promis, je vous livre une sélection de 100 témoignages révélateurs :

Bonjour Xavier, Oui ici aussi, pas vaccinés, vie saine au grand air (nous dirigeons un centre équestre rural), pas d’alcool, nourriture saine, sommeil suffisant, …et pourtant malades, toux, mal de gorge, migraine, extrême fatigue… Peu de fièvre mais surtout fatigue. Qu’est-ce que c’est ???

Nous n’allons jamais chez le médecin, pas plus là que d’habitude : que ferait-il pour nous ? Nous nous soignons aux plantes, tisanes, vitamines, compléments alimentaires, beaucoup de sommeil…et on attend que ça passe. Aleth.

Effectivement j’ai aussi contracté ce nouveau virus sans nom. Je suis à plat depuis plus de 3 semaines maintenant. Une première alerte vers le 20 décembre avec un état grippal : toux sans fièvre ni rhume mais bien pris des bronches et le nez qui coule de temps à temps. Après quelques soins de base (Doliprane, sirop sans sucre pour moi et diabétique et un peu de ventoline). Un léger mieux pendant 3 jours puis reprise du phénomène accentué cette fois ci. Direction le médecin de mon lieu de vacances qui me dit de continuer le même traitement et antibiotiques au bout de trois jours si pas d’amélioration. Trois jours après cela continue mais faute d’antibiotique en pharmacie, je continue le traitement et retour à la maison.

Je décide de retourner chez mon médecin traitant qui me prescrit de l’azithromycine pendant 5 jours. Fatigue excessive et essoufflement s’ajoute à mon état et des malaises vagaux. Au bout du compte pas amélioration significative. Retour chez le médecin qui détecte des ronflements importants dans mes poumons. Verdict grosse bronchite ! Il me prescrit cette fois 1 g d’Amoxicilline 125, 3 x/ jours pendant 7 jours et inhalation de Trimbow 87/5/9 2X/j. Depuis, au 4ème jour ma toux a bien diminué mais je me traine. Incapable de marcher 500 m et souvent essoufflé. Je suis vacciné contre la grippe et réalisé le vaccin covid (4ème dose) environ 10 jours avant les premiers symptômes.

Je sens une fatigue comme je n’ai jamais connu et je ne dors pas très bien. Merci pour votre alerte en espérant pouvoir mettre un nom sur ce virus et trouver le bon remède pour me remettre sur pied. Cordialement. Didier

Vous avez écrit exactement ce que nous aurions pu écrire !!!!!

Nous avons eu les mêmes questionnements.

Mon époux et moi-même avons été malades aussi en décembre.

Nous sommes aussi rarement malades et toujours remis sur pied très rapidement

Cette fois ci, cela a duré et cela a été difficile à soigner : nos traitements habituels naturels qui renforcent le terrain se révélant peu efficaces.

Nous avons donc fait plein d’essais (artémisia, ravintsara, gouttes aux essences, ……). Le ravintsara et le mucomyst ont été très favorables pour mon mari, mais pas pour moi.

Le plus étonnant : mon mari a été testé positif covid 2 fois, et moi, avec les mêmes symptômes, j’ai été 2 fois négative….

Nous avons constaté aussi beaucoup de malades dans notre entourage. Cordialement

Martine

Bonjour Mr Bazin, votre mail m’interpelle car j’aurais pu l’écrire. Tout comme vous je suis sidérée, ainsi que mon conjoint, par ce qui vient de nous arriver.

Nous nous réjouissions encore le 25 décembre en partageant un apéritif avec des voisins, de n’avoir pas même attrapé un rhume depuis plusieurs années. Le covid ne nous a jamais vraiment inquiétés, j’ai même soigné des personnes malades et gardé une petite fille de 5 ans qui était positive au covid (je ne l’ai su que le lendemain).

Notre confiance est renforcée par toute la prévention que nous mettons dans notre quotidien : alimentation équilibrée, un peu d’activité physique et cures régulières de compléments (vit D et C, zinc, magnésium, oméga 3, antioxydants etc…).

Et subitement le 26/12 mon conjoint se retrouve KO au point de ne pas pouvoir se lever, mon tour est arrivé le lendemain.

Nous sommes restés dans cet état plus de 10 jours et ne sommes toujours pas guéris !

Alors la grippe je sais ce que c’est, la dernière que j’ai attrapée était virulente et remonte à plus de 40 ans (ça ne me rajeunit pas de dire ça).

Mais la saleté que nous venons d’attraper a peu de similitudes avec les grippes que j’ai connues.

J’ai eu des symptômes très bizarres qui m’ont fait penser à un emballement et un débordement de mon système immunitaire.

Mon ressenti m’a amenée à penser que cette grippe n’a rien de « naturel ».

Nous ne sommes pas vaccinés et vivant la plupart du temps en montagne, nous n’avons jamais vraiment porté de masque ni restreint nos contacts depuis 2019.

Comment expliquer ce qui nous est tombé dessus alors que nous n’étions ni faibles, ni surmenés ?

Je vous remercie pour votre mail qui vient conforter notre réflexion. Corinne.

Oui !!!! Moi aussi j’ai 44 ans, en bonne santé. Ça fait plus de 20 ans que je ne me rappelle avoir été aussi mal que ces 3 dernières semaines (aussi souvent disant virus grippal), pas d’antibiotiques, des gouttes décongestionnantes, des sirops pour la toux des paracétamol pour faire diminuer la fièvre et jusqu’à présent j’ai une narine bouchée et je ne goutte toujours pas bien le goût des aliments ! Très bizarre ! Moi aussi je me suis dit j’étais fort fatiguée à la fin de l’année et bcp de tensions émotionnelles mais aussi j’ai remarqué autour de moi bcp de gens malades différemment que d’habitude. Même le covid que j’ai attrapé 2 fois ne m’a pas mis dans cet état ! Bizarre…. Salem.

Idem pour mes petites-filles venues de Miami avec 40 de fièvre, réparties au bout d’une semaine avec 38. Idem pour moi 15 derniers jours de décembre. Idem pour mon mari malade depuis début janvier. Fièvre qui ne passe pas, qui fait le yoyo : on croit que c’est fini et ça repart. Quintes de toux épuisantes sans vraiment d’infection pulmonaire : ça ne « mûrit » pas. Transpiration abondante la nuit : tout est trempé. Obligés de changer draps, vêtements de nuit, prendre une douche en pleine nuit. Monique.

Bonjour Xavier, stupéfaite de lire ce message de vous aujourd’hui. Nous avons eu exactement chez nous la même chose que chez vous, mot pour mot ce que vous décrivez, dans les mêmes conditions. Et cela a entraîné chez nous les mêmes interrogations que vous exprimez. Personne à la maison n’est vacciné. Nous prenons des traitements préventifs pour l’immunité tels que vitamine C et D naturelle etc. je suis très rarement malade et ça ne dure jamais longtemps. Cette année pour les fêtes justement j’ai été à terre à cause de cette « grippe » plus de 40 de fièvre et plus de 3 jours sans pouvoir me lever.

Le médecin nous a mis sous antibiotiques ensuite car cela avait viré en bronchite. À la fin des antibiotiques aucune amélioration… Aujourd’hui la toux est tjs la, accompagnée d’une fatigue indescriptible. Mon fils et mon mari exactement pareil !

Sauf que moi je ne suis presque jamais malade, en tout cas dans ma vie j’ai rarement été dans un tel état…

Voilà pour chez nous Xavier…

Mais alors vraiment trop étonnée de votre lettre d’aujourd’hui. Et du coup je me pose encore plus de questions. Carmelina.

Bonjour, il y a plus d’un mois j’ai eu un syndrome grippal qui a duré une semaine sans problème ; mais depuis une semaine ou j’ai attrapé un deuxième syndrome beaucoup plus costaud surtout la fatigue extrême au point de perdre connaissance. Je suis toujours sous antibiotiques à cause d’une toux qui ne veut pas partir. En tout cas, je n’ai jamais eu de tels symptômes de ma vie. Sachant que je n’ai jamais eu de COVID et je ne suis pas vacciné contre. Ratiba.

Bonjour Xavier, merci pour votre travail. Oui, j’ai eu cette sorte de grippe le 3 décembre, j’ai toussé pendant des semaines (jusqu’à me casser une côte), ça s’est transformé en pneumonie et là je ne suis toujours pas guérie.

Trois fois négative au test antigénique (ici en Italie on ne fait plus de PCR), je suis pourtant convaincue avoir eu le Covid, parce que j’ai perdu complétement l’odorat pendant des jours et que j’avais les D-dimères très élevés.

Et pourtant j’avais eu le Covid en mars, et puis une deuxième fois juste un mois avant d’attraper ce virus. Mais cette forme est bien plus sévère !

J’ajoute que j’ai eu une seule dose de vaccin, mais de Novavax (qui n’est pas à ARN messager).

D’ailleurs, moi aussi j’étais en état de surmenage et j’ai recommencé à travailler avant d’être complètement guérie, après la phase « grippale ».

Comme vous, j’ai plein de gens autour de mois qui ont eu ou ont en ce moment ce virus, et chez certains ça s’est transformé en pneumonie comme chez moi.

Voilà mon expérience !

J’espère en sortir vite et sans séquelles… Martina, 42 ans, Turin

J’ai eu exactement ce que vous décrivez : ça a commencé par une grippe vers le 18 décembre. J’ai passé 3-4 jours au lit avec de la fièvre puis ça allait mieux. Jusque-là rien d’anormal. Mais depuis, et ça fait donc un mois, il y a comme différents virus qui me ré-agrippent tous les 3 ou 4 jours. Et j’ai mal au ventre et la nausée depuis 2 semaines. Je ressens une grande fatigue bien que je dorme énormément… Je n’y comprends rien. J’essaie de me sortir de cet état avec de nombreuses tisanes, vitamines etc. Et je ne n’en sors pas. Mes parents ont eu la même chose mais cela s’est compliqué pour eux au niveau pulmonaire. Mon père a même fait un épisode de détresse respiratoire et ils ont pris plusieurs antibiotiques… Si vous réussissez à comprendre un peu ce qu’il se passe, cela m’intéresse beaucoup ! Merci ! Bonne journée. Marie

Pour ma part, je suis également rarement malade, je ne suis pas vaccinée et je suis malade également depuis le 23 décembre, à l’heure actuelle j’ai tjr la toux, j’ai mal au dos car à force de tousser je me suis décollé deux côtes. Je me suis dit la même chose que mon corps a besoin de sortir tout cela, de se nettoyer. Je suis vite fatiguée. Je suis en Suisse. Ingrid.

Vos interrogations sont à la fois rassurantes et déconcertantes, en effet mon mari et moi même étions au fond du lit tous les deux la veille du 31 décembre avec une belle bronchite et fièvre, nous ne sommes pas tout à fait remis actuellement…

Depuis 2015 je n’avais pas « attrapé » ni de rhume ni de « maladies », et n’avais jamais eu de bronchite… très étrange …

Nous nous sommes toujours « frottés » à nos familles toutes vaccinées, nous non, donc pas d’exclusion, nous sommes assez surpris …

Belle journée à vous et merci pour vos messages, lettres d’informations etc. Natacha.

Bonjour M. Bazin, une de mes amies a contracté un virus juste avant Noël qui a engendré une pneumopathie avec fièvre et toux, anémie et très grosse fatigue.

Elle a été très secouée avec manque de souffle, perte de la voix et épuisement total.

On lui a parlé de virus puis d’une bactérie qui se serait infiltré dans ses poumons.

Je pense qu’elle a dû recevoir les vaccins « anti covid ».

C’est assez ahurissant en effet. Je vous souhaite un bon rétablissement. Isabelle.

Bonjour, j’ai été terrassée par ce virus que l’on appelle grippe

Il est d’une virulence comme je n’avais jamais connu

Cela fait maintenant un mois et j’ai dû me resigner à prendre antibio et cortisone pour peut-être voir le bout du tunnel

Après forte fièvre durant plusieurs jours, courbatures etc., une toux a débuté

Et la sphère ORL complètement prise

Aujourd’hui mal de gorge genre angine, toujours toux grasse et productive et grande fatigue

Alors je me demandais comment cela se faisait-il que j’avais attrapé ce virus moi qui chouchoute tant mon système immunitaire

Je me pose également des questions. ML

Bonjour, j’ai subi la même situation à savoir pendant 4 semaines (la 2è quinzaine de décembre étant la plus dure), je toussais et je tousse toujours un peu actuellement, 1 à 2 jours de frisson et un peu de fièvre en moyenne par semaine. Ce n’est pas aussi virulent que la grippe mais la maladie dure anormalement longtemps ! Et je ne suis pas le seul à attraper cela car il y a aussi ma femme, et beaucoup de personnes dans ma famille et autour de moi ! Pour moi c’est vraiment un phénomène nouveau. A chaque début de fièvre, je fais une inhalation d’huile essentielle de ravintsara et un peu de menthe poivrée. Cela calme immédiatement l’état fiévreux jusqu’à la prochaine poussée qq jours après. Willy

Je ne peux vous apporter que mon témoignage personnel. J’ai vécu les fêtes seulement très fatiguée. Mais mercredi dernier je me suis retrouvée complètement aphone. Et depuis dimanche, c’est la toux et une forte fièvre qui ne cède pas (supérieure à 39). Moi aussi je m’étonne. Je n’ai pas tendance à faire de la fièvre, et à ce point-là, je ne me souviens pas, surtout si longtemps. Je pensai en avoir pour une semaine, mais la semaine est achevée, et je suis toujours au pic de la maladie. Épuisement, fièvre, toux constante, maux de tête, très difficile d’absorber quoi que ce soit, rien de solide, uniquement du bouillon. Je n’ai pas souvenir d’avoir été à ce point malade depuis mon enfance !

Je vous remercie de votre courrier qui me fait me sentir moins seule. Françoise

Oui moi aussi, excellent taux immunitaire, pas de vaccin ni grippe ni Covid, jamais malade, un virus grippal m’a terrassée le 2 décembre et clouée au lit pendant 3 jours, et depuis je retrouve mes forces seulement depuis une semaine……et durant tout ce temps j’ai subi une toux sèche qui se manifeste encore de temps à autre surtout le matin au réveil. Un reste de fatigue encore inhabituelle pour moi. Un sacré virus qui résista à toutes mes habitudes de soins naturels ! Plein de gens autour de moi ont subi le même sort en décembre. Eliane.

Moi aussi idem, j’ai attrapé un virus le 16 décembre…d’abord mal à la gorge. Je me suis soignée avec les huiles essentielles et les granules homéopathiques, mais ne suis pas arrivée à me soigner comme d’habitude. Alors j’ai consulté : angine m’a-t-on dit, 6 jours d’antibiotiques. 2 jours après je tousse comme jamais je n’ai toussé, je reconsulte : bronchite (alors que j’étais sous antibios), la toux ne s’améliore pas et j’ai l’impression d’étouffer quand je tousse car ça ne veut pas se décrocher…je reconsulte on me dit : grippe et j’ai dû passer radio pulmonaire. On a vu une dilatation des bronches et plein de mucus alors que j’étais sous antibio avant que je tousse. Je n’ai jamais été malade comme cela même avec le covid. je précise que je ne suis pas vaccinée. Aujourd’hui 11 janvier je n’ai toujours pas repris toutes mes forces, suis fatiguée, ai souvent mal à la tête (je n’ai jamais mal à la tête d’habitude). Je tousse encore après 8 jours d’antibiotiques (le médecin avait prolongé le traitement). Voilà comment j’ai fini et commence l’année. Evelyne

Ma mère et moi avons aussi été clouées au lit pour Noël. Vu le médecin, grosse bronchite pour toutes les deux qui pour la 1ère fois et étrangement a résisté quelque peu aux antibiotiques, 4 semaines après nous commençons seulement à aller mieux mais la toux persiste (pour nous cet état c’est du jamais vu) ! Nous ne sommes pas vaccinées. D.

Bonjour, eh bien oui, moi aussi, trois jours avant noël, clouée au lit du jour au lendemain, terrassée. Fièvre pendant cinq jours, vue floue, grande faiblesse et aujourd’hui, toujours pas guérie…Mon petit-fils de 4 mois me l’a passé, lui, toujours enrhumé depuis plus d’un mois… Ni grippe, ni covid d’après les tests et plein de gens autour de moi avec le même virus. Une vraie saleté qui ne me semble pas naturelle en effet. Même mon médecin s’interroge. « Avec leurs injections, ils ont complètement chamboulé l’écosystème », sont ses paroles. Je n’ai pas eu leur « vaccin » non plus et personne de ma famille. Bernadette.

Depuis trois semaines j’ai ce syndrome grippal avec bronchite, sous antibiotiques. Rétablissement très lent. Vaccinée quatre fois contre le covid et attrapé le covid en avril dernier. Vaccinée contre la pneumonie. Marion.

En effet, le fils de mon compagnon, étudiant en chiropractie à Barcelone, est tombé malade le 12 décembre. Non vacciné, sportif, alimentation saine, sans gluten. Au lit pendant 8 jours, symptômes grippaux forts + toux bronchitique, puis encore plusieurs jours avant d’être rétabli. Mon compagnon est du coup lui aussi tombé malade, du 19 décembre jusqu’au 3 ou 4 janvier. Très fatigué, toux grasse la nuit. Non vacciné, a eu un covid avec hospitalisation en août 2021.

Ma fille, à Paris, tombée malade le 18 ou 19 décembre, syndromes grippaux, vaccinée, à peu près rétablie pour Noël.

Quant à moi, qui était avec mon compagnon malade, j’ai eu un point douloureux dans le fond de la gorge du 26 décembre au 7 janvier, avec qqs jours de toux sèche la nuit et petit rhume. SP.

Oui moi aussi, j’ai été malade le 29 décembre, comme un coup de fusil

Tests négatifs covid et grippe

Bronchite surinfectée !!!!

Nous sommes le mercredi 11 janvier 2023 et toujours pas remise. Cette toux persiste avec un état subfébrile????

J’ai été sous ATB et Ventoline car je désaturais !!!! avec maux de tête ++++++++ et vomissements… j’ai 60 ans et je n’ai jamais été malade comme ça ???????

Très très bizarre cet état. Evelyne.

J’ai eu un état grippal le 27 décembre 2022 qui s’est transformé en pneumonie, hospitalisé 1 semaine, arrêt maladie prolongé de 15 jours

16 jours plus tard je suis toujours fébrile avec une douleur côté droit et une gêne respiratoire. CG.

Tout comme vous j’ai passé le réveillon et le début d’année au lit et aujourd’hui je tousse encore énormément… je suis épuisée… cela faisait plus de 30 ans que je n’avais pas été malade et là… cette grippe m’a laminée, forte fièvre, très grosse fatigue et je n’arrive pas à remonter la pente… Roseline.

Effectivement nous avons aussi plusieurs personnes (disons 4/5) autour de nous qui ont été bien malade durant les fêtes dont certains ont déclenché par la suite une pneumonie. Nos filles (12-15ans) ont eu aussi un bon rhume a cette période, ça faisait longtemps qu’elles n’ont pas eu 40 de fièvre… j’ai réussi en une semaine avec des HE, zinc, probiotique, homéopathie et granions de cuivre… à les remettre sur pied ! Je leur ai donné une seule fois du Doliprane pour calmer la fièvre. Zoe

Ma sœur 73 ans, jamais malade a chopé un « coup de froid » indéfinissable, crise de toux, perte d’appétit, fatigue. Cela fait 15 jours et ça traine. Marie Christine

Début décembre mon mari se trouve à Paris à l’hôtel cloué au lit par une forte fièvre +toux

Durée 3 jours. Je le rejoins, 2 jours et nous rentrons en Bretagne où nous vivons.

Sitôt rentrés, il a de nouveau de la température + fièvre

Donc 31 décembre alité et mal.

Quant à moi le 3/01 je suis fiévreuse et je commence à tousser.

Mon mari fait une double pneumonie soignée par injections d’antibiotiques et moi j’ai une pneumonie soignée aux antibiotiques par la bouche.

Nous avons 75 ans tous deux avec mon époux vacciné et moi non !

Nous étions en bonne santé jusqu’alors….et dynamiques.

Maintenant la fatigue est installée et il faut se battre au quotidien

Dans notre entourage beaucoup de gens malades pendant les fêtes…

Je ne désespère pas de retrouver la forme. Jacqueline

J’ai eu 15 jours avant Noël le même virus grippal que vous… les symptômes ont duré 15 jours et je tousse encore un peu un mois après. J’en garde les séquelles d’une grande fatigue qui survient au moindre effort physique. Et de l’essoufflement. En ce qui me concerne j’ai eu 2 fois le covid les années passées, relativement » gentil » car j’étais vaccinée. Je n’ai pas renouvelé le vaccin anti covid depuis 9 mois. J’ai 60 ans. J’ai été vaccinée de la grippe 15 jours avant la survenue de ce virus grippal de décembre. Parmi mes proches, mon fils de 19 ans l’a contracté également et en garde des séquelles de type crise d’asthme. Anne

Mon mari et moi grippe A depuis le 21/12, donc réveillon au lit et toux persistante, mon mari a été hospitalisé en urgence le 1er janvier pour 6 jours car complication, surinfection pulmonaire qui l’a mis à plat. Nous prenons des vitamines etc. toute l’année. On n’a pas compris ce qui nous arrivait.

Il est sorti de l’hôpital vendredi soir et il est encore très affaibli. Une grosse claque effectivement. Isabelle.

Je suis moi-même abasourdie de ce que je constate également. Je suis rarement malade de la grippe et si cela m’arrive je résous le problème en moins d’une semaine avec des inhalations aux huiles essentielles, des tisanes de thym sarriette gingembre, du chaï, des oligo-éléments et parfois de l’homéopathie.

Or le lundi 26 décembre cela m’est tombé dessus d’un coup, après avoir été en contact avec ma fille qui n’a pas arrêté de tousser durant deux jours.

Je suis restée trois jours au lit avec une forte fièvre, dans le noir extrêmement affaiblie et sans appétit, j’avais juste la force de me lever pour aller aux toilettes et éplucher un kiwi et une poire à manger par jour. Une toux a commencé à se déclarer le vendredi et à chaque sortie que je faisais, s’en suivait une rechute qui aggravait mon état. Cela fait plus de vingt jours. Je suis restée fatiguée, apathique et avec une toux très grasse (laryngite) et un rhume.

Mon médecin homéopathe trop inquiet de l’aggravation de mon état m’a mis sous antibiotiques, même si je déteste ça j’ai préféré commencer le traitement depuis hier de peur d’avoir des complications aux niveau de bronches.

La pharmacienne que j’ai vue trois fois m’a confirmée qu’elle voit des patients qui subissent le même sorts, une grippe qui s’étend dans la durée et des rechutes régulières avec des complications. Fabienne.

Bonjour, pour répondre à votre demande, je vous laisse mon commentaire; eh bien, moi aussi, j’ai été touchée par ce mystérieux virus le 30 décembre, et je me remets juste après prise d’antibiotiques car j’ai eu mal de gorge, puis toux, mais surtout infection au niveau des yeux (yeux collés pleins de pus) je n’ai pas compris d’où cela venait car j’ai un très bon niveau de vit D je me protège toujours (masque + HE de ravinstara, lavage des mains) je prends du magnésium, j’ai pris en pus de la propolis et de la quercétine, mais rien n’y faisait! dans l’attente de votre retour, bien à vous. Catherine.

Mon fils de 30 ans a lui aussi attraper un virus qui a dégénéré en infection pulmonaire, résultat : il est sous antibiotique ! Mon mari a également attrapé et tousse beaucoup, pour moi c’est juste un léger rhume et mal de gorge que j’ai soigné immédiatement avec des huiles essentielles. Fabienne.

Comme vous mon épouse et moi avons subi cette « maladie non définie » pendant 3 semaines depuis le 20/12/2022. Mon épouse tousse encore un peu et parle toujours mal car elle avait perdu sa voix. Nous n’avons pas été vacciné ni grippe, ni Covid. Comme vous je me suis posé la question de savoir à quoi correspondait ce virus, sachant que nous ne sommes jamais malades comme cela et nous avons échappé à la grippe et à la Covid jusque-là ? Cordialement. Michel

Dans la famille, au moment des fêtes, nous avons été atteints de syndromes grippaux, plus ou moins intense. Une seule d’entre nous est allé se faire tester : pas de covid, mais grippe B. Comme pour nous tous des quintes de toux énormes, de la fatigue inexpliquée, et cela dure depuis Noël. Christian

J’ai eu cette grippe vers le 15 décembre. 5 jours à 39 de fièvre. Je toussais beaucoup avec des sécrétions bronchiques. J’ai re-consulté ma médecin qui m’a mis sous antibiotiques après avoir constaté par une radio une infection pulmonaire sur le poumon droit. Je tousse encore un peu aujourd’hui, c’est très long à partir. J’ai moins souffert quand j’ai attrapé l’omicron. Je ne suis pas vacciné. Ni pour la grippe, ni pour le Covid. Je me supplémente en vitamine D quotidiennement (4000 ui/jour). Malgré ça j’ai été très secoué par ce virus. Philippe.

Bonjour, oui, début décembre, j’ai passé par état grippal spécial jamais vécu ; toux ; fièvre ; courbature, douleurs au tète, et le plus spécial ces sont les douleurs au dos, la maladie a durée plus que 10 jours. Yosra.

Effectivement c’est une grippe un peu bizarre comme je n’ai jamais eu de vie.

1 semaines à avoir toujours froid impossible de me réchauffer toux nez qui coule et je dormais beaucoup. Une semaine à ne pas avoir d’appétit. Cela a duré plus de 1 mois malade. Est ce vraiment une grippe pour ma part je ne crois pas. Traka.

Nous avons effectivement été malades pour les fêtes et même avant le 15 décembre pour moi, diarrhée, frissons, douleurs diverses dans la poitrine, maux de tête, fatigué et perte d’appétit et cela a duré jusqu’au 3 ou 4 janvier.

Un ou deux jours cela allait mieux et cela revenait avec les mêmes symptômes.

Il semblerait que maintenant ce soit rentré dans l’ordre. Jean-Louis.

Depuis le 3 décembre, j’ai attrapé cette saleté de virus grippal, et aujourd’hui, 11 janvier, je suis toujours terrassée par la toux, à déchirer les poumons, la fièvre et les courbatures.

Autour de moi, tous l’ont attrapé, et sont dans le même état. AT.

J’ai eu exactement la même chose que vous le 28 décembre. J’ai consulté mais les antibiotiques n’ont pas été efficaces je tousse et crache toujours…. Que faire ? Denise.

Bonjour, comme vous le 12 décembre je n’ai pu me lever, clouée au lit durant 4 jours avec fièvre, courbatures, toux, intense fatigue. Nous sommes le 11 janvier soit un mois après, je traine une fatigue et une toux qui ne veulent pas me quitter.

Les séances d’acupuncture qui habituellement me requinquent rapidement ont eu peu d’effet dans la durée. Et je précise que depuis novembre je prenais chaque semaine en alternance, sérum de Yersin, timulime, oscillococinum et influenzinum.

Et je ne suis pas la seule, quelques collègues ou amies ont subi la même chose. Sylviane.

Merci Monsieur Bazin. Vous donnez de l’eau à mon moulin. J’ai une excellente santé. En effet je n’ai jamais été malade de ma vie. Jamais fatiguée. Enseignante j’ai eu des moitiés de classe atteintes soit de grippe, soit gastro et moi rien. Je pense que je m’étais immunisée en étant toujours en contact avec les microbes. Là je suis retraitée et comme vous j’ai eu un état grippal du même type que le vôtre, et un mois après je me sens par moments, encore fatiguée. Je me pose plein de questions. Merci de nous donner la parole. Dominique.

Même problème vers le 11/12/22 avec 3 semaines sous cortisone et antibiothérapie : un mélange de sinusite importante avec toux sèche et grasse, aphone, fièvre et surtout grosse fatigue qui persiste à ce jour. COVID Testé plusieurs fois négatif. Marie-Hélène.

Très rarement malade, je suis d’un coup ce 28 décembre prise de courbatures, de mal au crâne… S’en est suivi la gorge enflammée, une toux très persistante à en vomir, extinction totale de ma voix, diarrhée.. A ce jour, ma voix est toujours éteinte et la toux bien présente même si je sens que ça va mieux.

J’avoue que c’est la première fois que je suis malade ainsi.

Remèdes naturels pour me soigner, tisanes bio, gingembre citron miel, artemisia, HS… c’est long et pénible. Christiane.

Bien à vous

Christiane

Effectivement, je me suis posé les mêmes questions que vous, car à peu près à la même période autour de Noel j’ai contracté la grippe, ou disons un virus je ne sais pas lequel, puisque je n’ai pas voulu faire un test pour savoir comment ça s’appelle. Seulement je n’étais pas au fond du lit avec fièvre et douleurs ou courbatures et fatigue. Je sortais tous les jours, car je ne me rendais pas compte ou je pensais que ça allait passer. La toux et les glaires blanches – pas verts- ont attiré mon attention. Les poumons ont évidemment été atteints. J’ai fini par prendre azytromicine. Mais ça a duré en moyenne 25 jours (toux et déchets). Je me suis demandée comment ça se fait qu’avec ce que je prenais pour avoir une bonne immunité (vit : C, D, zinc, sélénium, propolis, magnésium, huiles essentielles, artemesia, etc.) J’attrape ce virus qui me fait tousser avec un peu de mal à respirer pendant 2-3 jours et m’a fait voir au milieu du visage un bouton de fièvre pour la première fois de ma vie ? Les précédentes années pas de grippe et rien de tout cela. Violette

J’ai constaté depuis plusieurs semaines de nombreux cas similaires à votre description.

Comme s’il y avait un virus hybride qui ressemble à la fois au symptômes COVID et grippe mais qui ne se décèle pas avec les nouveaux tests.

Les gens ont souvent de la fièvre, maux de gorge, conjonctivite, sueurs, toux qui persiste plusieurs semaines, avec plusieurs rechutes, les gens sont très fatigués, déprimés, sensation de malaise, sueurs, douleurs articulaires. Ce sont les 3/4 des rendez-vous depuis plus d’un mois.

Je suis assistante médicale. Cordialement. Véronique

J‘ai aussi été malade pendant 7 semaines sans arrêter pour autant mes activités ou mon travail. C’est la première fois que je suis malade aussi longtemps malgré la prise de toutes les vitamines possibles. Cela a commencé par une rhinite mais sur une seule narine, puis des glaires dans la gorge, une sorte de sinusite (En tous cas le nez encombré en permanence) et quand je pensais être sorti d’affaire je me suis réveillé plusieurs jours de suite trempé de transpiration. Je précise que je ne suis pas vacciné et que je ne me suis pas testé. Je connais au moins deux personnes dans mon entourage qui ont eu les mêmes symptômes mais qui sont vaccinés. Jean.

Nous vous souhaitons un début d’année 2023 meilleur que les heures passées au fond de votre lit avec le virus de la grippe A. En vous lisant je me disais : « Tout pareil comme nous », symptômes dès le 21 décembre, maux de têtes, fièvre pendant 3 jours et surtout une très grande fatigue que nous ressentons encore mon mari et moi-même. À ce jour, je tousse encore un peu mais j’ai eu beaucoup de gêne avec des poumons encombrés. FC

Bonjour, J’ai effectivement eu aussi entre noël Mais surtout à nouvel an, un état grippal, bizarre alors que je ne suis jamais malade, j’ai expectoré puis les sinus bouchés puis en suivant des pivotements dans la gorge, avec un état fiévreux, je commence seule à aller un peu mieux, je dis 1 peu car j’ai parfois une toux qui arrive de je ne sais où, j’ai des antibiotiques, que j’ai décidé de prendre et heureusement. Marie-France.

Oui j’ai eu aussi fin décembre une sorte d’état grippal avec un peu de fièvre une sinusite et surtout une toux persistante qui n’est pas encore terminée. Je suis encore très fatiguée. Mon compagnon a eu la même chose une semaine avant moi. Sur mon lieu de travail plusieurs personnes ont eu les mêmes symptômes. Valérie.

J’ai effectivement mon neveu qui a attrapé cette grippe. Elle a duré deux semaines.je ne le reconnais pas, car il a perdu beau-père de poids. MB

En réponse à votre demande, mon épouse a subi des quintes de toux pendant 3 semaines (de type bronchite), avec une accalmie de dix jours environ pour rechuter depuis une semaine ! Pour ma part, un rhume bénin de deux jours pendant cette période. Avons reçu une seule dose de vaccin. Ma sœur, non vaccinée et rarement malade s’est retrouvée très affaiblie avec des symptômes grippaux pendant plus d’une semaine. Elle s’est finalement résolue à consulter et s’est vu administrer des antibiotiques en ayant tout fait pour l’éviter ! Éric.

Ce virus bizarre a commencé à circuler déjà début novembre puisque j’ai été malade début novembre ainsi que mon mari, mes fils… et beaucoup de mes connaissances m’ont relaté des situations identiques à la mienne (sans que nous ne nous soyons côtoyés forcément). Pour ma part, cela a commencé par un gros mal de gorge, une trachéite et très mal aux jambes, cela s’est étalé sur trois semaines avec, en ce qui me concerne, grosse fièvre durant une semaine, douleurs dans les jambes au début, gros mal de tête, pas envie de manger, je devais me forcer pour manger un peu et j’ai maigri, toux incessante et plutôt sèche, sécrétions collantes et blanchâtres (qui ont duré dans le temps) avec sensation de s’étouffer en toussant, et position assise pour dormir, je suis restée au lit plus d’une semaine, alors que ce n’est pas dans mes habitudes du tout, sensation de surdité pendant ces trois semaines, puis bourdonnements, sifflements dans les oreilles qui se sont arrêtés il n’y a pas très longtemps), les deux semaines suivantes je n’étais pas encore très bien, une impression de faiblesse, de manque d’énergie, d’envie de m’occuper de la maison ou de faire des choses ; au bout des cinq semaines cela allait mieux du côté de la forme, mais depuis, j’ai la sensation de retomber régulièrement plus ou moins malade (par exemple, je suis bien le matin, gorge qui pique le soir, petite toux sèche asthmatiforme, des petites sécrétions bien collantes et toujours blanchâtres et puis le lendemain ça va mieux et puis ça revient plus ou moins), toux, etc. de façon atténuée maintenant, mais avec la sensation que « c’est toujours plus ou moins là ». Bref, je n’avais jamais été malade comme cela et sur la durée. J’ai l’impression que la toux, le manque d’énergie, la durée, les rechutes, et la lenteur à s’en remettre reviennent souvent dans beaucoup de témoignages. FP.

Mais exactement comme nous ni piqué ni injecté, une espèce de grippe de rien qui a commencé par notre fille, 2 jours après moi ensuite mon mari. Toux et surtout une fatigue et une humeur chagrine dont nous sommes à peine remis ce 11 janvier, un truc de dingue! Christine.

Moi et mes deux filles sommes tombés malades de cette grosse grippe, du jamais vu. Surtout au niveau de la gorge, on est presque devenue aphone et la toux qu’on arrivé pas à débarrasser. Et plusieurs de mes amis aussi. En contact avec de la famille en Algérie et c’est la même chose. KB.

Comme vous j’ai trouvé cette nouvelle forme de grippe étrange, avec le même type de question sur son origine. Étrange par rapport aux symptômes, d’abord ma fille, puis mon épouse et moi-même. Les effets un type de rhume des foins, puis trachéite, et enfin poumon avec une toux persistante, le tout avec une grande fatigue. A ce jour mon épouse ne s’est toujours pas débarrassée de cette toux (1 mois). Raymond.

Bonjour, votre article m’interpelle car nous avons été malades mon conjoint, ma fille et moi. Nous mettions cela sur les virus plus importants en maternelle mais tout le monde autour de nous est aussi malade. Pour notre part on a été bien malade avec fièvre pendant une bonne grosse semaine, 4 semaines après on tousse encore un peu. Mon conjoint été totalement trempé la nuit quand il se levé pour se changer les gouttes coulées sur le sol… un autre homme que nous connaissons a eu aussi ce symptôme supplémentaire. Déficit immunitaire ou nouveau virus, dans tous les cas ça reste bizarre. PS : 0 injections. Jenny.

Je suis en Italie, à la mer, douceur… néanmoins, depuis le 20 novembre 2022, j’ai attrapé ce que j’ai considéré être une grippe, mais bien spécial car ça ne finissait jamais surtout la toux sèche, dure, épuisante. Il y a eu une accalmie d’une semaine et, puis, tout est réparti sous une forme encore plus virulente … je n’en suis pas toujours sortie malgré les antibiotiques, les sirops, même de la cortisone… cela continue… je suis sportive, malgré l’âge, et cela faisait des années que je ne suis tombé malade … je ne suis pas inoculée du soi-disant vaccin… J’ai l’impression de faire face à quelque chose d’étrange qui sort des grippes et bronchites, disons, habituelles. Merci ! MJC

Pour nous, maman 85 ans et moi 64 ans c’est le même scénario. Obligées de rester couchées le 1er janvier avec forte fièvre (Nous n’étions pas vaccinées contre la grippe)

Nous ne sommes toujours pas remises, toux, rhume très purulent, appétit aléatoire, digestion souvent difficile et immense fatigue

Ma fille 42 ans et 2 de ses enfants ont été touchées également, au bout de 5 semaines elles commencent à aller mieux…

Espérons que ce méchant virus ne nous laisse pas de séquelles à moyen terme. Marie-Claude.

Bonsoir Xavier, j’ai vécu la même chose que vous, ce virus également m’a touché depuis le 21 décembre 2022 jusqu’à aujourd’hui le 11 janvier 2023 et je continue de tousser, une toux Grasse, et même des éternuements cette journée ! J’ai peur que cela reprenne parce que j’en ai souffert énormément. Charlotte.

J’ai lu votre message avec attention. Je peux également témoigner qu’un virus « grippal » m’a affecté durant près d’un mois mais en étapes successives, avec des rémissions de quelques jours et puis à nouveau état grippal. Je n’ai pas été alité, deux bonnes siestes l’après-midi ont suffi.

Je n’ai pas encore connu (ou alors je ne m’en souviens pas…) un état aussi subit avec fortes fièvres et état « flageolant ». En cas d’alerte grippale je parvenais toujours à contrer le virus avec les moyens naturels habituels.

Par contre une bronchite me poursuit avec toux grasse, actuellement toux sèche mais depuis un mois environ. Mon état s’améliore lentement mais sûrement. Jean-Marie.

Nouveau pour moi jamais malade ! Trois mois à tousser… Beaucoup de glaires à m’empêcher de respirer : compliqué pour pouvoir dormir, des coups de fièvre, des quintes de toux à se « décrocher les bronches »… Maintenant, tout cela est en train de s’atténuer… Très grande fatigue… Diagnostic du médecin : poumon infecté par une bactérie… Donc : antibio, cortisone… Martine.

Clouée au lit 24h le 26 décembre : passé le 25 en famille autour d’une table d’une brochette d’injectés… arrêt de travail depuis. je consulte à nouveau mon médecin aujourd’hui (le 11/01/23). État inflammatoire persistant après 5 jours d’antibiotique. Je ne retrouve pas mon énergie.

Avant cet épisode je n’étais pas plus fatiguée que ça. Je prends quotidiennement vit c, d, magnésium et zinc. Françoise

J’ai eu probablement le même virus que vous …. En octobre … mauvaise grippe glissant vers une sale bronchite se terminant par une pleurésie….

Grande fatigue, toux très grasse, douleurs dorsales importantes…etc …etc … En principe je ne suis jamais malade … Là j’ai été servie … !!!! Sylvie.

Pas vacciné, j’ai constaté depuis 4 semaines que mon état de santé était plus fragile, céphalées, toux et difficultés respiratoires. Dans mon entourage proche …… tous des anti vaxx, j’ai constaté que nous étions malades depuis l’arrivée des fêtes de fin d’année et que malgré des efforts pour se soigner rien n’y faisait (homéopathie, compléments alimentaires et autres remèdes pour booster notre système immunitaire). Dominique.

J’ai attrapé ce virus bizarre et autour de moi tout le monde l’a attrapé aussi… Ce n’était ni la grippe, ni le covid, mais comme si j’avais bu un cocktail de virus … Ca a commencé par une angine (mal de gorge très fort et vomissements), puis le 2eme jour état grippal (fièvre et fatigue) puis au bout de 3-4 jours une toux pulmonaire grasse qui est restée plus de 2 semaines malgré 2 cures d’antibiotiques + corticoïdes… et ça c’est terminé en double otite.. L’otite est partie au bout de 3 semaines mais j’avais toujours les oreilles bouchées, le médecin m’a orienté vers un ORL, pensant que j’avais du liquide dans le tympan. A la pharmacie, ils m’ont dit que beaucoup de gens avaient ça en ce moment. C’était mi-décembre. Alice.

Pour moi aussi, toux grasse avec expectoration (pneumopathie diagnostiquée suite au scanner thoracique) qui a commencé avec une très grosse fièvre, puis quelques jours plus tard, très grosse fatigue qui n’est pas encore complètement disparue, pas d’appétit, pas la forme quoi !! J’ai toujours des problèmes respiratoires (suis essoufflée rapidement ). Véronique.

Nous avons réveillonné le 31, le 1er passait une bonne journée, et le soir du 31 quelques frissons, et à partir de là crescendo, fièvre, frissons, courbatures, extrême fatigue, dégout de la nourriture, plus envie de rien, je dis « lessivée » « balayée »…Cela fait donc 11 jours aujourd’hui je vais mieux je tousse et surtout les traitements naturels que je prends habituellement sont loin de fonctionner aussi efficacement…que d’habitude. Mon mari a été très très enrhumé sans fièvre. Nous seuls avons été malades de l’ensemble de nos amis présents, bizarre. Geneviève

Votre mail m’a interpellé, en effet j’ai ma sœur qui est restée malade pendant les vacances de la toussaint, grosse fatigue, légère fièvre et de grosses toux surtout la nuit qui a déclenché une pneumonie, à ce jour elle reste fatiguée et sa toux s’est atténuée mais n’a pas disparu. Françoise.

J’ai également été atteinte par ce virus qui m’a mise sur le flanc pendant presque tout le mois de décembre

Plusieurs personnes de mon entourage ont été également atteintes avec un degré un peu moindre

La contagiosité m’a semblé très importante et cela ne ressemblait pas à une atteinte grippale classique

Pour ma part je pense avoir dû lutter contre un virus qui s’est attaqué non seulement à la sphère ORL mais également au poumon et a provoqué une réaction inflammatoire très importante. Pour aller mieux j’ai dû prendre des doses importantes de corticoïdes (sous couverture antibiotique ) La récupération a été longue. Odile.

Quand je vous ai lu, j’ai tout de suite fait le lien avec la grippe que j’ai eu en décembre. Une vraie crasse, moi qui ne suis jamais vraiment fort malade. Cette fois ci, j’ai subi plus de 3 semaines au lit à ne rien pouvoir faire car trop faible. J’ai eu des crises de toux à n’en plus finir, de la fièvre, des chutes de tensions, vertiges, perte d’appétit… Je n’ai pas été vaccinée non plus, et je me suis souvent demandé pourquoi ai-je été dans un tel état à cause d’une grippe. J’ai également réalisé deux test covid mais tous les deux étaient négatifs. Je garde encore des séquelles telles qu’une grande fatigue au quotidien, toux et vertiges. Sahra

Oui, mon mari et moi avons tous les 2 été « grippés » la semaine juste avant Noël. Un rhume qui a fini par devenir une bronchite. Nous avons eu les bronches encombrées pendant près de 3 semaines. Mon mari a dû passer par les antibiotiques pour en venir à bout.

Pour ma part, j’ai eu 24h de fièvre et surtout une extinction totale de voix qui a duré 3 jours. J’ai encore aujourd’hui des mucosités qui parfois viennent troubler ma phonation. Corinne.

Bonjour, pour les fêtes de Noël, en pleine forme : W.E. à Aix, jardinage intensif au doux soleil, bref, impeccable.

W.E. du jour de l’an : angine très douloureuse, comme un pétard explosé dans la gorge. Lundi, je cours chez le médecin. Verdict : angine bactérienne. 3 jours d’azithromycine, et c’est passé, mais je n(ai jamais eu ça de ma vie, d’autant que je n’ai pas recours aux antibiotiques. J’ai une douleur résiduelle sous le larynx. Autour de moi, idem, et beaucoup d’angines, sinusites, bronchites, voire pneumonies. Catherine.

Bonjour je suis thérapeute en médecine chinoise et quantique depuis de nombreuses années. Depuis Noël j’ai ce « virus » qui affecte principalement ma tête : nez très encombré, maux de gorge et maux de tête avec une toux spasmodique, beaucoup de mucosités épaisses…. Comme un gros rhume qui ne passe pas… toute ma famille l’a ou l’a eu, avec les mêmes symptômes mais pas la même résistance… ce n’est pas faute de ne pas travailler sur mon terrain en tant que thérapeute !! SV

Idem pour moi pendant les fêtes : j’étais très fatiguée par une sinusite traînante pour laquelle j’étais sous traitement antibiotique (Orelox). Brutalement ont surgi une angine, des salves d’éternuements, des quintes de toux irrépressibles, puis une grosse bronchite, la 1ère depuis plusieurs décennies par sa virulence, avec douleurs en barre dans le dos. Grippe ? Covid ? Dans ma famille très proche, que je côtoyais, sévissait pour certains le covid et, pour d’autres, le même épisode que moi, avec des symptômes très proches du covid, mais sans déclencher de positivité aux tests (antigéniques covid/grippe). 15 jours après, je suis encore épuisée et courbaturée… RV médecin récent : sinusite et bronchite sont toujours là. De quoi s’interroger…. Nouveau virus ? Nouveau variant du covid non détectable aux tests actuels ? J’ai eu le covid il y a 1 an et demi (le Delta). L’épisode vécu pendant les fêtes était presque aussi violent, plus court et ce coup-ci sans fièvre (mais certains autour de moi ont eu jusqu’à 40°). Annie 70 ans.

Ma femme et moi avons depuis noël une bronchite qui n’en finit pas. Pas de fièvre mais on tousse sans arrêt comme des malheureux. Bernard.

J’ai eu un syndrome grippal le 10 décembre (pas vaccinée contre la grippe mais 2 injections anti covid en aout 2021). Au bout de 2 semaines de fièvre (39°) je reconsulte et on me trouve une infection pulmonaire : antibiotiques pendant 10 jours. S’ensuit toujours de la toux et des douleurs intercostales. Nouvelle consultation le 9 janvier car essoufflement : on me dit toux asthmatiforme avec bronches atteints…on me prescrit de la Ventoline. À 70 ans, je n’ai jamais été malade. Joëlle.

Effectivement, j’entame la troisième semaine d’une espèce de grippe – bronchite, qui ne veut point se déloger. Ça perdure, je n’ai jamais vu ça. Trish.

Voici ce que notre cousine pro-vaccin nous a écrit : « Le Docteur consulté hier me dit que 2 problèmes se sont croisés : la réaction au 5ème vaccin anti covid et j’ ai attrapé la fameuse et redoutable « grippe » bien que je sois vaccinée contre la grippe et pour consolation elle me dit : bien heureusement que vous êtes vaccinée de la grippe, sans le vaccin cela aurait pu être plus grave! » Elle est extrêmement fatiguée et peine beaucoup à récupérer. Marc.

Oui, même chose, pourtant d’habitude je me soigne avec mes recettes naturelles et ça suffit malgré mon emphysème assez avancé… là j’ai dû consulté et passé par les antibiotiques en deux reprises coup sur coup et encore j’ai été obligée de compléter avec plantes et He pour calmer les poumons… Agnès.

Comme vous, mon mari a été cloué au lit, ou plutôt au canapé car ne pouvait respirer allongé, pendant presque 15 jours.

Ça a débuté par un syndrome grippal le 20/12 et il a commencé à aller un peu mieux le 02/01.

Mais même aujourd’hui il n’a pas récupéré toutes ses facultés à 100%, il a repris le travail le 4/01 car il est à son compte, mais est obligé de faire des pauses souvent car il fatigue rapidement.

Il a eu un foyer infectieux au poumon gauche (radio) traité par antibiotiques (à notre désespoir !)

Et une sinusites carabinée (1ère fois) que j’ai réussie à traiter avec inhalations d’un cocktail d’huiles essentielles (à la place des corticoïdes et fluidifiants bronchiques prescrit en aérosol qui ne faisaient rien).

C’est plus l’angine qui le gênait que la toux, lui donnant céphalées et l’empêchant de respirer allongé.

J’espère maintenant qu’il va se remettre rapidement car c’est épuisant. Florence.

Bonjour, mon mari est moi-même avons été touché par ce « virus « le 18 décembre, et aujourd’hui 11 janvier,

Nous n’avons toujours pas récupéré de cette grand fatigue. Colette.

Pendant les fêtes, une sœur avec une grosse sinusite. Elle n’avait jamais connu de sinusite avant.

Pour une collègue, une grippe intestinale a été diagnostiquée pour le 31/12. Elle a regardé ses invités réveillonner. Marie-Anne.

J’ai eu ce truc bizarre pendant les vacances, je n’attrape jamais la grippe et suis rarement malade, j’ai un très bon système immunitaire. Je n’ai pas eu le covid et n ai suivi aucune des recommandations, je les ai même contournés dès que je pouvais. Non vaccinée j’ai tout fait pour maintenir mon immunité … et pourtant j’ai chope ce truc. Je l’ai trouvé hybride, des symptômes d’angine, de rhino et de grippe comme si les virus s’étaient allies. Je n’ai pas compris comment j’avais pu avoir ça avec toutes mes précautions, huile de ravintsara, huile de pepins de pamplemousse, gelée royale, vit d …. Magali.

Je ne suis jamais malade et au moment des fêtes j’ai eu un gros rhume et ensuite une bronchite asthmatique qui m’étouffait et j’ai été transporté à l’hôpital ! résultat pas de covid ni de grippe mais une grosse bronchite ! c’est curieux et tout le monde a été très malade autour de moi !!!! Sylvie.

Bonjour, Xavier ! Moi aussi, 78 ans, non vaccinée, ayant réussi à surmonter ces presque trois années de pseudo-pandémie sans aucun rhume ou quoi que ce soit, une bronchite m’a mise à plat pendant deux bonnes semaines (avant et après NOËL) sans fièvre ni maux de tête ! De grosses quintes de toux épuisantes ! J’ai dû – sur les conseils de mon médecin – passer un test antigénique : NEGATIF ! et une radio des poumons : NEGATIVE ! Marie.

J’ai deux amies qui ont toussé pendant longtemps après la grippe de novembre et décembre. Personnellement une pharyngite (due sûrement à un virus car j’avais un peu fièvre) aiguë qui n’a pas guérie avec l’homéopathie et huiles essentielles qui d’habitude agit très bien avec moi. Et ça a tourné en 5 jours en une otite aiguë et sinusite qui n’a repas cédé au premier antibiotique et j’ai dû en prendre un plus fort. Malade du 11 au 31 décembre avec 15 jours d’antibiotiques et mon oreille est redevenu à son potentiel depuis juste quelques jours. J’ai été bien fatigué et le suis encore un peu. Jocelyne.

Bonjour Xavier, je viens de lire votre dernier email. Mon épouse et moi sommes aussi grippé depuis Noël, avec des symptômes différents mais tout aussi persistants.

Elle toux et problèmes digestifs, moi douleurs musculaires et fièvre. Autour de nous de nombreuses personnes sont aussi atteintes à des degrés divers.

Pour ce qui me concerne du jamais vu en 64 ans. David.

Je suis en train de vivre une situation identique à la vôtre avec pratiquement les mêmes dates

Depuis hier je suis à nouveau sous antibiotiques pour soigner une toux qui n’en finit pas. Bruno.

Ma maman 89 ans et moi-même 66 ans sommes malades depuis le 16 et 18 décembre

Nous avons maintenant une infection respiratoire et sommes sous antibios alors que nous ne sommes jamais malades, non vaccinées, la toux persiste

Autour de moi, énormément de personnes malades avec des toux persistantes… QU’Y À T IL DANS L’AIR ?? AC.

Idem pour moi, je suppose que c’était une grippe, toux, douleur partout, fièvre les premiers jours, ça a duré 3 semaines mais la toux a duré beaucoup plus après 2 mois je tousse encore un peu ! Elfrida.

Bonjour, suite à votre dernière newsletter concernant un éventuel nouveau virus qui trainerait depuis un mois, je dois dire que je me pose également des questions. Cela fait 8 jours maintenant que j’ai les intestins en vrac, avec un peu de toux les premiers jours. Aujourd’hui la toux a l’air de s’être calmée toute seule, mais les intestins n’ont pas encore recouvré leur forme …Moi qui ai une alimentation très riche en fibres, là autant vous dire que je suis malheureuse à table. Je ne pense pas que cela soit une simple gastro car elle ne passe pas facilement. Je n’ai pas eu de nausée. Voilà, si ça peut faire avancer vos recherches … Belle journée et merci à vous pour toutes ces informations. Sylvie.

Depuis le 23 décembre 2022 je tousse, je crache et à ce jour les symptômes sont toujours là ! même avec les inhalations, les huiles essentielles et autres tisanes faites avec les plantes du jardin (thym, romarin, feuilles de laurier) citron que j’ajoute lorsque l’infusion est tiède de façon à ne pas détruire la vitamine C l’amélioration est minime !!

Nous sommes 3 personnes adultes à la maison 2 sont vaccinés COVID 19 moi PAS.

Je voudrais bien comprendre ? !!! Daniel.

Oui en effet ! Terrassés par un syndrome grippal avec plus de 39 de fièvre sur une semaine. Toux et grande fatigue s’en suivent encore 15jours après.

Moi, mon conjoint et tous ceux de la Belle fête du 1er de l’an. Gaillards sportifs ou femme faible en santé ! GB.

Bonjour, effectivement depuis le 20 décembre mon mari a bien du mal à se remettre d’un genre de grippe 38° de fièvre et toux qui n’a pas totalement disparue mais c’est en bonne voie. Grande fatigue encore. je pense évidemment qu’à 79 ans l’organisme met plus de temps à récupérer. Merci à vous pour toutes vos infos que je ne manque pas de lire. Merci merci merci. Marie-France.

Oui, autour de moi beaucoup de grippes qui durent et fatiguent, des bronchites aussi très fortes qui résistent aux habituels antibiotiques.

Les personnes sont épuisées et démoralisées pour la plupart car elles se sentent de plus en plus vulnérables, prises dans un tourbillon viral qui affole et à la merci d’une médecine qui ne sait pas, plus, soigner. Cela affecte des « injectés multi doses » mais aussi des réfractaires de première heure à ces injections.

Je pense que le manque de compréhension de ces phénomènes et la peur que cela engendre, peur entretenue, fragilise d’autant plus.

Le « climat » sanitaire et social est malsain, virulent au sens propre comme figuré. Eliane.

Oui effectivement un proche a attrapé la grippe et est resté cloué au lit pendant 15jours et ceci après s’être fait vacciner contre celle-ci. Toute la famille y est passée. Et moi maintenant ma toux ne fait qu’empirer. Claudine.

Je connais autour de moi 4 personnes qui ont eu le même virus que vous et qui ont du mal à s’en remettre.

Ces 4 personnes ont été vaccinées contre le COVID (3 doses) et une d’entre elles âgée de 33 ans a été vaccinée contre la grippe également. BN.

Mon mari (62), non injecté, virus grippal le 20/12 ; tousse sporadiquement encore à ce jour.

Moi, (60) non injectée, virus grippal forte fièvre, maux de gorge, toux, ko pendant 1 semaine ; 15 jours pour revenir à la normale.

Tests covid négatifs. GB.

J’ai 72 ans, jamais eu la grippe avant et fière de cela, le covid non plus. Je ne suis pas vaccinée. Mi-décembre j’ai commencé un rhume qui est devenu une grippe atroce du quelle je souffre encore. Je n’ai jamais eu de la fièvre dans ma vie (peut-être c’est ne pas une bonne chose) mais je suis végane et j’ai un régime alimentaire très sain. Je suis au courant du fait que pas mal de gens ont tombé malade, même des personnes dans la trentaine avec un style de vie sain et frugale. Helena.

En réponse à votre « invitation » je vous confirme que, comme beaucoup de gens, ma fille et moi avons eu SANS FIEVRE une atteinte bronchique à compter du 18 décembre avec des quintes de toux épuisantes, d’abord sèches » puis grasses, déclenchant des mots de tête à chaque quinte qui n’en finissait pas. Ma fille toussait la nuit, moi pas… J’ai consulté mon homéopathe acupuncteur le 26 décembre. Il a réussi à arrêter les quintes pour en arriver à une toux récurrente bien moins fatigante jusqu’au 30 décembre, depuis je tousse encore un peu, mais très peu (2/3 fois/j), particulièrement au changement de température (intérieur/extérieur) mais reste une fatigue. J’ai 83 ans et une immunité « naturelle ». Diagnostic du médecin : bronchite virale confirmée le 6 janvier par mon généraliste dont toute la famille a été atteinte par le même virus… Cordialement. Marie-Paule.

Sources

[1] https://www.nature.com/articles/s41564-022-01242-5

[2] https://www.topsante.com/medecine/troubles-orl/grippe/nouveau-virus-fusion-grippe-bronchiolite-653209

[3] https://criigen.org/wp-content/uploads/2021/07/2020-09_Note-dExpertise-Vaccins-GM_C.Ve%CC%81lot-06.pdf. Il a répondu aux objections ici : https://criigen.org/wp-content/uploads/2021/03/2021-02-24_Reponses-Globales_Grand-Public-04.pdf

[4] https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2022.10.13.512134v1.full.pdf

[5] https://www.degruyter.com/document/doi/10.2478/s11536-012-0002-3/html

187 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

187 commentaires

paul martan 19 janvier 2023 - 7h53

pour tous ces soucis de santé,interressez vous aux trainées dans le ciel,je me permet également de vous conseiller le livre de claire séverac intitule guerre secréte contre les peuples,vous trouverez réponses a vos questions

Répondre
Perla 27 janvier 2023 - 0h04

on connait bien les chemtrails et la pauvre Claire a été assassinée pour avoir tout dévoilé!

Répondre
Benamar 19 janvier 2023 - 8h23

Bonjour Monsieur, voilà moi aussi j’ai eu cette fameuse grippe le 05 Decembre qui ne ressemblait pas à une forme normale . De plus je ne tombe pas souvent malade et je ne fais jamais le vaccin anti grippal . Cette fois ci j’ai été prise d’une fatigue extrême, un encombrement nasal sans écoulement, douleurs electriques aux articulations , quelques menus courbatures mais ce qui m’a frappé le plus , c’est les frissons ininterrompus pendant 5 j exactement rebelles au doliprane . J’avais perdu le goût et l’odorat . Je n’ai eu aucune toux . Je m’en suis remise plus de 10 j apres , j’ai pris entre temps une ampoule de vit D , magnesium . Malheureusement,1mois plus tard je me retrouve subitement avec une sinusite carabinée rebelle au trt antibiotique et corticoïdes. Je laisse faire le temps et j’observe .
Cordialement .

Répondre
Ripert 19 janvier 2023 - 8h37

Bizarre, pour quelqu’un qui prend des compléments alimentaires, d’oublier de se supplémenter en fer?
Ces symptômes sont ceux du COVID mais le pcr n’est pas forcément positif s’il est fait trop tôt ou trop tard!
Arrêter votre complotisme sur tout et n’importe quoi!

Répondre
Anne-Marie 19 janvier 2023 - 8h38

En réponse à « Mais je n’ai connaissance d’aucun cas gravissime. », ai rapporté hier le décès de ma belle-fille de 45 ans en Maine et Loire le 1er janvier (page 127). Donc de graves risques sont là 🙁

J’aimerais ici attirer l’attention de tous sur les protocoles d’Andreas Kalcker ayant le potentiel de guérir beaucoup de choses et même de dépolluer des injections expérimentales, voir http://www.andreaskalcker.com, cliquer sur le drapeau (langue) de votre choix. Nous avons tous besoin de quelque chose comme cela, ne serait-ce que pour nous protéger de l’effet « shedding » des personnes injectées que nous rencontrons.

Répondre
Gilles Bertould 19 janvier 2023 - 13h06

rebonjour Mr Bazin,

j’aime et je connais assez bien les statistiques, que j’ai beaucoup utilisé de façon application (pas theorique), dans mon métier d’ingénieur et de spécialiste de la résolution de problèmes (méthodes 6 sigma, Kepler.trego, shainig, etc….).
Donc, une analyse statistique basée sur les données que vous avez et elles sont nombreuses s’avère indispensable si vous voulez être crédible dans vos conclusions. Par exemple,
1-date d’apparition des 1er symptômes..courbes montrant cette répartition dans le temps
2-repartition dans l’espace…ou en France (coordonnes gps).. analyse de la répartition.. detection des anomalies statistiques..
3-combiner les deux ci dessus, pour valider une vitesse de propagation. cette vitesse est elle plausible avec une transmission rapide du type covid omicron? sinon, ça nous tombé dessus d’en haut (sans rire).seule hypothèse possible..c’est quoi ce truc? peut permettre de valider ou invalider les hypothèses 5G, ondes, pluie, satellites, etc…

enfin, pour les analyses médicales, rapprochez vous du Dr Gérard, seul capable, avec son expérience et surtout son expertise des études statistiques médicales de vous diriger vers des hypothèses crédibles, et alors vous serez suivi par d’autres scientifiques sérieux.
bon travail!

Répondre
jondot 19 janvier 2023 - 8h45

je suis complétement d’accord, depuis le début je pense que le rapport avec la vaccination contre le covid et notre affaiblissement sont liés.

Répondre
Christine 19 janvier 2023 - 8h51

bonjour
oui cela semble un autre virus recombiné ou pas .ce serait bien qu à l IHU Marseille ou ailleurs pour qu ils voient le génome …. pour savoir… après on ne peut pas tout tester car beaucoup de virus.
merci de remonter toutes ces infos

Répondre
GARDAIS Nanou 21 janvier 2023 - 22h29

Bonjour,
Interpellés par tous ces témoignages et votre enquête, il semble opportun de se rajouter à cette triste liste.
Mon compagnon et moi-même avons été touchés par des symptômes similaires juste avant Noël.
Toux incessante, courbatures telles que la grippe (durant 3 jours), fatigue intense, laryngite sur 3 jours, très peu de fièvre, maux de tête. Durée 3 semaines ; la toux persiste encore.
Âgés de 67 et 63 ans. vaccinés, testés négatifs aux Covid et grippe. Résidons dans les Alpes de Haute Provence.
Bien étrange !!!
Merci pour vos informations. Cordialement.

Répondre
marie camus 19 janvier 2023 - 8h53

je suis aussi victime de cette grippe je suis malade depuis le 27 decembre antibio rien n y fait je me remonte doucement mais c est pas la grande forme:!!tres fatiguée!!des gènes respiratoire!!jamais je n ai été malade comme ça aussi longtemps si ce n est la seule fois il y a une dizaine d année ou j ai fait le vaccin anti grippe j ai éte malade pendant 3 semaines mon médecin m avait dit a l époque que j etais un cas sur mille !!mais j ai eu là aussi beaucoup de mal a m en remettre

Répondre
georges MARTY 19 janvier 2023 - 8h55

Bonjour,
Je viens de découvrir votre rubrique, et je vous confirme que moi -même je suis touché par ce  » mal » Depuis plus de trois semaines je toussais à me faire vomir, et crachais des mucus. Bref j’avais les bronches très encombrées. Dès que je m’allongeais , c’était des quintes sans fin, jour et nuit.
Je suis allé consulter un praticien de la médecine chinoise; et en une séance d’acupunture et quelques médicaments, moins de symptômes. Je retourne en consultation demain pour une seconde séance. Je vous tiens au courant .

Répondre
Rondalli Suzanne 19 janvier 2023 - 8h56

Cher Monsieur,
je vous félicite pour tout ce que vous faites et j’apprécie vos lettres qui nous donnent des explications que nos médecins ne nous donnent pas.
Merci et continuez à nous enrichir de vos précieuses informations.
Suzanne

Répondre
Navarro Jacqueline 19 janvier 2023 - 12h09

Bonjour , jeviens de lire votre message ainsi que les différents témoignages qui n’interpellent sérieusement Dans mon entourage je veux témoigner de plusieurs cas qui me questionnent : mon petit fils (non vacciné mais qui a eu une forte infection  » covide  » fait des gastro à répétition ; )mais il est également atteint de la maladie de Lyme ; actuellement stabilisée Mon gendre est très fatigué amaigri et dépressif depuis les 2 injections du  » vaccin  » anticovid qu’il a eu il y a un an ( il est vrai qu’il a une dépendance à l’alcool mais ces troubles se sont accentués depuis les injections !…) mon mari (non vacciné a eu une forte infection « covid « qui lui a laissé une grande fatigue et des problèmes respiratoires son medecin a découvert grace à un scanner un « étange kyste  » accroché à un poumon est très du coeur ! il a été opéré et va mieux
Je souhaite féliciter et remercier Xavier Bazin pour son engagement et pour le livre courageux qu’il a écrit

Répondre
Delmotte Stéphanie 19 janvier 2023 - 9h04

bonjour, j’ajoute mon témoignage aux autres avec symptômes combinés de très mauvaise grippe et covid ( infectée en janvier 2022) et rechute avec sinusite sévère ettoux. J’ai eu le vaccin astrazeneca en été 2021 pour pouvoir voyager horsdeFrance, 2 doses et aucun rappel ensuite. J’ai refusé le vaccin à ARN messager que je juge trop dangereux, ayant toujours refusé quasiment toutes les vaccinations y compris mes enfants. NB j’ai 67 ans. Merci de nous informer hors des lavages de cerveau ambiants !

Répondre
Régine Soulier 19 janvier 2023 - 15h24

nouveau témoignage : mon mari et moi-même en décembre avec les symptômes décrits ! âgés respectivement de 66 et 62 ans non vaccinés, très grosse fatigue et baisse de morale incroyable, perte d’appétit, premiers tests COVID négatifs puis positif après QQ jours…. Soignés avec argent colloïdal, tisane, miel et propolis ! puis visite chez mon homéopathe pour drainer tous ses maux ! sur pied sans symptômes traînants !

Répondre
Gamel Jean 20 janvier 2023 - 2h42

Bonjour et merci,
Oui cette lettre m’a bien plu car j’ai vécu exacte tout cela, antibiotique, très forte toux qui m’a provoquée une hernie inguinale avec opération à l’appui après guérison. En saurons nous un peu plus plustard ?? encore merci pour vos articles.

Répondre
Marianne 20 janvier 2023 - 19h31

Bonsoir, je confirme nous étions plusieurs à l’avoir en décembre . Moi qui est asymptomatique au Covid a eu maux de tête en début décembre puis 2 semaines après j’ai perdu la voix, des glaires dans la gorge mais sans inflammations, rhinite sans fièvre avec un grosse fatigue qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Test covid négatif, antibiotique 7j sans effet. La tisane de racines de quinquina rouge et les huiles essentielles d’eucalyptus + ravintsara en friction étaient efficaces pour la rhinite. Chez moi je suis la seule qui l’avait eu….Je prends jamais le transport en commun contrairement à mes collègues….Faut vraiment qu’ils arrêtent l’expérience au virus ARN.😡😤.

Répondre
1 2 3 18

Laissez un commentaire