Voici un excellent remède naturel anti-grippe !

L’un des rares « bienfaits » de cette affaire de Covid, c’est que beaucoup de molécules ont été testées, à travers le monde…

…ce qui a permis de confirmer l’efficacité de nombreux remèdes naturels contre les infections virales !

C’est ainsi que de grands remèdes déjà très connus ont montré un effet positif contre le Covid : mélatonine[1], curcumine[2], quercétine[3], propolis[4] et nigelle[5] notamment.

Mais aujourd’hui, je voudrais vous parler de l’acétylcystéine.

C’est un simple acide aminé… et une petite merveille de molécule.

Si vous prenez un multivitamines (ce que je vous recommande), j’espère pour vous qu’il en contient.

Voici pourquoi :

Cette molécule vous aide à produire le TRÈS PRÉCIEUX « glutathion »

Il faut savoir qu’une des substances les plus précieuses de notre organisme, que nous fabriquons naturellement en permanence, est nommée glutathion.

Le glutathion est surnommé le « maître des antioxydants », pour ses effets remarquables contre le stress oxydatif (et donc contre le vieillissement). Mais il a aussi d’autres bienfaits, comme d’aider à détoxifier les métaux lourds (mercure, plomb, cadmium).

(C’est d’ailleurs pour l’ensemble de ses effets bénéfiques que le futur prix Nobel de médecine, le Pr Luc Montagnier, avait « prescrit » au pape Jean-Paul II du glutathion, pour l’aider à lutter contre son Parkinson[6].)

De plus, de nombreuses études ont montré l’intérêt du glutathion pour améliorer la réponse immunitaire contre les infections[7][8], ce qui est intéressant en temps de covid.

Et l’acétylcystéine, dans tout ça ?

Eh bien l’acétylcystéine est un des principaux précurseurs du glutathion : cela signifie que cette substance permet d’améliorer votre niveau naturel de glutathion.

Je précise que tout le monde est d’accord sur ce bienfait. La preuve : l’antidote officiel contre une intoxication au paracétamol consiste à vous donner de l’acétylcystéine, pour augmenter votre taux de glutathion rapidement !

« Son action dans le mécanisme de détoxification du paracétamol s’explique par son rôle de précurseur du glutathion », disent les autorités médicales[9].

Étant donné l’importance du glutathion pour le système immunitaire, c’est évidemment une bonne raison d’éviter le paracétamol en cas d’infection, puisqu’il vide vos réserves de glutathion.

Mais c’est aussi une bonne raison pour vous supplémenter en acétylcystéine, pendant la période hivernale !

Une belle étude randomisée, datant de 1997, en a apporté la preuve magistrale[10].

Des chercheurs italiens ont donné de la N-acétylcystéine (ou un placebo) à des personnes âgées et vulnérables, pendant tout l’hiver.

Le résultat a été très clair : ceux qui ont bénéficié de la N-acétylcystéine (NAC) ont été beaucoup moins nombreux à tomber malade que les autres !

Ce qui est fascinant, c’est que l’on a trouvé autant de virus de la grippe chez les patients des deux groupes…

…mais ceux qui ont reçu de la NAC ont été beaucoup moins malades : 25 % seulement ont eu des symptômes de grippe, contre 79 % dans le groupe placebo !

C’est une preuve de plus que, contre les infections, « le virus n’est rien, le terrain est tout »…

… et c’est une raison de plus d’essayer l’acétylcystéine contre toutes les infections virales :

Contre le Covid-19 : évidemment qu’il faudrait l’utiliser !

Contre le Covid, j’ai parlé de l’acétylcystéine dès le début de l’épidémie.

Voici ce que je vous écrivais, le 30 mars 2020, il y a 20 mois :

« La NAC est même l’un des micro-nutriments recommandés par l’excellent micro-nutritionniste Anthony Berthou, dans son article particulièrement complet sur le coronavirus.

Anthony Berthou rappelle que « le glutathion est un acteur majeur du soutien immunitaire », et précise que « la N-Acétylcystéine est un donneur de soufre particulièrement utile pour la synthèse du glutathion ».

Raison pour laquelle il préconise 500 à 1000 mg par jour de NAC, en cas d’infection au coronavirus. »

L’intérêt de l’acétylcystéine contre le Covid était d’autant plus évident qu’elle est connue pour avoir des effets positifs sur les poumons.

Ainsi, une revue d’études publiée en 2018 a conclu que la NAC réduit les dégâts oxydatifs et inflammatoires chez des patients atteints de pneumonie[11].

C’est précieux, quand on sait que c’est l’inflammation qui tue, in fine, dans le Covid.

Et comme si cela ne suffisait pas, la NAC permet aussi de limiter le risque de… caillots sanguins !

Voilà encore un bienfait précieux, quand on sait que la protéine spike du coronavirus peut causer des problèmes de coagulation parfois mortels (ce qui est le cas aussi des vaccins anti-covid, soit dit en passant).

Or la NAC possède à la fois des effets anticoagulants ET antiplaquettaires (c’est-à-dire « anti-caillots »)[12], ce qui en fait une molécule particulièrement intéressante contre les dégâts du Covid… et contre les risques des vaccins !

De fait, comme beaucoup de substances naturelles, la NAC a de multiples effets bénéfiques, notamment contre les maladies cardio-vasculaires :

Elle est TRÈS prometteuse contre les AVC (mais presque tout le monde s’en moque) !

C’est ce qu’on apprend en lisant un article de presse très bien fait de 2019, portant sur le « repositionnement » des vieux médicaments[13], c’est-à-dire leur utilisation contre d’autres maladies.

Parmi les « médicaments anciens » présentés comme prometteurs, l’article cite le Mucomyst, traditionnellement utilisé en cas de rhume, pour fluidifier les bronches.

Or le Mucomyst n’est rien d’autre que notre fameuse N-acétylcystéine (NAC) !

Figurez-vous que des scientifiques de l’INSERM, du CHU et de l’Université de Caen ont eu l’idée de tester cette molécule naturelle contre les accidents vasculaires cérébraux (AVC), en intraveineuse, pour fluidifier les caillots sanguins.

Et les résultats ont été « spectaculaires » : « même les caillots résistants aux meilleurs traitements disponibles ont été dissous », a déclaré le Pr Denis Vivien.

Cette découverte a beau être « spectaculaire »… elle est totalement négligée, dans notre système médical guidé par le profit.

Comme personne ne peut gagner d’argent avec des molécules naturelles comme la N-acétylcystéine, aucun Big Pharma ne met en avant ce traitement, et les autorités de santé continuent de l’ignorer royalement  !

Le Pr Vivien, comme le Pr Raoult, sont des oiseaux rares dans le monde universitaire : ils font partie de ceux qui ont compris que les molécules déjà existantes sont les plus prometteuses pour soigner la plupart des maladies.

Par contraste, la plupart de nos « grands pontes » préfèrent faire des recherches (avec Big Pharma) sur des molécules nouvelles, brevetables (et donc juteuses financièrement)… mais le plus souvent toxiques et inefficaces.

Et c’est ainsi qu’on passe à côté de quantités de molécules naturelles aux effets spectaculaires, comme cette très banale acétylcystéine !

Ma recommandation: où la trouver et comment en prendre ?

J’aurais pu aussi citer d’autres bienfaits de l’acétylcystéine, étayés scientifiquement :

  • Sans surprises, la NAC a d’excellents effets contre la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive)[14] ;
  • Elle est aussi précieuse en cas de bronchite aiguë ou chronique[15][16] ;
  • De façon moins attendue, elle améliore la fertilité masculine (avec du sélénium)[17] et féminine (chez des femmes souffrant d’ovaires polykystiques[18]) ;
  • Mieux : en cas de maladie de Parkinson, elle permet de ralentir le déclin cognitif, en améliorant le niveau de dopamine[19] ;
  • Et elle est très probablement efficace pour ralentir la maladie d’Alzheimer (prise avec de l’acide alpha-lipoïque[20]).

Bref, elle a tout pour plaire, surtout qu’elle n’a pas de toxicité connue, y compris en cas de grossesse[21] – tant qu’on s’en tient à des doses raisonnables.

On en trouve un peu dans l’alimentation : il y a de la cystéine dans les viandes, œufs, produits laitiers, ail, oignon, poivrons rouges[22].

Mais pour être sûr d’en avoir suffisamment, pour un taux de glutathion optimal, il peut être intéressant d’en prendre aussi en complément alimentaire.

Donc si vous prenez un multi-vitamines quotidien (ce que je recommande à tout le monde), vérifiez qu’il contient bien de la NAC, idéalement 200 mg.

C’est intéressant car les anti-oxydants ont généralement des effets synergiques entre eux : on sait que la NAC a plus d’effets quand elle est prise avec des vitamines (A, C, E) et des oligo-éléments comme le sélénium.

Par ailleurs, si vous êtes très vulnérable au risque de grippe ou de Covid, je vous recommande d’en prendre 600 mg par jour pendant tout l’hiver (évitez le Mucomyst en pharmacie, qui contient du saccharose, privilégiez des laboratoires Internet de qualité, comme Nutrixeal).

Et bien sûr, je recommande à tout le monde d’en avoir dans sa pharmacie personnelle, et d’en prendre 600 mg par jour minimum en cas d’infection, dès les premiers symptômes !

Sources

139 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

139 commentaires

blandine FOURNET 20 décembre 2021 - 12h45

merci, tres important en ce moment de trouver les informations precises!

Répondre
Christine De Smet 20 décembre 2021 - 14h51

Oui merci beaucoup. J’ai pris des notes ainsi je ne risque surtout pas à l’oublier.

Répondre
Guiot 20 décembre 2021 - 16h15

Binoui mais où et comment commander la Nac….merci

Répondre
Kassi Olivia 21 décembre 2021 - 13h01

Très enrechissant . Merci

Répondre
Gautier Claudine 23 décembre 2021 - 12h50

Bonjour,
Merci beaucoup pour vos articles que je lis toujours avec grand intérêt. Ce que j’apprécie c’est que vous expliquez très simplement et avec précision comment prendre les médicaments que vous conseillez.
J’en connais certains, me soignant le plus possible naturellement, et d’autres que je découvre et que je prends maintenant.

Très cordialement,
Gautier Claudine

Répondre
1 12 13 14

Laissez un commentaire