Quelle est la dose idéale de vitamine C ? Sous quelle forme ? Je lance une enquête et attends votre témoignage !

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Faut-il se contenter d’avaler 300 à 500 milligrammes de vitamine C par jour ?

Ou faut-il en prendre encore beaucoup plus ?

Comme… par exemple… 10 grammes par jour !?

Je rappelle que 10 grammes = 10 000 milligrammes.

C’est donc 100 fois plus que les apports journaliers recommandés (AJR = 100 mg).

Avaler 10 grammes de vitamine C par jour paraît donc un peu fou.

Mais c’est ce que fait le Dr Jean-Philippe Labreze, un des plus fins connaisseurs de la vitamine C en France.

Tenez-vous bien : cela fait plusieurs dizaines d’années qu’il avale 10 à 15 grammes de vitamine C par jour…

… et il dit ne jamais être malade !

« Je ne sais plus ce que c’est que le rhume », m’a-t-il dit.

Même depuis 2020 ?

Je lui ai posé la question, car depuis 4 ans, peu de gens ont échappé à un Covid, une grippe ou un rhume.

Mais le Dr Labreze, lui, n’a rien eu de tout ça.

Bien sûr, ce n’est pas une « preuve ».

Car le Dr Labreze est aussi naturopathe ; il a probablement une alimentation et une hygiène de vie assez optimale.

Sa santé de fer n’a donc peut-être rien à voir avec les mégadoses de vitamine C.

Mais on peut tout de même s’interroger.

La question de l’intérêt des mégadoses se pose encore plus si vous avez une infection, ou si vous êtes frappé par le cancer.

On a vu que les mégadoses de vitamine C en intraveineuse pouvaient faire une belle différence contre le cancer.

Par ailleurs, quantité de grands médecins ont traité avec succès des infections graves (y compris des septicémies) avec des perfusions de vitamine C.

Cela dit, on a vu aussi que la perfusion intraveineuse avait des effets qu’on ne peut pas obtenir en se contentant d’avaler de la vitamine C.

Alors, cela sert-il à quelque chose d’avaler 10 grammes par jour de vitamine C ? Est-ce risqué ?

Le problème est qu’on manque cruellement d’études sur le sujet.

Mais voici ce qui me donne envie d’enquêter, et peut-être même d’essayer, pour voir ce que cela donne sur moi :

Deux arguments fallacieux : une urine hors de prix et des selles molles 

Si vous posez la question à un médecin classique, il vous dira qu’avaler 10 grammes par jour est absurde.

Dès qu’on dépasse la dose « physiologique », le reste de la vitamine C est éliminé dans les urines.

Or la dose physiologique est de quelques centaines de milligrammes. La plupart des médecins vous diront donc que tout ce qu’on avale au-dessus de 200 à 500 milligrammes par jour ne sert à rien – si ce n’est à enrichir l’eau des toilettes en vitamine C.

Mais ce n’est pas tout à fait exact.

Il est vrai qu’une bonne partie des mégadoses de vitamine C sera éliminée dans les urines.

Mais cela ne veut pas dire que ces mégadoses n’ont aucun effet.

Si vous avalez 2 grammes d’un coup, votre corps va en effet en éliminer une grosse partie… mais il en absorbera aussi une partie non négligeable !

Il y a un consensus pour dire qu’on absorbe au moins 500 milligrammes quand on avale 1 gramme de vitamine C. Ce n’est pas la totalité, mais ce n’est pas rien ! (l’absorption diminue à mesure que la dose augmente ; ainsi, avec une prise de 6 grammes, certains pensent qu’il serait possible d’en absorber 25 %, ce qui représente tout de même 2 grammes)[1].

En fait, l’élimination rapide par les urines est la raison pour laquelle il faut fractionner les prises de vitamine C tout au long de la journée.

Le grand défenseur de la vitamine C, le prix Nobel de chimie Linus Pauling, recommandait aux patients cancéreux de prendre 2,5 grammes 4 fois par jour, toutes les 6 heures.

En cas d’infection aigüe, certains partisans de la vitamine C recommandent même d’avaler entre 0,5 et 1 gramme de vitamine C toutes les heures.

Le Dr Labreze va encore plus loin. En cas d’infection, il recommande de prendre 2 à 3 grammes de vitamine C toutes les heures jusqu’à ce que la fièvre ait chuté, puis 0,5 à 1 gramme 5 fois par jour pendant 4 à 5 jours.

Et en dehors des situations d’urgence, le Dr Labreze estime que l’idéal serait d’avaler quotidiennement de la vitamine C toutes les 3 heures, pour maintenir un haut niveau de vitamine C dans le sang en permanence.

Donc, oui, il est exact qu’une bonne partie des mégadoses de vitamine C sera éliminée.

Et c’est aussi une bonne nouvelle, car cela veut dire que votre corps élimine naturellement toute la vitamine C dont il ne se sert pas.

Mais cela ne veut pas dire que de grandes doses de vitamine C ne servent « à rien ».

En avalant 2 à 3 grammes bien répartis dans la journée, vous pouvez multiplier par trois votre taux de vitamine C dans le sang[2].

Les mégadoses de vitamine C ont donc bien un effet physiologique.

Mais cela ne prouve pas (encore) qu’elles ont des effets concrets sur la santé. 

Pour les sceptiques, tout ce que vous gagnerez, ce sont des « selles molles » !

De fait, à partir d’une certaine dose, la vitamine C ramollit considérablement les selles.

Mais là encore, les partisans de la vitamine C y voient un avantage.

Quand vos selles deviennent molles quand vous avez avalé de grandes doses de vitamine C, c’est probablement que vous avez atteint ou dépassé la dose optimale.

C’est donc un bon indicateur – une sorte de plafond – pour choisir votre dose de vitamine C quotidienne.

Il reste toutefois à prouver qu’il est intéressant d’atteindre ce « plafond » et de maintenir un très haut niveau de vitamine C dans le sang.

Le vrai problème : les mégadoses sont-elles « naturelles » ?

Personnellement, j’ai une réticence instinctive à prendre des doses beaucoup plus élevées que ce qu’on peut obtenir avec une alimentation optimale (environ 300-500 mg de vitamine C par jour).

Si on a un cancer, c’est différent. C’est une situation où l’on peut essayer des traitements non physiologiques (comme d’avaler 1 ou 2 grammes toutes les trois heures).

Mais en dehors du cancer (ou d’une infection), pourquoi faudrait-il prendre plusieurs grammes de vitamine C par jour ?

La nature est bien faite, en général. Et elle n’a clairement pas prévu que nous soyons en mesure d’avaler plusieurs grammes de vitamine C par jour en complément alimentaire.

Alors pourquoi aurions-nous besoin de plus de vitamine C que ce que la nature peut nous apporter ?

Les partisans de la vitamine C répondent que la vie moderne accroît nos besoins en vitamine C.

Et il est vrai que l’alimentation actuelle peine à couvrir nos besoins (la teneur en vitamine C d’une pomme, par exemple, a diminué depuis 1950).

Il est vrai, aussi que le stress et les toxines augmentent nos besoins en vitamine C. De fait, le tabac, la pollution, les pesticides et de nombreux médicaments « consomment » nos réserves en vitamine C et causent des carences si nous n’en avalons pas suffisamment.

Mais tout ceci justifie d’avaler quotidiennement 500 milligrammes de vitamine C en complément alimentaire… peut-être même 1 gramme… mais pas beaucoup plus.

Pourquoi notre corps aurait-il besoin d’avoir un taux de vitamine C dans le sang 2 à 3 fois plus élevé que ce que l’on obtient naturellement, avec une hygiène de vie optimale ?

Confrontés à cette objection, les partisans de la vitamine C avancent deux arguments.

Le premier, c’est que les mégadoses de vitamine C exercent des effets positifs sur l’organisme, même lorsqu’elles sont éliminées dans les urines. Je cite le Dr Labreze (communication personnelle) :

« La vitamine C sera certes éliminée en grande partie (si le corps n’est pas en train de lutter contre une infection), mais durant sa circulation dans l’organisme, elle aura exercé ses fonctions physiologiques essentielles. »[3]

Je ne pense pas que cette opinion ait été démontrée scientifiquement, mais elle est plausible.

Le deuxième argument est plus frappant.

Regardez les animaux, disent les partisans de la vitamine C. La plupart synthétisent eux-mêmes leur vitamine C !

De fait, la quasi-totalité des mammifères sont capables de fabriquer eux-mêmes la vitamine C (pour eux, ce n’est donc pas une vitamine).

Dans l’ensemble du règne animal, il n’y a que le cochon d’Inde, les chauves-souris frugivores et quelques oiseaux et poissons rares qui n’arrivent pas à synthétiser leur propre vitamine C.

C’est clairement le signe que la vitamine C est absolument vitale pour les êtres vivants.

Et les quantités produites sont… impressionnantes !

Une chèvre de 50 kilos peut produire 13 grammes de vitamine C par jour… exactement ce que prend le Dr Labreze pour lui-même… et donc beaucoup plus que les maigres 100 milligrammes qui nous sont « recommandés » par nos autorités.

Les chèvres nous ont appris, aussi, que la vitamine C joue le rôle d’une « hormone du stress ». Car elles peuvent multiplier par 4 ou 5 leur production de vitamine C en cas de blessure ou d’infection !

Voilà qui plaide en faveur des mégadoses en cas de problème de santé sérieux.

Mais de mon point de vue, la comparaison avec les animaux a une grosse limite.

Car il est peu vraisemblable que les êtres humains aient perdu la capacité de produire de la vitamine C « par hasard ».

Cette perte a forcément dû être compensée, au moins en partie, par d’autres mécanismes (ainsi, certains chercheurs pensent que le pouvoir antioxydant de la vitamine C aurait été en partie remplacé, chez l’homme, par la capacité antioxydante de l’acide urique)[4].

Bref, sur le plan théorique, j’ai un peu de mal avec l’idée d’avaler tous les jours des mégadoses de vitamine C quand on est en bonne santé.

Mais ce qui pourrait tout de même me donner la curiosité d’essayer, ce sont deux choses :

  • Les mégadoses ne semblent pas risquées – au pire, cela ne « fait rien » ;
  • Et les médecins qui les ont pratiquées rapportent des bienfaits étonnants.

Certes, il y a un débat sur la question de savoir si les mégadoses par voie orale peuvent augmenter le risque de calculs rénaux d’oxalate. C’est possible en théorie, car la vitamine C éliminée dans les urines contient de l’oxalate. Mais de nombreux médecins qui pratiquent ces mégadoses jurent qu’ils n’ont jamais observé ce problème chez leurs patients.

À l’inverse, quand on connaît la quantité de bienfaits de la vitamine C pour l’organisme, on peut imaginer qu’il est intéressant de maintenir un niveau maximal de vitamine C dans le sang.

Dans tous les cas, je suis désormais TRÈS motivé pour enquêter plus en profondeur sur la vitamine C et ses effets à différentes doses.

Et c’est pourquoi j’aimerais beaucoup avoir votre avis.

Prenez-vous de la vitamine C en complément alimentaire ? Si non, quel régime alimentaire suivez-vous pour combler vos besoins en vitamine C ?

Si vous avalez des compléments, à quelle dose en prenez-vous ? Est-ce de la vitamine C naturelle ou synthétique ? Quelle marque prenez-vous ?

Prenez-vous de l’acide ascorbique ou de l’ascorbate de sodium ? Prenez-vous de la vitamine C liposomale ?

C’est important pour mon enquête de connaître votre expérience avec la vitamine C – ainsi que vos réflexions et analyses.

Ce serait donc formidable si vous acceptiez de me répondre ici, en commentaire.

Un grand merci d’avance, et bonne santé !

Xavier Bazin

EDIT du 24 janvier:

Un immense merci pour vos incroyables témoignages sur la vitamine C.

Ils sont tout simplement passionnants.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce que vous soyez aussi nombreux à prendre plus d’1 gramme (1 000 mg) de vitamine C tous les jours.

Je vous livrerai bientôt les conclusions de mon enquête sur le dosage idéal, mais je tiens à vous transmettre ici vos commentaires les plus marquants.

En commençant par les témoignages très éclairants de deux médecins qui me lisent régulièrement :

« Je suis un adepte de la supplémentation quotidienne en Vit C suite à la conférence organisée par l’IPSN en 2017 au parc floral de Vincennes à laquelle j’ai assisté.

Le Docteur Thomas Lévy (cardiologue Américain) m’a fait découvrir ce que j’ignorais totalement (la fac de médecine n’en ayant jamais parlé), à savoir la portée de panacée originelle de la vitamine C. Les informations scientifiques ont été développées en toute simplicité et en toute clarté au grand ébahissement des quelques 300 professionnels présents.

T. Levy était accompagné d’un aréopage médical de haute volée : patron de clinique Huning Hake, un professeur Japonais impliqué dans le traitement des ouvriers de Fukushima …. tous utilisateurs de la vitamine C en perfusion intra-veineuse.

Il y avait aussi un patient néo-zélandais (Alan Smith) tiré miraculeusement d’affaire de son lit de réanimation suite à un traitement de vitamine C (imposé aux médecins de l’hôpital qui s’apprêtaient à débrancher ce patient). Il est venu témoigner. Son histoire a été médiatisée en Nouvelle-Zélande mais jamais en Europe ni aux USA.

J’ai distribué tout autour de moi l’information sur cette « panacée originelle » : la vitamine C est un antiviral majeur (je pèse mes mots en disant cela) et un anti-infectieux redoutablement efficace en quelques jours si la posologie est bien adaptée (plusieurs grammes par jour).

La principale explication à retenir est que n’importe quel stress induit un orage radicalaire qui peut être rapidement mortel si celui-ci est important :

  • Morsure de serpent venimeux
  • Maladie virale ou bactérienne
  • Intoxication (champignons vénéneux, poisons, produits chimiques, etc.)
  • Choc traumatique
  • Irradiations

Pour connaître toutes les indications (quasi infinies) de l’utilité de la vitamine C, le mieux est de lire le livre de Thomas Lévy : Vitamine C la panacée Originelle. Édit Michel Dumestre.

D’ailleurs, il est intéressant de rappeler qu’en France, la perfusion intra-veineuse de 20 grammes de vitamine C a été utilisée au CHU de Besançon pour traiter avec succès les intoxications par amanites phalloïdes. Puis le traitement a progressivement été mis au rencard alors que son découvreur (médecin de Remiremont) s’est empoisonné 5 fois avec des champignons vénéneux pour démontrer l’efficacité de cette thérapeutique.

Dr André J. »

« Je suis médecin retraité spécialisé en ostéopathie, auriculothérapie, et homéopathie (un peu moins)

Pendant mes études de médecine, nos professeurs nous ont souvent dit que prendre beaucoup de vitamine C était une façon coûteuse d’enrichir les urines en vitamine C… C’était dans les années 70, et pour ma part, j’avais déjà lu plusieurs publications sur la vitamine C et l’utilité d’en prendre à fortes doses.

Nous sommes en 2023, et depuis 1970, je prends religieusement 1 gramme de vitamine C tous les matins. Pas de l’acérola, de la vitamine C de synthèse.

Quoi qu’il en soit, et je ne sais pas s’il y a un lien de cause à effet, j’ai 70 ans et je me porte comme un charme, jamais malade et sans traitements journaliers. Par contre, j’associe la prise de cette vitamine C à la prise de vitamine D 3000 à 4000 UI/j et de zinc l’hiver (ce qui met de l’eau à votre moulin si j’en crois vos publications), et j’ai une vision tout à fait holistique de la santé : pratique sportive quotidienne, alimentation saine et frugale, et attitude mentale juste.

Yannick P »

Après ces deux témoignages édifiants, j’ai classé vos commentaires selon le dosage que vous prenez : en commençant par les « méga doses » et en finissant avec les doses physiologiques contenues dans l’alimentation :

Vos témoignages de prise de méga-doses (plus de 3-6 grammes par jour, notamment en cas d’infection)

« En ce qui concerne la vitamine C, cela fait longtemps que mon épouse et moi-même en prenons, de deux manières différentes. Toute l’année en petites doses.

Et sur les conseils du Dr Mercola qui applique cela pour lui-même, dès qu’un dérèglement quelconque survient, nous prenons 2 grammes de vitamine C liposomale toutes les 2h. (celle-ci). Avec les frais de port et les taxes, elle coûte 0,28 euros le gramme, ce qui est introuvable ailleurs. De plus, elle est idéalement dosée à 1g par gélule. Un bémol pour la composition : la capsule gagnerait à être en pullulane, et l’huile de tournesol devrait être remplacée par de l’huile d’olive ou de coco.

Depuis que nous prenons la vitamine C de cette manière, nous avons traversé ces 8 dernières années avec très peu d’affections (dont un covid-Omicron traité en 7 jours avec ivermectine), et les débuts de rhume ou de grippe ont été soignés en 48h (avec l’adjonction de thé de thym et d’inhalation d’huile essentielle d’eucalyptus radié). Aucun effet secondaire n’a été observé. Nous pouvons dire que pour nous, cela a très bien fonctionné.

P.L. »

« Ayant eu un cancer du sein stade 3 hormono-dépendant avec carcinome infiltrant, j’ai changé mon alimentation et augmenté ma Vit D (5000 à 10 000 UI par jour) et la vitamine C liposomale a 4 grammes par jour matin midi 16h et soir… et je vais très bien… hasard ou pas ?

Le futur me le dira en tout cas j’ai eu ce cancer en 2020 pendant la « plandémie » (sourire) et je n’ai jamais chopé ni rhume ni covid ni grippe ni rien du tout, je ne suis pas malade depuis cette période…voilà mon témoignage !

Noelle de Dinan (Bretagne nord) »

« En période hivernale je prends depuis des années tous les jours 2g/jr mais en cas d’infection, rhume, état grippal, j’augmente cette dose à 6 voir 10 g/jr le temps de ressentir une amélioration.

Aucun effet secondaire si ce n’est que le fameux « bowel tolerance » (tolérance intestinale) peut varier. Je serais tentée d’augmenter ma dose journalière de façon systématique et ceci même en été. La Dame de Fer prenait tous les jours 5 grammes.

Myriam »

« Je prends tous les jours 3 grammes de vitamine C liposomale depuis des années. J’ai 75 ans et je n’ai jamais de problèmes infectieux, (ni covid).

Mon épouse a eu un cancer du côlon il y a 5 ans, elle prenait 7 grammes de vitamine C par jour, aujourd’hui elle se porte très bien

Jean-Paul »

« Personnellement, j’utilise dès que besoin 4 grammes par jour environ en plusieurs prises : fatigue, stress, infection. J’ai pu résister à une violente dengue hémorragique en 1998 (Guyane), grâce à 10 à 15 grammes par jour pendant 8 jours. Mon propre médecin n’en revenait pas !

Christian »

« L’hiver et le printemps derniers, en 2022, j’ai testé la dose de 10 grammes de Vitamine C quotidienne diluée dans ma gourde d’eau d’un litre que je buvais tout au long de la journée. Ce fut le 1er hiver (idem au printemps) où je n’ai pas du tout été malade, pas même un rhume !

Cet hiver, je n’ai pas pris de dose quotidienne de vitamine C car je prends une supplémentation en fer et que j’avais lu que l’association fer-vitamine C est néfaste car elle produit des radicaux libres. Eh bien, en décembre, j’ai attrapé le covid !

Christine »

« J’ai commencé par lire le livre du Dr Thomas Levy, « la Panacée Originelle » (cardiologue aux États-Unis). J’ai cru à une blague, tout ceci était miraculeux. Je me suis dit « j’essaye » avec de l’ascorbate de sodium. Pour commencer avec 500 milligrammes, puis 1 gramme pour arriver à 10 grammes, cela m’a pris 4 mois.

Un jour j’attrape un rhume carabiné avec une bronchite en prime, 39 de fièvre. Ce jour-là je n’avais plus pris de vitamine C depuis un mois suite à une rupture de stock. Du coup j’en recommande et je décide de prendre 30 grammes à petite gorgée étalés sur une heure. Et là, je sens une sensation de chaleur envahir mon corps, mon nez se décongestionne en une heure, la fièvre disparaît c’est formidable ! Je revis !

Bref je recommande à beaucoup de gens à lire ce livre qui monte un cran au-dessus par rapport à Linus Pauling. Je me complémente aussi avec de la vitamine C liposomale, 2 sachets par jour en combinaison avec 10 grammes de poudre le soir pour faire une bonne nuit. Merci et prenez soin de vous 

Ferard »

« J’ai chopé le covid alpha en avril 2020. Pendant 2 jours, j’ai pris plus de 50 grammes de vitamine C par jour sans aucun borborygme intestinal. Ceux-ci ont commencé à se manifester le 3ème jour, signifiant qu’il fallait diminuer les doses. Je n’ai pas fait de fièvre, je n’ai pas toussé, juste quelques douleurs éparses aux poumons (j’avais aussi pris de la vitamine D3 10.000UI/jour et du glycinate de zinc, 60mg/jour.)

Ma vitamine C usuelle : ascorbate de sodium (alias vitamine C tamponnée). Il faut majorer les doses de 10% par rapport à l’acide ascorbique. L’ascorbate est beaucoup plus facile à ingérer que l’acide ascorbique, l’effet « jus de citron » ayant été neutralisé. C’est aussi celui qu’on utilise en intraveineuse. Ma dose quotidienne : 5-10 grammes /jour d’ascorbate de sodium.

On peut fabriquer facilement sa propre vitamine C liposomale avec de l’ascorbate de sodium (https://www.wikihow.com/Make-Liposomal-Vitamin-C).

Depuis que j’en prends à haute dose, je n’ai plus eu la moindre affection urinaire, la moindre sinusite, la moindre bronchite (j’en faisais au moins une chaque année. De l’arthrose au poignet a régressé, vue améliorée, plus un seul problème parodontal, plus la moindre plaie infectée… la liste est très longue).

J’ai un jour malencontreusement chopé une tourista après un BBQ. La diarrhée commençait, les crampes intestinales douloureuses etc… Quelques grammes de vitamine C ont littéralement éradiqué le problème en moins de deux heures ! (alors que ça prend en général 2-3 jours de souffrance et quelques boites d’imodium pour en venir à bout)

Luc »

« J’absorbe 6 grammes tout au long de la journée dont 2 grammes avant de dormir depuis environ 15 ans. En effet, très très rarement malade et aucune pathologie à 57 ans. Logiquement je continue sur ce rythme !

Philippe »

« Oui je prends de la vitamine C en poudre ( cela revient beaucoup moins cher qu’en gélules ou comprimés) entre 10 et 15 grammes répartis en plusieurs prises par jour. Elle se dilue parfaitement bien dans l’eau.

Mais étant atteint d’un cancer agressif de la prostate métastasé aux os, la lymphe et aux poumons, je prends également d’autres compléments en parallèle de mon traitement « officiel « : bleu de méthylène, mélatonine à 30 mg/jour, acide alpha-lipoïque, hydroxycitrate garcynia, Coenzyme Q10, Curcuma, etc…

J’ai été diagnostiqué de mon cancer à 69 ans en septembre 2021 avec 480 psa. Mon état reste stable et mes métastases osseuses et pulmonaires ont même sensiblement diminué.

Christian »

Vos témoignages de prises de hautes doses (1 à 3 grammes par jour)

« Depuis janvier 2018 je fabrique ma propre vitamine C liposomale (eau distillée, lécithine de soja et acide L-ascorbique E 330 du laboratoire Pierre Jerome), et nous sommes à environ 3,5 grammes / jour ma femme et moi-même sans aucun effet secondaire.

Depuis 6 ans, je confirme : aucun effet secondaire, aucune grippe , aucun rhume, et mon cancer prostate a pratiquement disparu, mon PSA avant la prise de cette vitamine C était à 35, à ce jour il est à 7. Je suis thérapeute depuis 50 ans, magnétiseur, radhiestésiste, bio-énergéticien, j’ai aidé des hautes personnalités connues etc…etc…

Michel »

« J’ai 83 ans. Depuis le congrès de l’IPSN de 2017, où j’ai suivi les conférences des Drs Thomas Levis, A Smith, A Yangisawa et d’autres, j’ai adopté la prise de 2 grammes de vitamine C liposomale, la première année, puis je suis passée à 1 gramme seulement, ceci tous les jours de l’année. Je prends tous les jours aussi 4000 U de vitamine D et un grand bol, le matin, d’infusion de cannelle de Ceylan, je ne prends aucun médicament.

Depuis cette date, je n’ai eu aucun rhume, ni autres désagréments de santé, juste un peu d’arthrose au genou, par petites crises. Autrement dit, je suis plus que satisfaite d’avoir écouté ces conférences à l’époque.

Henriette »

« Notre complémentation en vitamine C est la suivante. Mon épouse prend environ 3 grammes en poudre, dilués dans 50 cl d’eau (dans un thermos qui protège la vitamine C de la lumière) qu’elle boit dans le courant de la matinée. Sportifs et souhaitant nous garder en forme, nous prenons d’autres compléments alimentaires. Lorsque nous ne sommes pas chez nous, nous prenons de la vitamine C liposoluble (500 mg, le matin). Nous ne sommes que très rarement malades et lorsque nous le sommes, cela ne dure pas longtemps car nos corps doivent certainement détenir suffisamment de vitamines, minéraux et acides aminés pour stopper la progression des maladies.

Norbert »

« Suite à une fatigue récurrente (je vis à Paris et je suis professeur de Pilates et de yoga), je prends de la vitamine C liposomale (1 gramme) tous les jours sur les conseils de ma naturopathe ce qui m’a rendu mon énergie et ma bonne humeur ! Je me sens beaucoup mieux et je ne regrette pas !

Isabelle »

« Je prends quotidiennement depuis 2 ans de la vitamine C liposomale (1 gramme). Cela équivaut à 1230% de la valeur nutritionnelle recommandée (80 mg). Je n’ai plus aucun rhume ou autres « maladies d’hiver » depuis 3 ans. Donc ce n’est peut-être pas que la vitamine C qui m’aide. Par contre, je me sens en pleine forme énergétique.

Marina »

« J’ai 50 ans, pas de problème de santé. Une alimentation saine et je marche deux fois par semaine. On m’a conseillé de prendre de la vitamine C liposomale, 1 gramme par jour. Ce que je fais depuis un an, avec quelques arrêts pendant les vacances d’été. L’effet a été très rapide et très positif : d’abord une réelle et visible élévation de mon niveau d’énergie. Pas une énergie excitée, une vraie énergie calme que je n’ai jamais connue avant. Et puis une clarté mentale et un véritable bien être. Par contre j’ai eu une grosse bronchite et un autre gros rhume alors que je prends aussi 2000 UI de vitamine D quotidiennement. En tout cas, je ne me suis jamais sentie aussi bien depuis que je prends cette vitamine C. Et je constate que mon mari s’y tient aussi, gage qu’il ressent quelque chose de positif.

AK »

« Je prends 1000 mg (1 gramme) de vitamine C liposomale par jour (mon mari moins) et jusqu’à 5000 mg répartis sur 12 heures, chaque fois que je tombe malade – j’ai hésité à dépasser ce dosage. J’ai l’impression que ma santé s’est améliorée ; je suis moins sensible aux rhumes et aux grippes, et lorsque je tombe malade, je me rétablis plus rapidement qu’auparavant. Mes enfants (3 et 6 ans) reçoivent 200 à 300 mg par jour et jusqu’à 1 200 mg lorsqu’ils sont malades – il s’agit d’une dose très arbitraire, car j’ai eu du mal à trouver des informations concernant les enfants. Je trouve que mes enfants se remettent plus rapidement des maladies (fièvres et toux) et j’ai considérablement réduit ma dépendance au doliprane pour leur traitement à presque zéro. Nous n’avons pas encore eu de selles anormalement molles, probablement parce que nous avons opté pour la vitamine C liposomale, dont on dit qu’elle est mieux absorbée.

J’admets que j’associe cette vitamine à la D (8000iu par jour pour moi, car je suis originaire d’Afrique de l’Ouest), à la NAC, à la quercétine et au zinc lorsque je suis malade. On pourrait donc dire qu’il serait impossible de déterminer quelle proportion de l’amélioration de la santé (si elle est crédible) peut être attribuée à la vitamine C seule.

Emy »

« 70 ans ! 2 à 3 grammes par jour de vitamine C liposomale. Depuis des années !

Pas de rhume, Covid… À lire le livre du docteur Lévy ! La force de la C : antioxydant !

Mathieu »

« Pour éviter tous les excipients des formules proposées, je prends de la vitamine C sous forme acide L-ascorbique (100%) en poudre que je dilue tous les matins dans 500mL d’eau filtrée (filtre BERKEY) et que je bois tout au long de la journée, donc de façon fragmentée. En temps normal, je prends entre 1 et 1,5 gr/jour, tous les jours, et si je suis un peu fatiguée ou en hiver j’augmente la dose entre 2 et 3 gr/j (et j’ajoute parfois quelques prises d’acerola dans la journée).

Je n’ai jamais ressenti un quelconque inconvénient à ces doses, et comme c’est devenu une habitude, je ne me pose plus de questions. De plus j’ajoute dans cette eau vitaminée d’autres compléments en temps utile, comme le bisglycynate de magnésium, la glycine, la NAC… (toutes sous forme de poudre, pour éviter les trop nombreuses gélules et leurs composants indésirables).

Laurette »

« J’ai 81 ans, je prends environ 1000mg (1 gramme) de vitamine C chaque jour avec des pauses depuis 40 ans. Je n’ai jamais fait de vaccin contre la grippe, je n’ai pas eu de grippe durant ces années. Si je sens qu’un rhume s’annonce je prends une dose d’oscillococcinum et la chose est réglée.

Je n’ai pas fait de vaccin contre le covid, je l’ai eu 2 fois avec des formes anodines, sans complications. Je ne prends aucun médicament. Je ne souffre d’aucun mal soi-disant dû à l’âge. Je marche si possible pendant 30 min. par jour, je fais de la gym et de la danse et parfois du Yoga.

Margaretha »

« Je fabrique ma vitamine C liposomale… mieux absorbée en principe pour aller au-delà de la barrière physiologique. Ainsi je n’ai plus la réaction intestinale (diarrhée) habituelle lorsque je prenais de la vit c classique… ce qui me faisait maigrir anormalement. Je prends environ 2 grammes par jour sans perte de poids.

Frederic »

« En 2018 j’ai été diagnostiquée cholangiocarcinome, opération + chimiothérapie par comprimés.

J’ai pris de la vitamine C de Pauling pendant 2 ans, vitamine D et magnésium tous les jours. Je prends 500 mg à 1 g de vitamine C par jour et plus en cette période + fruits et oléagineux tous les jours.

Je ne suis pratiquement jamais malade ou petit rhume, je n’ai pas eu le Covid et je ne suis pas vaccinée. Mon oncologue n’en revient pas je lui ai dit que je prenais des compléments même pendant la chimio mais il m’a répondu ce n’est pas reconnu par la science !!

Mes amis me disent, tu n’es jamais malade ! Je leur ai dit ce que je prenais, certains commencent à le faire aussi.

Véronique »

Vos témoignages de prise de doses faibles, modérées… ou naturelles

« Je prends régulièrement de la vitamine C sous forme de cures, principalement l’hiver (compléments alimentaires) soit 500 mg par jour, soit 1 000 mg (1 gramme) par jour.

Toute l’année je mange un kiwi au petit déjeuner. Je fais mon possible pour manger des légumes de saison que j’achète soit en magasin bio, soit au producteur local qui tient un étal au marché de ma ville. J’essaie de manger le plus équilibré possible et pratique un peu de sport. Je marche beaucoup car j’ai la chance d’habiter face à une forêt.

Je suis très rarement malade en procédant ainsi alors je pense que c’est un bon « régime ».

Catherine »

« Je vais juste vous dire ce que je prends tous les jours depuis des années. J’ai 73 ans et pas de grippe ni de covid (jamais vaccinée) .

-un jus de citron bio le matin à jeun (pressé par moi et pris pour l’acidité de l’estomac).

-un comprimé d’acérola 1000 bio.

Après nourriture bio avec un peu de vin rouge bio.

René »

« Pour ce qui est de la vitamine C, mon mode de consommation a évolué.

Mon médecin m’avait, à une époque, conseillé de boire du jus d’acérola bio, plus digeste. Mais c’est cher et vite bu !

J’ai essayé la vitamine C liposomale, mais c’est cher aussi et à consommation courte après ouverture. À avoir chez soi en cas d’infection hivernale avérée.

J’opte pour l’instant pour des comprimés de vitamine C Acérola, que je prends tout au long de la journée, par dose de 250.

Cet automne, j’ai cueilli des Cynorrhodons (fruit de l’églantier ou rosier sauvage), il y en avait plein à la campagne, j’en ai fait une purée crue que j’ai congelée en petits carrés. Chaque carré correspond à un fruit environ, et est donc super riche en vitamine C (beaucoup plus qu’un kiwi !). J’en prends régulièrement, surtout en période d’infection.

Voilà, je n’ai pas de solution magique, mais le cynorhodon mérite d’être connu, c’est abondant et gratuit !

Claire »

« Pas malade depuis au moins 4 ans, et pas de COVID non plus, je prends des fruits que je mixe une demi-heure avant le repas, en hiver c’est une orange plus un kiwi et j’ajoute en fonction de ce que j’ai au congélateur fruits rouges du jardin, fraises, myrtilles, raisins noirs, mûres, framboises. Sinon graines de grenade.

L’hiver je prépare un sirop cru de cynorhodons. Je mets les cynorhodons au congélateur et quand j’en ai assez, je les mets à macérer pendant un mois dans de l’alcool à fruits, avec un peu de sucre. Ensuite je mixe le tout et je passe au moulin à légumes cette purée que je garde au frigo, j’en ajoute une cuiller à café dans mon thé, ou dans mon mix de fruits si je n’ai plus de kiwi par exemple. Et aucun rhume.

Elisabeth »

Encore un immense merci à tous ceux qui ont bien voulu livrer leur expérience avec la vitamine C – c’est vraiment précieux.

Il n’est d’ailleurs pas trop tard, si vous voulez témoigner vous aussi, n’hésitez surtout pas à le faire ici en commentaire.

J’ai bien avancé dans mon enquête mais j’ai encore beaucoup de lectures en attente sur mon bureau, et je souhaite les finir avant de vous donner mon avis.

Je vous parlerai notamment de l’intérêt (ou non) de prendre de la vitamine C naturelle (acérola) et/ou de la vitamine C liposomale, par rapport à l’acide ascorbique « de base ». Et je vous donnerai les marques et dosages que je recommande.

À très vite pour la suite, restez connecté(e) !

Bonne santé,

Xavier Bazin

Sources

[1] https://www.vitaminc4covid.com/faqs/

[2] Toujours selon les spécialistes du site https://www.vitaminc4covid.com/faqs/

[3] « Elle aura ainsi, en circulant dans l’organisme, joué l’un de ses rôles essentiels en donnant ses électrons et en combattant le stress oxydatif. Elle aura régénéré un autre antioxydant puissant, protecteur des membranes cellulaires, la vitamine E.

Par ailleurs, elle aura en circulant dans l’organisme, y compris dans le cerveau, joué son rôle de cofacteur pour la synthèse du collagène par exemple ou des neuromédiateurs (catécholamines : dopamine, adrénaline, noradrénaline). Elle aura également participé à la synthèse de la carnitine, favorisé la transformation du cholestérol en acides biliaires (contribuant à en faire baisser le taux), et joué son rôle de puissant détoxifiant ».

[4] https://www.nature.com/articles/228868a0. Voir aussi https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2859185/

358 Commentaires

Sources

Partager

S'abonner

358 réponses

  1. Bonjour, votre article est intéressant et me pousse à réfléchir. Je prends quotidiennement 600 mg de gélules d’acérola bio à 100%, de la marque Sunday.fr, depuis un mois. J’attends de voir si cela me suffira ou si je devrai ajuster. J’ai 34 ans. Merci et continuez votre blog.

    1. Bonjour,
      70 ans!
      2 à 3 gr /jour!Liposomale
      Depuis des années !
      Pas de rhume , Covid…
      À lire le livre du docteur Lévy / édition Dumestre!
      La force de la C : anti oxydant!
      Bonne idée votre enquête
      Cordialement

  2. ici, pour nous 5 (2 parents 3 enfants jeunes adultes), alimentation surtout végétale, légumes et légumineuses, crus et cuits (riz et pates aussi), 80% en bio, très peu de sucre, pas de compléments Vit C, quasi pas de rhume (et pas de maladies) (quand même un peu de toux chez mes enfants, attribuée par moi au manque de sommeil).
    Nous avons passé 5 ans avec quasi pas de gluten, on a eu l’impression d’être peu enrhumés (mon mari qui avait une grippe tous les ans n’en a pas eu).

  3. Bonjour,
    Je prends 1 gélule de vit c liposomale / jour (365 mg de vit c) habituellement et 2 gélules/ / jour (donc 730 mg) si problème de santé.

  4. Bonjour,

    Pour ma part, pratiquant la musculation, il est recommandé de prendre 1 gr. par jour naturelle de préférence.

    Cordialement

  5. je ne prends pas la vitamine C.
    Je soigne mon alimentation, des légumes, des fruits quotidiennement.
    Je ne suis jamais malade.

  6. bonjour
    je prend 3g de vit C par jour fabriquée moi même à partir de vit C en poudre .j’y ajoute du bicarbonate de sodium pour l’acidite ;je la prend avant le repas de midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *