Dites-moi, le pass sanitaire a-t-il un sens ?

Regardez-bien ce schéma :

Si le vaccin ne fonctionne pas, le pass sanitaire est évidemment inutile…

…mais si le vaccin fonctionne bien, le pass est tout aussi inutile ! 

Cela me paraît d’une logique implacable.

Mais comme ce n’est pas aussi évident pour Emmanuel Macron et les « génies » qui nous dirigent, on va voir ça un peu plus en détail.

Si le vaccin est efficace contre les formes graves, PAS BESOIN DE PASS !

Si, comme on nous le répète partout, le vaccin est efficace contre les formes graves, à quoi peut bien servir le pass sanitaire ? 

Je rappelle qu’en France, plus de 85 % des plus de 75 ans sont doublement vaccinés[1].

C’est le cas également de plus de 75 % des plus de 65 ans.

Quant aux diabétiques adultes (tous âges confondus), ils sont 70 % à être vaccinés avec deux doses ! 

Bref, la grande majorité des personnes qui sont les plus à risques de se retrouver à l’hôpital sont vaccinées.

Si le vaccin diminue réellement le risque d’hospitalisation, il est donc IMPOSSIBLE que les hôpitaux soient engorgés ou saturés.

C’est d’autant plus évident que beaucoup de gens non vaccinés sont immunisés, parce qu’ils ont été infectés.

Quand on aura passé la vague du variant delta, il est probable qu’au moins la moitié de la population française aura été infectée par le coronavirus (le chiffre officiel, très sous-estimé, était de 25 % en avril dernier).

Donc même sans vaccination de masse, il y avait très peu de risque de saturation des hôpitaux, vu le nombre de Français déjà infectés (on l’a même constaté dès l’hiver dernier : l’Alsace, très sévèrement touchée par la première vague, a connu ensuite une situation hospitalière bien plus sereine qu’ailleurs). 

Alors si en plus on estime que le vaccin protège des formes graves, il est clair que le risque d’une saturation des hôpitaux est NUL, ZÉRO !

(Je ne parle pas des cas particuliers comme la Corse en été, qui connaît alors une explosion de sa population touristique pour un nombre ridiculement bas de lits de réanimation).

Alors pourquoi nous imposer un pass sanitaire ?

Si le risque hospitalier est nul, peut-être que la justification est ailleurs.

Peut-être que l’État veut nous sauver « malgré nous », c’est-à-dire obliger les récalcitrants à se vacciner, pour leur bien à eux

Mais est-ce une raison suffisante pour imposer un État policier, où on ne peut plus prendre le train ou prendre un café sans devoir scanner un QR code ??

On laisse bien les gens fumer des cigarettes, acheter des doses d’alcool dangereuses, ou même aller au McDo tous les jours – tout ceci étant dangereux pour la santé, avec de forts risques d’hospitalisation à terme pour maladie grave.

Alors pourquoi ces mesures liberticides centrées sur le vaccin ?

Une autre réponse consiste à dire que le vaccin n’est pas efficace à 100 % contre les formes graves.

Et qu’il faudrait donc protéger les vaccinés contre le risque – même très faible – de faire une forme grave après avoir été contaminé par un non-vacciné.

Une telle « justification » me paraîtrait disproportionnée si les personnes vaccinées sont censées être protégées à 90 % contre les formes graves.

Mais elle est de toute façon inopérante, car le vaccin ne stoppe pas les contaminations !

Si le vaccin est inefficace pour stopper les contaminations, le PASS est pire qu’inutile : dangereux !

De fait, on a toutes les preuves que le vaccin n’empêche pas les contaminations.

On le savait depuis le début (avant le variant delta), pour une raison simple : le vaccin n’empêche pas le virus de se multiplier dans le nez et la gorge – pour cela, il faudrait un vaccin nasal (et c’est la raison pour laquelle les chercheurs continuent d’essayer d’en mettre un au point !).

Mais avec le variant delta, très contagieux, il est devenu encore plus évident que les vaccinés transmettent le virus, peut-être autant que les non-vaccinés ! 

Une étude citée par le patron des autorités sanitaires américaines, Anthony Fauci, a montré que les vaccinés testés positifs avaient la même dose de virus dans le nez que les non-vaccinés pendant les 5 premiers jours – donc qu’ils étaient tout aussi contaminants[2].

Au Royaume-Uni, une étude récente conclut que le vaccin ne serait efficace qu’à 49 % pour réduire les contaminations – mais cela paraît un maximum[3].

Les Israéliens ont annoncé 39 % seulement d’efficacité il y a quelques semaines[4] – et c’est encore généreux.

Regardez ce qui s’est passé en Islande : ce pays est vacciné à 75 % (un des taux les plus élevés au monde) et vient pourtant de subir une vague de contaminations sans précédent !

Là-bas, les vaccinés ont été contaminés à peu près autant que les non-vaccinés, ce qui a conduit les autorités à reconnaître publiquement que le vaccin n’empêche pas les contaminations – et qu’il est donc illusoire d’espérer une immunité collective vaccinale[5].

Il ne faut donc pas croire une seconde les charlatans qui vous promettent une « immunité collective vaccinale » à la seule condition que 80 ou 90 % de la population soit vaccinée : c’est strictement impossible mathématiquement avec un vaccin qui protège mal des transmissions ! (avec une efficacité de 40 % contre la transmission, et un R0=5, il faudrait mathématiquement vacciner 200 % de la population pour atteindre l’immunité collective vaccinale, ce qui n’a évidemment aucun sens).

Mais même le chiffre de 40 % d’efficacité contre l’infection paraît très généreux, surtout face au variant delta. 

La meilleure preuve vient d’Israël, qui est remarquablement transparent sur ses chiffres.

Figurez-vous que la proportion de contaminations chez les vaccinés, à chaque âge, est similaire à la proportion de personnes vaccinées[6] ! 

Par exemple, chez les sexagénaires (60-69 ans), la proportion de vaccinés parmi les cas positifs est de 90 %… et la proportion de vaccinés dans cette tranche d’âge est de 87 % !

J’espère que vous réalisez bien ce que cela veut dire !

Si le vaccin est efficace à 100 % contre les contaminations, on devrait avoir 0 % de vaccinés parmi les contaminés.

Si le vaccin est efficace à 50 %, on devrait trouver environ 45 % de vaccinés contaminés dans une population vaccinée à 90 %.

Mais si le vaccin est efficace à 0 % – c’est à dire totalement inefficace – on aura à peu près autant de vaccinés contaminés que de vaccinés au total. 

Et c’est bien ce qu’on observe en Israël !

Les chiffres encore plus récents (du 25 au 31 juillet) le confirment au-delà de tout soupçon : sur la même tranche d’âge, il y a 92 % de vaccinés parmi les contaminés, pour 87 % de vaccinés au total ! 

Source : données israéliennes officielles, mises en forme par le Dr Zhang sur Twitter

Ce qui signifie que les vaccins (Pfizer) n’ont vraisemblablement plus aucune efficacité contre le risque d’infection, et donc de contamination !

On dira peut-être que les vaccinés prennent moins de précautions que les autres, raison pour laquelle ils sont davantage contaminés… mais ils sont aussi moins testés que les autres, ce qui devrait compenser. 

Et de toute façon, s’il était vrai que les vaccinés sont surcontaminés parce qu’ils sont imprudents, c’est un argument CONTRE le pass sanitaire, qui vous fait croire que vous ne posez aucun risque dès lors que vous êtes vacciné !

Voilà encore un problème de logique pour le pass sanitaire.

On vous fait croire qu’il y a un grave danger épidémique, qui justifie des mesures hyper contraignantes.

Mais si c’était vrai, on ne devrait pas accepter une simple preuve de vaccination pour entrer dans les restaurants ou les trains, puisqu’on peut être vacciné et transmettre le virus !

Si les autorités voulaient vraiment prendre des mesures fortes face à une menace grave, elles ne devraient accepter que les tests PCR négatifs de moins de 24 heures ! 

Évidemment, ce serait totalement disproportionné et absurde par rapport à la menace réelle du variant delta, très peu mortel, mais ce serait au moins cohérent ! 

En l’état, j’ai beau chercher, je ne comprends ABSOLUMENT PAS la justification de ce pass sanitaire.

Que les vaccins soient efficaces ou non, le pass sanitaire paraît totalement INUTILE !

Si vous y comprenez quelque chose, dites-le-moi en commentaire 

Sources

280 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

280 commentaires

Catherine Demortier 24 août 2021 - 22h11

Bonjour, je souhaiterais faire un commentaire par rapport à la situation de mon pays, la Belgique. Contrairement à ce que vous décrivez au sujet des hospitalisations en France, ici on observe que les personnes hospitalisées ou en réanimation sont des personnes NON vaccinées ( en proportion de 90 % environ). J’avoue que j’y perds mon latin…

Répondre
Rod 28 août 2021 - 15h05

Bien sur que non, ils ne sont surtout pas fait pour la santé et la protection de l’humanité,

C’est un plan de destructions massives de tout ce qui est HUMAIN..

Ce PLAN EST ACTIF DEPUIS 3000 ANS, ILS ARRIVENT A DERNIERE LIGNE DROITE, TOUT CE QUE LES HUMAINS VIVENT

ACTUELLEMENT SUR LA PLANETE, «  » LA PROPHETIE DE THOT, L’HISTOIRE OCCULTE DE NOTRE HUMANITE, LE DETOURNEMENT

DES SYMBOLES, ANU VS ENKI, UNE GUERRE IDELOGIQUE MILLENAIRE «  » Tout cela est sur YT, expliqué depuis près de 10 ans,

prévenir tous les humains du génocide en cours, EVEILLER LES CONSCIENCES DES HUMAINS QUI ONT OUBLIé D’OÛ ILS VIENNENT,

D’OÛ VIENT LEUR ADN SI DIFFERENTES DES AUTRES HUMANOÏDES….!

ILS ONT EMPLOYé DEPUIS DES MILLENAIRES TOUTES SORTES MANIPULATIONS ,DE MENACES, D’INTIMIDATIONS ,DE POISONS

DANS LA NOURRITURE, LES SOIS-DISANT MEDICAMENTS, LES VACCINS POUR AFFAIBLIR L’IMMUNITé DES HUMAINS….!

VOYEZ LA VIDEO ENREGISTRER EN DIRECT EN ISRAEL DU DOCTEUR ZELENKO, :source nanalinformationautrement.com

LE TITRE  » IL BALANCE TOUT SUR LE GENOCIDE AU PERIL DE SA VIE « …….!

L’INJECTION ATTENTION GENOCIDE AU GRAND GALOP ..!

Dr Zelenko : « D’après le Dr. Cahill, 90% des vaccinés seront morts d’ici deux ans » !

« Par décret passé en catimini, Macron et Véran créent « le Conseil national de certification », soumis au gouvernement, pour reconduire ou retirer le droit d’exercer des médecins qui n’obéissent pas… pas un mot dans les médias ».

De cette vidéo (IHU Méditerranée : les Prs Parola et La Scola sur les vaccins et le confinement) qui nous fait entendre successivement les Prs Parola puis La Scola, une fois expurgées les longues minutes d’excuses et de circonlocutions (E&R : nous exagérons à peine), ce qu’il faut retenir est simple et sans appel : les personnes vaccinées continuent à transmettre le virus et les confinements ne servent à rien !

Sur Profession gendarme :
« Les instruments de PCR sont incapables d’effectuer une analyse quantitative. Les résultats “positifs” ne sont rien d’autre que du bruit de fond amplifié. Aucun instrument PCR ne peut vous dire quelle quantité d’un certain matériel génétique a été trouvée dans un échantillon original. Il peut simplement détecter la présence de matériel sur une base oui/non. Dans les sciences de laboratoire, on appelle cela une analyse “qualitative”, et non une analyse quantitative (…) C’est l’équivalent de ce que font les instruments PCR lorsqu’ils effectuent plus de 30 cycles. Ils amplifient le bruit, et prétendent ensuite avoir un résultat sur le covid (…) Les instruments PCR prennent le bruit de fond et l’amplifient jusqu’à ce qu’ils obtiennent un résultat “positif”. Ce “positif” est ensuite appelé de manière absurde un “cas de covidie”, même si cela ne signifie littéralement rien d’un point de vue scientifique légitime. .Dans l’analyse qualitative, le facteur clé est la “limite de détection” (LOD) de l’instrument.(…) Le Dr Judy Mikovitz, auteur de Ending Plague, a confirmé tout cela lors d’une récente interview avec moi. Elle a non seulement confirmé qu’il n’existe pas de virus covid-19 isolé, récolté et purifié à partir d’une personne malade et dont il a été prouvé qu’il pouvait causer la maladie chez une autre personne, mais elle a également confirmé que le Dr Fauci avait spécifiquement choisi un échantillon de laboratoire militarisé, infecté par un cocktail de coronavirus, pour l’utiliser comme base de recherche sur le gain de fonction via l’Institut de virologie de Wuhan (…) Ainsi, la véritable histoire ici est que Fauci et le CDC ont utilisé des coronavirus communs pour simuler la pandémie de covidés afin d’injecter aux gens une véritable arme biologique : la protéine spike augmentée. Il est important de noter que le Dr Mikovitz confirme que tout ceci a été initié par l’armée américaine, ce qui signifie que les institutions militaires américaines et chinoises ont été impliquées dans le développement et le déploiement de cette arme biologique de dépeuplement mondial (la protéine spike) (…) Cela signifie également que toute personne qui suit ce mouvement est complice d’un meurtre génocidaire et de crimes contre l’humanité. Cela inclut les journalistes, les scientifiques, les médecins, les gouverneurs, les responsables de la FDA / CDC / OMS, et même les pharmaciens et les infirmières locaux qui administrent ces injections mortelles à des hommes, des femmes, des enfants et même des personnes âgées. Leurs crimes contre l’humanité font passer l’Holocauste de la Seconde Guerre mondiale pour un jeu d’enfant en comparaison. L’holocauste des vaccins covidés risque de massacrer des milliards d’êtres humains avant que les criminels ne soient arrêtés. En fait, vous assistez à une campagne mondiale d’extermination massive déguisée en réponse de santé publique à une pandémie. Il s’agit de l’escroquerie “scientifique” la plus sinistre et la plus diabolique jamais perpétrée dans l’histoire de la civilisation connue. Il s’agit, en toute honnêteté, d’une tentative mondialiste d’extinction de l’homo sapiens, d’une sorte de “nettoyage ethnique à l’échelle planétaire” visant à débarrasser le monde des humains et à faire place à un scénario insensé qu’ils espèrent voir se réaliser ».

Proteine Spike, thromboses et hémorragies : Voici une preuve scientifique que la vaccination ARNm est un génocide : la protéine Spike se retrouve dans le sang et dans les cellules des vaisseaux, et donc le vaccin ARNm va attaquer et donner l’ordre de détruire ces cellules des vaisseaux, ce que l’on constate déjà avec les hémorragies cérébrales, les thromboses, par la production de caillots de sang. Sur l’absurdité de se faire vacciner contre les coronavirus quand on a déjà été infecté : « Pitié ne vous faites pas Vacciner, on s’est fait avoir » (Le Pr Bakhdi avec son calme habituel nous fait une démonstration pédagogique sans appel à la lueur des dernières études. Même les plus crétins doivent comprendre ) !!! Selon le Pr Bakhdi l’immunité de groupe est déjà présente. et donc il est urgent d’arrêter une vaccination aux conséquences probables dramatiques.

Dr Mike Yeadon (ancien/former vice President Pfizer) pense qu’ils essaient d’éliminer un grand nombre de personnes : « Je crains d’avoir conclu que la seule chose qui lie toutes les observations les plus importantes, est que l’objectif ultime de ceux qui ont organisé les mensonges est de provoquer un grand nombre de morts (…) Tout a été inventé soudainement et en même temps pour être diffusé dans le monde entier en 2020, nous conduire vers une identification numérique électronique (…) Créer un système pour obtenir un contrôle total et avoir un alibi plausible, quelque chose qui les affecte et les tue, il y a eu des gens partout dans l’Histoire qui ont voulu tuer les autres pour arriver à leurs fins. Tout ce que je dis, c’est que ça se passe maintenant, et la seule différence c’est qu’ils emploient de la technologie au lieu d’employer des armes (…) Ce sont les mêmes personnes misérables, répugnantes, ayant une mentalité criminelle, jusqu’à provoquer des décès évitables, par exemple prétendre qu’il n’existe pas de médicaments sûrs et efficaces. une fois qu’un homme ou une femme est prêt à signer un ordre, ou à donner un ordre verbal, dont on sait que ce même ordre entraînera la mort de, disons 20.000 personnes, lui ou elle a déjà décidé de devenir un meurtrier de masse, et peu importe qu’il y ait 5, 7 ou 9 zéros après » !

Dr Vanden Bossche : « les autorités sanitaires autorisent l’administration de vaccins d’une manière qui menace la santé publique, et plus particulièrement lorsque les preuves scientifiques sont ignorées. La situation actuelle, extrêmement critique, m’oblige à lancer cet appel d’urgence. L’ampleur sans précédent de l’intervention humaine dans la pandémie de Covid-19 risque maintenant d’aboutir à une catastrophe mondiale sans équivalent (…) Tous ceux qui se font « vacciner » avec une injection d’ARNm, sont en train de neutraliser leur système immunitaire naturel non spécifique et s’exposent ainsi à la menace des « variants » qui ont, grâce à ces « vaccins », la voie libre (…) L’intervention humaine généralisée, soutenue par une propagande mensongère, un psittacisme narratif hypnotique, la censure, les interdits, la répression omniprésente, le chantage à l’obligation et au passeport sanitaire, cette intervention malheureuse de l’homme en pleine pandémie est une erreur gravissime, scientifiquement incompréhensible, car elle a, d’ores et déjà, transformé un virus relativement inoffensif en une arme biologique de destruction massive » ! Les vaccins Covid de Pfizer “détruisent tous les systèmes du corps humain”, avertissent les experts israéliens de la santé : « L’IPC a averti que le vaccin Pfizer “endommage tous les systèmes du corps” et a causé d’innombrables décès en Israël (…) Le Comité du peuple israélien (IPC), un groupe d’experts israéliens en matière de santé dirigé par des citoyens, a publié son rapport d’avril, lançant un avertissement urgent selon lequel le vaccin Pfizer/BioNTech endommage pratiquement tous les systèmes de l’organisme ».

Pr Alexandra Henrion-Caude – Covid : « Les gens vulnérables sont les gens qui sont vaccinés » !

Sources: nanalinformationautrement.com / sur son site vous arrivez directement sur la vidéo.  » IL BALANCE TOUT SUR LE GENOCIDE, AU PERIL DE SA VIE  »

A DIFFUSER EN MASSE SVP ……!

.

MANIPULATION

Répondre
Brédif 13 septembre 2021 - 17h52

je suis tout à fait d’accord avec vous, merci.
Cordialement.

Répondre
Carole Dion 18 septembre 2021 - 15h46

C’est parce qu’on est gouverné par des incompétents qui vont mal chercher les sources d’informations. Il faut toujours valider les sources d’informations et voir qui les commanditent. J’ai 72 ans et je trouve tellement absurde tout ce qui se passe dans cette pandémie.

Il y a un beau documentaire sur internet qui dure un peu plus de 2 heures et qui explique pourquoi on vit ça présentement et qui donne des solutions possibles. Je vous invite à l’écouter jusqu’à la fin.
Le document se nomme THRIVE.
Bonne journée

Répondre
1 23 24 25

Laissez un commentaire