Olivier Véran a touché le fond, et il creuse encore !

On vous avait promis le retour à la normale, après 2 doses.

On le voit clairement à présent : c’était un énorme mensonge.

À l’entrée de l’hiver, le gouvernement s’affole devant l’augmentation des cas.

Et plutôt que d’accepter l’échec de la stratégie du « tout vaccinal », le gouvernement continue de plus belle avec de nouvelles mesures restrictives et discriminatoires, sur la 3ème dose et le passe sanitaire.

Il est temps de regarder la réalité en face : si les Français continuent d’obéir comme des moutons, ils ne reviendront jamais à « la vie normale » :

  • Interdire aux non-vaccinés de profiter librement des marchés de Noël en extérieur, ce n’est pas la vie normale ;
  • Obliger des enfants de 7 ans à porter un masque toute la journée à l’école, ce n’est pas la vie normale ;
  • Virer brutalement des soignants qui ont refusé de s’injecter un vaccin expérimental, ce n’est pas la vie normale.

N’imaginez pas une seconde que la 3ème dose permettra un vrai « retour à la vie normale ».

En Israël, le ministre de la Santé parle déjà de la 4ème dose[1].

L’idéologie du tout vaccinal est une succession sans fin d’obligations, de discriminations… et d’échec médical face au virus.

La vaccination de masse favorise même l’aggravation de l’épidémie en créant de nouveaux variants (je vous en reparlerai).

A minima, il est évident que le vaccin ne freine pas l’épidémie.

Pas d’un pouce. Peut-être même l’accélère-t-elle.

Même Macron l’a avoué implicitement, mais Véran continue de mentir

Souvenez-vous du discours récent d’Emmanuel Macron : il a encouragé la vaccination, je cite, « pour vous protéger » (des formes graves).

Mais contrairement aux discours précédents, il n’a pas ajouté « et pour protéger les autres ».

C’était un aveu implicite : l’aveu que le vaccin ne protègepas les autres.

Mais Olivier Véran, lui, a préféré continuer dans le mensonge.

Il faut dire que c’est le seul moyen d’obliger les gens à se vacciner.

Si on reconnaît que le vaccin ne sert qu’à se protéger soi, alors il n’y a aucune raison de l’imposer à qui que ce soit.

Chacun devrait être libre de le prendre, en fonction de ses risques personnels.

Mais Olivier Véran ne veut pas désavouer sa stratégie liberticide.

Alors, dans sa conférence de presse, il a dit :

« Le vaccin protège collectivement car il réduit très fortement la circulation du virus.

Même si je suis jeune, je me vaccine pour me protéger et protéger les autres. »

C’est « fort de café », car même l’OMS a reconnu que c’était faux !

L’OMS a estimé la réduction de la transmission à seulement 40 % !!

Ce qui est très faible !

Je vous rappelle que cet été, Olivier Véran et les journalistes aux ordres ont essayé de nous faire croire que le vaccin divisait la transmission par 12.

Si si, je vous assure qu’ils l’ont dit et répété, sur tous les tons : « un vacciné est 12 fois moins contaminant qu’un non vacciné », vous disaient-ils[2].

Puis, récemment, ils ont nous dit que le vaccin divisait encore la transmission de moitié. En 4 mois, on est donc passé de 12 fois moins à 2 fois moins !

Et maintenant, l’OMS annonce une réduction de 40 % seulement.

Mais même cette réduction supposée de 40 % est peu crédible.

La réalité est que les vaccinés sont tout aussi contaminants que les non-vaccinés :

  • Les autorités américaines (CDC, Anthony Fauci) l’ont dit et répété : la charge virale est la même, en cas d’infection, chez les vaccinés et les non-vaccinés[3].
  • Cela a été confirmé dans plusieurs études[4], dont la plus importante a été récemment publiée dans The Lancet[5]: le pic de charge virale était identique entre les vaccinés et les non-vaccinés. Et dans cette étude, les non-vaccinés et les vaccinés infectés ont contaminé autant de personnes, au sein de leur foyer.
  • Confirmation également dans une étude réalisée au sein d’une prison (réalisée par le CDC)[6] : parmi les contaminés, aucune différence de durée de « positivité » n’a été observée entre les vaccinés et les non-vaccinés. Conclusion : « on ne devrait pas considérer que les personnes vaccinées infectées sont moins contagieuses que les non-vaccinées ».

Et si vous avez encore un doute, regardez simplement ce qui se passe dans le monde :

Des vagues immenses de contaminations depuis la vaccination de masse !

La Grande-Bretagne a le grand mérite d’être totalement transparente, avec des chiffres communiqués tous les jours.

Or cela fait plusieurs semaines que les chiffres britanniques montrent une réalité crue : chez les plus de 30 ans, les vaccinés sont, proportionnellement, beaucoup plus infectés que les non-vaccinés !

Les vaccinés répandent donc beaucoup plus le virus autour d’eux que les non-vaccinés !

Partout dans le monde, on observe le même phénomène : le vaccin n’empêche pas l’épidémie.

Une étude publiée fin septembre dans un grand journal d’épidémiologie avait examiné sur une semaine 68 pays et 2947 comtés américains[7], et avait conclu que le niveau de vaccination n’influence pas le taux de contaminations.

Encore plus fort : beaucoup de pays ont connu leur vague la plus haute APRÈS avoir vacciné leur population !

C’est le cas des pays les plus vaccinés de la planète, comme Singapour ou l’Islande.

Et c’est le cas, tout près de chez nous, de l’Allemagne et de l’Autriche :

En Allemagne (en bleu) et en Autriche (en rouge), la plus haute vague d’infections a eu lieu ces dernières semaines, après la vaccination de masse.

Ces courbes sont d’autant plus ahurissantes qu’une partie de la population a été déjà infectée, donc avec une immunité solide et durable.

Après 1 an et demi d’épidémie, il devrait y avoir des vagues de moins en moins hautes – ce qui s’est passé avec la grippe espagnole.

Et pourtant, beaucoup de pays connaissent leur pic le plus haut de contaminations 18 mois après le début de l’épidémie… et après avoir vacciné au moins 70 % de leur population adulte !

Si vous ne comprenez pas que c’est l’ÉCHEC TOTAL du vaccin pour freiner l’épidémie, alors je ne sais pas ce qu’il vous faut.

On l’a vu aussi, au niveau local, à l’intérieur des nations.

Le Vermont était l’État le plus vacciné des États-Unis… et c’est l’État qui a battu récemment son record de contaminations journalières (il n’y avait jamais eu autant de contaminations en une seule journée depuis début 2020) ![8]

Même phénomène dans la ville de Waterford, en Irlande : c’est la ville la plus vaccinée du pays, avec 99,7 % de la population adulte vaccinée[9]… et c’est pourtant la ville qui a récemment connu le taux le plus élevé d’infections en Irlande[10].

Bref, il faut arrêter de croire au miracle vaccinal, et se tourner vers d’autres solutions.

Alors que faire collectivement, et que faire individuellement ?

Collectivement, pour sortir de l’épidémie, il suffit de prendre quelques décisions clés :

  • Faire de la prévention avec des vitamines (D en priorité, mais aussi C et E), des minéraux et oligo-éléments (zinc, sélénium) et des gestes d’hygiène simple (bains de bouche et irrigation nasale) ;
  • Traiter dès les premiers symptômes, avec des molécules pas chères et efficaces, éprouvées depuis longtemps (ivermectine, protocole Raoult, fluvoxamine, anti-histaminiques, etc.) ;
  • Et renforcer l’hôpital – or c’est le contraire qui a été fait depuis 2 ans, en fermant des lits en pleine épidémie, et en imposant l’obligation vaccinale aux soignants, ce qui a conduit à perdre des milliers de professionnels – et à fermer davantage de lits encore.

Il faut arrêter immédiatement les passes sanitaires, les obligations vaccinales et autres mesures discriminatoires, inutiles et contre-productives.

Évidemment, ce n’est pas près d’arriver, avec Emmanuel Macron et Olivier Véran au pouvoir.

Alors que faire, individuellement, face au rouleau compresseur ?

Sans passe sanitaire, il est difficile d’avoir une vie sociale, c’est vrai.

Mais je pense que la liberté de ne pas être un cobaye devrait l’emporter sur tout.

Si vous voulez vous faire vacciner ou re-vacciner, faites-le, c’est votre choix et votre liberté.

Mais si vous ne le souhaitez pas, c’est le moment ou jamais de RÉSISTER !

Si vous avez refusé la 1ère dose, continuez à la refuser !

Si vous ne souhaitez pas faire la 3ème dose, REFUSEZ de la faire !

Prenez votre décision, et TENEZ BON !!!

Prenez exemple sur la Guadeloupe et la Martinique : le gouvernement a été obligé de suspendre l’obligation vaccinale des soignants et des pompiers.

Ce n’est qu’en RÉSISTANT qu’on retrouvera la raison et la « vie normale ».

Sinon, vous avez la garantie d’avoir un abonnement vaccinal tous les 5 mois, et un glissement progressif vers une société de surveillance quasi-totalitaire.

Français, RÉVEILLEZ VOUS !!!

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : pour ceux que cela intéresse, j’ai fait un « bêtisier » des plus grosses énormités proférées par Olivier Véran lors de sa conférence de presse du 25 novembre :

  • Il s’est assis sur l’avis du 18 novembre de la Haute Autorité de Santé, qui s’était prononcée CONTRE la re-vaccination des personnes qui ont été infectées puis vaccinées[11] ;
  • Il a osé dire que la vaccination et l’infection donnent une « protection équivalente», alors que l’immunité naturelle protège beaucoup mieux que l’immunité vaccinale[12] ;
  • En élargissant la 3ème dose à tous, il a mis en concurrence, pour prendre rendez-vous, des personnes âgées vulnérables avec des gens jeunes et en parfaite santé ;
  • Il a autorisé les préfets à imposer le masque à l’extérieur et est allé jusqu’à imposer le passe sanitaire dans les marchés de Noël, alors qu’il n’y a quasiment jamais de contamination en extérieur – et à l’inverse, il ne prend aucune précaution (autre que le passe sanitaire « passoire ») vis-à-vis des boîtes de nuits et évènements en intérieur de 1 000 personnes ;
  • Il s’est vanté d’avoir commandé 50 000 doses d’un traitement très coûteux (molnupiravir) qui n’a aucune efficacité contre le variant delta[13], et qui est connu pour avoir un effet « mutagène » (qui aide le virus à muter) : des spécialistes[14] éminents[15] craignent que ce traitement ne crée ainsi de nouveaux variants dangereux ;
  • Dans la même veine, il a osé dire que la France est à la pointe des traitements (avec son molnupiravir mutagène), alors qu’il n’a cessé de mettre des bâtons dans les roues de l’Institut Pasteur de Lille, qui avait découvert, dès le début de l’épidémie, qu’un vieil antibiotique bien connu et sans danger était un remède anti-Covid très prometteur[16] ;
  • Il s’est appuyé encore sérieusement sur les « modélisations de l’Institut Pasteur », qui se sont systématiquement trompées depuis le début (ces modèles soi-disant prédictifs des épidémies ne valent pas mieux que des « boules de cristal », selon le mot du Pr Raoult) ;
  • Et la meilleure, il a dit mot pour mot : « Certains s’interrogentcomment une vague est-elle possible alors que 90 % d’entre nous âgés de 12 ans et plus sommes vaccinés. Est-ce que cela signifierait que le vaccin serait finalement moins efficace que prévu ? Non ».

Sources

[1] https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1637766051-israel-covid-19-il-est-possible-que-nous-ayons-besoin-d-une-quatrieme-dose-de-vaccin-ministre-de-la-sante

[2] https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-une-personne-non-vaccinee-presente-douze-fois-plus-de-risques-de-contaminer-les-autres-796a52c0-d8bb-11eb-9333-fd7799748e3d

[3] https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7031e2.htm

[4] https://www.nature.com/articles/s41591-021-01548-7

[5] https://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(21)00648-4/fulltext

[6] https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.11.12.21265796v1.full.pdf

[7] https://link.springer.com/article/10.1007/s10654-021-00808-7

[8] https://www.wcax.com/2021/11/04/vt-daily-case-count-vaults-past-pandemic-record/

[9] https://www.irishexaminer.com/news/arid-40704104.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

[10] https://www.irishtimes.com/news/health/waterford-city-district-has-state-s-highest-rate-of-covid-19-infections-1.4707344?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

[11] https://www.has-sante.fr/jcms/p_3300292/fr/avis-n-2021-0082/ac/sespev-du-18-novembre-2021-du-college-de-la-haute-autorite-de-sante-relatif-a-la-pertinence-d-un-rappel-chez-les-sujets-avec-antecedents-d-infection-par-le-sars-cov-2-vaccines-par-une-dose-de-vaccin-contre-la-covid-19-et-chez-les-sujets-infectes-apres-une-primovaccination-complete-ou-incomplete

[12] https://www.bmj.com/content/374/bmj.n2101/rr-0

[13] https://www.fda.gov/media/154419/download

[14] https://twitter.com/canardbruno/status/1452910697617235972

[15] https://www.forbes.com/sites/williamhaseltine/2021/11/04/uk-approval-of-molnupiravir-may-create-new-and-more-dangerous-covid-19-variants/?sh=21d1de2d66a9

[16] https://www.mediacites.fr/portrait/lille/2021/11/05/traitement-anti-covid-benoit-deprez-defenseur-tenace-de-lessai-du-clofoctol/

227 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

227 commentaires

Bergeaud 9 décembre 2021 - 17h36

Bonjour. Une question,qui peut donner Ivermectine et ou fuvoxamine au cas ou? C’est en vente libre ou pas? Donner toutes les infos si non cela ne sert à rien ,juste une piste. Merci pour votre réponse

Répondre
Germain mireille 10 décembre 2021 - 15h10

merci encore de nous apporter les preuves de cette ignoble manipulation de masse,
quelle prenne fin et vite, et qu’ils soient jugés!
cordialement

Répondre
BRUNO DURAND 13 décembre 2021 - 12h36

Bonjour .En partant du principe que l’ on puisse partager vos idées : que proposez -vous pour pouvoir « vivre normalement « . le « pass  » est obligatoire pour faire bien des choses . Donc la 3e dose est obligatoire puis la 4e la 5e etc ….Souffrant d’une maladie auto-immune , n’acceptant pas les injections de « produits pour le moins douteux « . Mis à part rester chez moi ??? Et mes enfants lycéens ??? C ‘est l’impasse parfaite : échec et mat . Cordialement.

Répondre
1 19 20 21

Laissez un commentaire