Je vous en parle depuis le premier jour de l’épidémie – et le scandale ne fait que s’amplifier

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Je vous propose une petite nouveauté.

Une fois de temps en temps, je vous renverrai une de mes lettres écrites il y a un an ou deux, au début de la crise Covid.

Avec, bien sûr, une petite mise à jour, avec ce qu’on a appris depuis.

Et puis, je vous laisserai juge : avais-je bien perçu la situation ? Vous ai-je bien conseillé ?

Cela vous va ?

Alors, allons-y.

À tout seigneur tout honneur, je voudrais commencer par la vitamine D.

Cela vous sera utile pour vous préparer à l’hiver qui vient.

Donc, le 30 septembre 2020, il y a près de 2 ans, je vous ai envoyé cette lettre-là :

Je ne vous ai mis ici que les toutes premières lignes, pour mémoire.

Mais à la fin de cette lettre, vous la trouverez en intégralité, et je vous invite vraiment à la relire.

C’est ENCORE PLUS flagrant aujourd’hui, en 2022 !!

Car ce qu’on a appris depuis deux ans confirme de manière encore plus claire l’intérêt IMMENSE de cette vitamine pour se protéger du Covid – et de toutes les infections !

Je voudrais simplement vous citer 3 études publiées cette année.

1) En mai 2022, un essai clinique randomisé en double aveugle contre placebo a montré que la prise quotidienne de vitamine D réduit le risque d’infection Covid de 75 %[a].

L’étude a été faite sur trois cents soignants à haut risque de contracter le Covid, avec des résultats spectaculaires : il n’y a eu que 6 infections chez ceux qui ont reçu la vitamine D, contre 24 chez ceux qui ont reçu le placebo.

N’est-il pas sidérant que notre ministre de la Santé François Braun ait maintenu l’obligation vaccinale des soignants (pourtant inefficace pour protéger les malades) plutôt que de généraliser la supplémentation de vitamine D, à la fois chez les soignants et dans la population ?

C’est d’autant plus choquant que la vitamine D n’est pas seulement un traitement préventif. C’est aussi un remède curatif !

2) La preuve : un essai clinique randomisé, en double aveugle contre placebo, publié en 2022, a montré que la vitamine D réduit de moitié la durée d’hospitalisation des malades du Covid-19.

Parmi les patients hospitalisés pour Covid, ceux qui ont reçu la vitamine D sont restés 4 jours en moyenne à l’hôpital, contre 8 jours pour ceux qui n’ont reçu que le placebo[b].

N’était-ce pas là une manière efficace et sans risque de soulager l’hôpital, qui manque cruellement de moyens ? Mais cette solution a été ignorée depuis le début, et continue de l’être.

3) Et puis la vitamine D aurait pu réduire considérablement le nombre de victimes du Covid. Une étude française, du CHU d’Angers, elle aussi réalisée en double aveugle contre placebo, a montré que la vitamine D divise par deux le nombre de morts du Covid après 14 jours[c].

Cette fois, même les médias grand public ne sont pas restés totalement silencieux. BFM TV est allé jusqu’à publier un article intitulé « Covid-19 : une étude prouve l’efficacité de la vitamine D pour limiter les décès chez les personnes âgées »[d].

Mais cela n’a rien changé. Silence de mort, encore et toujours, du côté des politiques et des autorités de santé[e].

Aujourd’hui, notre ministre de la Santé anticipe une « 8e vague », mais ne propose toujours qu’une seule solution : « une campagne de vaccination »[f].

N’est-il pas temps d’ouvrir les yeux sur notre système de santé ?

Alors, surtout, ne négligez pas de prendre 4 000 UI de vitamine D par jour dès maintenant, pour bien passer l’automne et l’hiver prochain !

Et voici, comme promis, ma lettre du 30 septembre 2020 en intégralité.

Elle reste à 200 % d’actualité – et de mon côté, je maintiens tout ce que je vous disais à l’époque :

La vitamine D marche contre la Covid, et on ne vous le dit pas

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Je suis quelqu’un de plutôt « zen », mais là, je bouillonne de colère.

L’infectiologue en chef des États-Unis, le Dr Anthony Fauci, vient d’annoncer qu’il prend de la vitamine D en prévention contre la Covid[1].

Depuis avril dernier, plus de 15 études scientifiques ont été publiées montrant l’intérêt de la vitamine D contre la Covid.

Je vais vous les détailler dans une seconde, mais sachez que la vitamine D semble fonctionner :

  • En prévention : avec un bon taux de vitamine D, vous avez moins de risque d’être infecté… et en cas d’infection, vous avez moins de risque d’être hospitalisé ;
  • Et en traitement : si vous êtes hospitalisé et qu’on vous donne de la vitamine D, vous avez moins de risque de passer en réanimation et de mourir !

Et le plus beau, c’est que la vitamine D ne coûte presque rien et ne cause jamais de complications sérieuses, sauf énorme surdosage.

ET POURTANT, NI LE MINISTRE OLIVIER VÉRAN, NI LES MÉDIAS NE VOUS EN PARLENT !!!

Ils voudraient nous empêcher de nous protéger contre la Covid qu’ils ne s’y prendraient pas autrement !!!

J’ai conscience que ce sont des accusations graves.

Mais si vous lisez cette lettre jusqu’au bout, vous comprendrez pourquoi j’enrage devant ce scandale sanitaire invraisemblable !!!

Vitamine D : je vous le dis depuis mars dernier – et je ne suis pas devin !

Avant même les études récentes, il était évident que la vitamine D était plus que prometteuse.

Dès le début de l’épidémie, je l’ai placée en NUMÉRO 1 du protocole naturel anti-Covid :

Voici ce que je vous écrivais, le 3 mars dernier :

« Plusieurs vitamines sont simples à avaler, pas très chères… et très utiles contre les infections virales de l’hiver.

Elles renforcent votre système immunitaire… et vous rendent plus résistants contre les infections respiratoires comme le coronavirus.

La plus importante est la vitamine D – mes fidèles lecteurs le savent déjà, mais je compte sur tous ceux qui lisent cette lettre pour la transférer à tout leur entourage !

Je rappelle que le mois de mars est la période de l’année où vos réserves de vitamine D sont au plus bas, faute de soleil suffisant depuis le mois d’octobre.

Or, en pleine saison de grippe et de coronavirus, c’est le moment ou jamais de refaire vos réserves !

Une étude de l’Université du Colorado réalisée en maison de retraite a montré qu’il suffit d’avaler une dose de 3 000 UI de vitamine D par jour pour réduire de 40 % le risque d’infection respiratoire[2] !

Alors n’attendez pas une seconde : prenez 3 000 UI par jour pendant les 3 prochains mois minimum (pour le ZymaD en pharmacie, par exemple, cela veut dire 10 gouttes par jour).

Si vous craignez d’être déjà carencé en vitamine D (moins de 40 nanogrammes/ml dans le sang), commencez directement par 10 000 UI par jour pendant 10 jours, puis 4000 UI par jour. »

Trois semaines après, le 30 mars, j’en ai remis une couche :

« Je continue d’être révolté par le fait que le gouvernement n’ait toujours pas distribué à tous les plus de 65 ans des flacons de vitamine D, gratuitement.

C’est un des remèdes préventifs les plus prometteurs contre le Covid-19 et ses complications.

Des chercheurs italiens sont déjà en train de tirer la sonnette d’alarme : les malades italiens qui ont le plus de risques de complication du coronavirus sont, comme on pouvait s’y attendre, souvent carencés en vitamine D.[3]

Aux États-Unis, un ancien chef du CDC, la plus haute autorité de santé américaine (!) a appelé publiquement les Américains carencés à prendre de la vitamine D contre le coronavirus.[4]

Et des chercheurs viennent de pré-publier une étude qui confirme que la vitamine D est une excellente arme de prévention contre la grippe, la pneumonie… et le nouveau coronavirus[5]. »

Je ne vous dis pas cela pour me mettre en avant.

Ce que je veux vous montrer, c’est que l’intérêt de la vitamine D était évident depuis le début, pour qui avait les yeux ouverts et n’avait pas de conflit d’intérêts.

Il n’y avait pas besoin d’être extra-lucide ou d’avoir fait 10 ans d’études sur la vitamine D.

Et dans le pire des cas, si cela ne fonctionnait pas contre la Covid, il n’y avait strictement rien à perdre à essayer !

Au contraire, c’est toujours une bonne chose de combler une carence en vitamine D – c’est utile contre les autres infections virales, pour les os, contre le cancer, pour le cœur, etc.

Fin mai : l’Académie de Médecine enfonce le clou – mais LE SILENCE CONTINUE !

À la fin du mois de mai, j’ai eu une bouffée d’espoir, pensant qu’on touchait à la fin de l’omerta contre la vitamine D !

Car le 22 mai, l’Académie de Médecine – excusez du peu – a publié un communiqué expliquant que la vitamine D devrait être donnée aux malades de la Covid, pour « atténuer la tempête inflammatoire et ses conséquences »[6]

Voici ce qu’a écrit en toutes lettres l’Académie de Médecine :

« L’Académie nationale de Médecine :

– rappelle que l’administration de vitamine D par voie orale est une mesure simple, peu coûteuse et remboursée par l’Assurance Maladie ;

– confirme sa recommandation d’assurer une supplémentation vitaminique D dans la population française dans un rapport en 2012[2] ;

– recommande de doser rapidement le taux de vitamine D sérique (c’est-à-dire la 25 OHD) chez les personnes âgées de plus de 60 ans atteintes de Covid-19, et d’administrer, en cas de carence, une dose de charge de 50.000 à 100.000 UI qui pourrait contribuer à limiter les complications respiratoires ;

– recommande d’apporter une supplémentation en vitamine D de 800 à 1000 UI/jour chez les personnes âgées de moins de 60 ans dès la confirmation du diagnostic de Covid-19. »

Cette recommandation était frappée au coin du bon sens.

Et pourtant, ni Emmanuel Macron, ni Olivier Véran ne vous en ont dit un seul mot !!!

Alors que les études, depuis, n’ont fait que confirmer l’intérêt de la vitamine D !

En PRÉVENTION (1) : la vitamine D réduirait de moitié le risque d’infection !

La plus grosse étude sur la prévention est tombée le 17 septembre dernier.

Elle a été publiée dans le journal médical Plos One et a confirmé que les personnes les plus carencées en vitamine D ont plus de risques d’attraper la Covid[7] !

C’est bien simple : sur près de 200 000 patients américains, ceux qui avaient un excellent taux de vitamine D dans le sang (supérieur à 55 ng/mL) avaient moitié moins de risques d’être positif au Covid que ceux qui étaient en carence sérieuse (moins de 20 ng/mL).

Le graphique ci-dessous, emprunté à GrassrootHealth[8], montre bien la corrélation : plus vous avez de vitamine D dans le sang, moins vous êtes à risque d’être testé « positif » à la Covid.

Graphique montrant la corrélation presque parfaite entre taux de vitamine D dans le sang et risque d’infection

L’un des plus grands experts de la vitamine D au monde, le Pr Michael F. Holick, n’a pas caché son enthousiasme :

« Si vous êtes carencé en vitamine D, vous avez 54 % de risque en plus d’être infecté, comparé à ceux qui ne sont pas carencés.

C’est vrai pour tous les âges, toutes les ethnicités et pour toutes les latitudes aux États-Unis, dans les 50 États.

Donc que vous soyez en Californie, en Floride ou en Alaska, ce résultat reste vrai »[9].

Des chercheurs israéliens ont trouvé exactement le même résultat[10].

Sur près de 8 000 patients testés, ceux qui avaient un taux « acceptable » de vitamine D (supérieur à 30 ng/mL) avaient moitié moins de risques d’être positif à la Covid que ceux qui étaient en carence, avec un taux inférieur à 30ng/mL.

Mêmes conclusions, également, pour des chercheurs suisses : « la supplémentation de Vitamine D pourrait être une mesure utile de réduction du risque d’infections »[11].

Encore une fois, ce n’est PAS une surprise.

Les scientifiques connaissaient déjà l’efficacité de la vitamine D contre les infections respiratoires.

En 2017, une revue d’études publiée dans le British Medical Journal avait recensé 25 essais cliniques contre placebo, comportant plus de 11 000 participants[12].

Leur conclusion était claire et nette : parmi les personnes les plus carencées en vitamine D, celles qui ont eu la chance de recevoir des doses suffisantes de vitamine D tous les jours avaient un risque diminué de moitié (de 47 % exactement) d’attraper une infection respiratoire.

La Covid étant une infection respiratoire, il y avait toutes les chances que ça marche aussi !

Alors pourquoi ce silence ASSOURDISSANT, mesdames et messieurs les politiques et les journalistes ?

Et je n’ai pas fini :

En PRÉVENTION (2) : la vitamine D réduirait la gravité de la maladie !

Bien sûr, un bon taux de vitamine D dans le sang n’est pas une protection à 100 % contre les infections.

Mais même si vous êtes infecté, cela vous protègerait aussi contre les formes graves !

Reprenons l’étude israélienne dont je vous parlais.

Eh bien parmi les cas positifs, ceux qui avaient un taux acceptable de vitamine D ont eu moitié moins de risque d’être hospitalisés ! 

Des résultats similaires ont été publiés dans le journal Nutrients en août dernier, avec des patients allemands[13].

Les patients très gravement carencés en vitamine D (moins de 12 ng/mL) avaient 6 fois plus de risques d’être intubés que les autres, et 15 fois plus de risques de mourir !

C’est particulièrement bien illustré par le graphique ci-dessous :

En rouge, les patients carencés en vitamine D, en bleu les patients ayant un bon taux de vitamine D dans le sang : 6 fois plus d’intubation et 15 fois plus de décès chez les carencés


Dans le monde entier, les chercheurs ont trouvé le même genre de résultats !

Dans une étude iranienne[14], les patients Covid carencés en vitamine D (moins de 30 ng/mL) avaient un risque de mourir trois fois plus élevé que ceux qui avaient un bon taux de vitamine D dans le sang (supérieur à 40 ng/mL).

Mêmes observations en Italie[15], au Royaume-Uni[16], en Belgique[17] et au Mexique[18].

Reconnaissez que cela fait beaucoup !

Bien sûr, il faut reconnaître que les patients carencés en vitamine D ont probablement d’autres problèmes de santé, qui les rendent plus vulnérables à la Covid.

Mais cela n’explique pas tout… d’autant qu’on a même une étude randomisée, en double aveugle !

En TRAITEMENT (3) : incroyables résultats d’une étude espagnole randomisée !

Les résultats de la première étude randomisée sont tout simplement extraordinaires.

Des chercheurs espagnols ont séparé en deux un groupe de 76 patients hospitalisés pour Covid[19] :

  • Les deux tiers ont reçu des doses importantes d’un analogue de la vitamine D3 ;
  • Un tiers a reçu un simple placebo.

Résultat :

  • Dans le groupe « placebo », la moitié (50 %) des patients sont partis en réanimation ;
  • Alors que dans le groupe « vitamine D», c’était le cas de 2 % seulement !

Mieux : aucun patient du groupe vitamine D n’est décédé, contre 8 % du groupe placebo !

Mesdames et messieurs des autorités de santé, que vous faut-il de plus ???

Au lieu de répandre la panique, de menacer de reconfiner les maisons de retraite ou de tuer les petits restaurateurs, pourquoi ne pas commencer par donner de la vitamine D ??

C’est d’autant plus choquant qu’on pourrait sans doute obtenir des résultats encore meilleurs, avec d’autres molécules naturelles précieuses pour le système immunitaire, comme le zinc[20], la vitamine C ou le magnésium !

Une petite étude à Singapour en témoigne.

Les patients hospitalisés à qui on a donné de la vitamine D, du magnésium et de la vitamine B12 ont été 18 % seulement à avoir besoin d’oxygène, contre 61 % chez ceux qui n’ont pas reçu ces vitamines et minéraux élémentaires[21] !

Une étude récente a recensé 6 vitamines (D, A, C, B9, B6, B12) et 4 minéraux (Zinc, Fer, Cuivre, Sélénium) précieux pour le système immunitaire.

Eh bien les pays européens qui connaissent le plus de déficit en D, C, B12 et en Fer ont un risque plus élevé d’incidence et/ ou mortalité de COVID[22].

C’est pourquoi je recommande à tout le monde, depuis le début de l’épidémie, de prendre un bon complément de multivitamines !

C’est du simple bon sens : moins notre organisme est carencé en vitamines et minéraux, plus il sera fort et résistant face aux infections !

Mais dans notre monde de fou, on ne vous parle que de masques, de confinement ou de vaccins !!

Alors qu’on a sous la main des solutions simples, peu coûteuses et ultra-prometteuses !

S’il vous plaît, faites circuler ce message à TOUS vos contacts.

Il faut en finir avec cette absurdité médicale ! Il faut briser le mur du silence !

Sources

[a] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0188440922000455?s=09

[b] https://www.mdpi.com/2072-6643/14/15/3048

[c] https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003999

[d] https://www.bfmtv.com/sante/covid-19-une-etude-prouve-l-efficacite-de-la-vitamine-d-pour-limiter-les-deces-chez-les-personnes-agees_AD-202206020387.html

[e] Je n’ai pourtant cité qu’un échantillon des études montrant l’efficacité de la vitamine D pour éviter le passage en réanimation et la mortalité. Voir https://www.mdpi.com/2072-6643/14/10/2134.

[f] https://www.bfmtv.com/politique/francois-braun-sur-le-covid-19-il-y-aura-une-8e-vague-a-l-automne_VN-202208230433.html

[1] https://www.insider.com/fauci-takes-recommends-vitamin-d-and-c-supplements-immunity-boost-2020-9

[2] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27861708/

[3]https://torino.repubblica.it/cronaca/2020/03/26/news/coronavirus_studio_dell_universita_di_torino_assumere_piu_vitamina_d_per_ridurre_il_rischio_di_contagio-252369086/?ref=RHPPTP-BH-I252393293-C12-P5-S4.4-T1

[4]https://www.foxnews.com/opinion/former-cdc-chief-tom-frieden-coronavirus-risk-may-be-reduced-with-vitamin-d

[5]https://www.preprints.org/manuscript/202003.0235/v1

[6] http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-nationale-de-medecine-vitamine-d-et-covid-19/

[7] https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0239252

[8] https://www.grassrootshealth.net/blog/new-study-shows-53-lower-covid-19-positivity-rate-among-higher-vitamin-d-levels

[9] https://www.boston25news.com/news/health/boston-university-study-finds-vitamin-d-reduces-covid-19-risk/JYRFEMYN7JC33IQ4JTSLY5JY6U/

[10] https://febs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/febs.15495

[11]https://www.mdpi.com/2072-6643/12/5/1359/htm

[12]https://www.bmj.com/content/356/bmj.i6583

[13] https://www.mdpi.com/2072-6643/12/9/2757

[14] https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3616008

[15] https://link.springer.com/article/10.1007/s40618-020-01370-x

[16]https://pmj.bmj.com/content/early/2020/09/15/postgradmedj-2020-138712?rss=1

[17]https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.01.20079376v2

[18]https://www.medigraphic.com/pdfs/sanmil/sm-2020/sm201_2za.pdf

[19] https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960076020302764?via%3Dihub

[20] https://www.univadis.co.uk/viewarticle/eccvid-2020-lower-plasma-zinc-levels-associated-with-increased-risk-of-death-in-covid-19-patients-729760

[21] https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.01.20112334v2

[22] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32911778/

94 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

94 commentaires

Hélène 13 septembre 2022 - 15h17

Bonjour Monsieur Bazin,
Tout d’abord un tout grand merci pour vos lettres. Je les ai prises comme livre de chevet et n’ai pas mis long à toutes les lire. Je suis en fait en recherche sur les vaccins des nourrissons. J’ai un fils de 18 mois qui n’a, pour le moment, reçu aucun vaccin (nous avons encore le choix en Suisse même si la vaccination reste très fortement recommandée et que peu de monde résiste aux paroles des médecins). Bref, merci, vous m’avez confrontée dans ma décision même si je suis toujours en recherche. En ce moment, je lis les livres du Dr De Lorgelil, sûrement le connaissez-vous.
Par rapport à la vitamine D, avec 4000 UI par jour, n’y a-t-il pas de risque de surdosage ? Et pendant combien de temps conseillez-vous de prendre ce dosage ?
Merci de m’avoir lue et bon après-midi.

Répondre
Nathalie 14 septembre 2022 - 8h39

Oui la vitamine D3 fonctionne bien mais il faut qu’elle soit associée au ZINC pour qu’elle soit metabolisee par le corps efficacement. Je n’ai jamais eu le COVID depuis 2 ans.

Répondre
Prétet 14 septembre 2022 - 8h42

Bonjour, outre les conflits d’intérêts, il paraît que l’assurance vieillesse en déficit depuis des lustres est devenue bénéficiaire. D’où l’intérêt de voir partir le maximum de pensionnés.

Répondre
Segura 14 septembre 2022 - 8h58

Bonjour, merci pour cette lettre sur la vitamine D3 car je suis d’accord avec vous. Je prends chaque jour Zyma D. Cordialement

Répondre
EASTWOOD 14 septembre 2022 - 9h06

Savez vous que la vitamine D reveille votre tuberculose ( latente normalement )
Les consequences sont devastatrices….

Répondre
PATRICK BEKASINSKI 15 septembre 2022 - 8h25

D’où tennez-vous cela ?

Répondre
ronsse rose 14 septembre 2022 - 9h10

tout l’hiver vitamine D plus HOMEOPHATIE pour la grippe méme pas un RHUM MERCI

Répondre
CHAMEREAU 14 septembre 2022 - 9h12

Merci M. Bain c’est toujours avec intérêt que je lis vos informations.
j’ai la chance d’avoir un bon homéopathe qui me donne depuis des années la zyma D.

Répondre
PATRICIA DELARUELLE 14 septembre 2022 - 9h19

je vous suis depuis le début mon medecin me prescrit de la vitamine D tous les trois mois

merci à vous.

Cordialement

Répondre
Crespin 14 septembre 2022 - 9h22

Je vous remercie pour tous ces bons conseils. Pourriez vous indiquer comment se procurer un complément alimentaire qui réunirait toutes ces vitamines et ces minéraux.
Merci et continuez dans cette voie.

Répondre
Céline 15 septembre 2022 - 11h01

Je vous suis depuis longtemps.
Merci pour votre esprit ouvert et libre.
Pouvez-vous indiquer un bon complément multi-vitamines ?
Merci encore.

Répondre
DDA 14 septembre 2022 - 9h23

BRAVO

Répondre
1 2 3 10

Laissez un commentaire