Dormez mieux et protégez-vous des virus avec ceci !

Boum ! Une nouvelle étude fracassante vient d’être publiée.

Pour soigner le Covid, un hôpital a testé une molécule naturelle célèbre: la mélatonine.

Sur 158 patients hospitalisés avec un « Covid sévère » :

  • La moitié (82 patients) a reçu 10 milligrammes de mélatonine ;
  • L’autre moitié (76 patients) n’a reçu que les soins standards.

Résultat ?

  • 1 seul mort dans le groupe traité avec la mélatonine ;
  • 13 morts dans le groupe sans mélatonine !

C’est incroyablement prometteur !

Alors bien sûr, j’entends déjà les sceptiques arriver avec leurs gros sabots.

Il n’y avait pas de « placebo », diront-ils !

C’est vrai, mais si l’effet placebo seul permet de diviser par 10 la mortalité, alors il faudrait vite donner la mélatonine comme « placebo » à tous les malades !

C’est un hôpital irakien qui a réalisé l’étude, peu fiable !

Il est vrai qu’il n’y a plus guère que des pays non-occidentaux qui font des essais cliniques sur des molécules naturelles, car l’industrie pharmaceutique n’y est pas toute-puissante.

Et il est vrai qu’il peut toujours y avoir des erreurs et des fraudes.

Mais vous allez voir que ces résultats ne sont probablement pas « trop beaux pour être vrais ».

Et je vous invite donc à vous procurer immédiatement de la mélatonine, à garder précieusement dans votre armoire à pharmacie, en cas d’infection.

Voici pourquoi :

Avant le Covid, la mélatonine était déjà une sorte de « panacée »

Comme vous le savez, la mélatonine est connue pour être une « hormone du sommeil ».

Au début de chaque nuit, votre cerveau produit un grand pic de mélatonine, ce qui vous aide à vous endormir, et à avoir un sommeil réparateur et de qualité.

C’est ainsi que de simples compléments alimentaires de mélatonine ont montré une grande efficacité contre les troubles du sommeil.

Une méta-analyse a compilé les résultats de 19 études, et conclu que la mélatonine diminue le temps d’endormissement, augmente la durée de sommeil totale et améliore sa qualité[1].

Des études ont aussi montré l’intérêt de la mélatonine contre la dépression, l’anxiété ou le déclin cognitif (ce qui n’est pas étonnant quand connaît l’importance d’un bon sommeil pour la santé de notre cerveau).

Mais la mélatonine ne se contente pas de vous faire bien dormir et de régénérer votre cerveau.

De façon peut-être plus étonnante, des compléments alimentaires de mélatonine ont montré des résultats très prometteurs pour la santé du cœur, et notamment pour faire baisser la tension artérielle[2].

Elle a aussi montré des effets positifs sur la santé de vos os… et même une efficacité contre le reflux gastro-œsophagien !

En fait, elle a tellement de bienfaits pour notre santé que le Professeur Pierpaoli a publié un livre intitulé Le Miracle Mélatonine il y a déjà 20 ans !

Comme beaucoup de médecins, le Pr Pierpaoli pense que la mélatonine est une substance anti-vieillissement.

Il est vrai que la production naturelle de mélatonine diminue fortement avec l’âge :

Mais surtout, on sait que la mélatonine a un effet anti-oxydant très puissant (or plus vous avez du stress oxydant, plus vous risquez de vieillir prématurément).

Et ce qui est particulièrement remarquable avec la mélatonine, c’est qu’elle exerce cet effet antioxydant à l’intérieur de nos mitochondries[3] !

Je rappelle que les mitochondries sont les « usines à énergie » de nos cellules.

Et c’est en partie parce que l’efficacité de ces « usines » se dégrade avec le temps et l’usure que notre corps décline et vieillit.

Or la mélatonine est une substance clé pour protéger et réparer nos mitochondries[4] – et donc vraisemblablement pour ralentir les effets du vieillissement !

Bref, on le savait avant 2020 : la mélatonine est une substance dont il ne faut surtout pas manquer (et je vous indique à la fin comment la stimuler naturellement).

Mais depuis l’épidémie de Covid, on a appris que la mélatonine en complément alimentaire peut aussi nous sauver face à des infections graves :

Sur le Covid, il était évident qu’il fallait essayer !

Pour les spécialistes de la mélatonine, son intérêt contre le Covid était évident dès le départ.

Car ils savent de longue date que la mélatonine (comme la vitamine D) a une action « modulatrice » idéale pour notre système immunitaire[5] :

  • Elle renforce la puissance de notre système immunitaire contre une agression virale ;
  • Mais elle limite aussi ses dérèglements et excès anti-inflammatoires, parfois plus dangereux que le virus lui-même.

De fait, avant 2020, des dizaines d’études avaient montré son action positive face aux infections virales :

  • La mélatonine a déjà été utilisée avec succès contre les chocs septiques, qui se caractérisent par un désordre inflammatoire comparable à celui des Covid-19 sévères[6] ;
  • La mélatonine a montré une efficacité face à un autre virus à ARN, le virus respiratoire syncytial (celui qui cause les bronchiolites), notamment en protégeant les poumons[7] ;
  • La mélatonine protège la paroi de nos vaisseaux sanguins (l’endothélium), avec une activité anti-coagulante[8] potentiellement précieuse contre les dégâts de la protéine Spike.

Et la cerise sur le gâteau, bien sûr, c’est que la mélatonine n’a pas de réelle toxicité connue, même à très haute dose !

Pour vous dire à quel point cette substance est sûre : on en donne des doses énormes à des nouveau-nés en détresse respiratoire… et cela les aide grandement[9] !

Donc, il était évident qu’il n’y avait rien à perdre et tout à gagner à l’essayer contre le Covid-19 – surtout à l’hôpital où l’on dort particulièrement mal.

Sur le Covid, les premiers résultats sont très impressionnants

C’est pourquoi je l’ai intégré à mon protocole anti-Covid dès le mois de décembre 2020 (il y a un an), en vous écrivant ceci :

« En cas d’hospitalisation: prendre 3 à 10 mg de mélatonine au coucher (anti-inflammatoire potentiellement précieux contre la tempête cytokinique, et qui favorise un sommeil réparateur dans un contexte difficile à l’hôpital) »[10]

De fait, plusieurs études ont confirmé les promesses de la mélatonine.

D’abord, une grande étude menée par une clinique de Cleveland à partir des dossiers de 12 000 patients a montré que ceux qui prenaient de la mélatonine avaient moins de risques d’être infectés par le coronavirus[11].

Puis, de petits essais cliniques ont montré des effets curatifs remarquables, en traitement.

Une petite étude randomisée iranienne a montré que les patients sortaient deux fois plus vite de l’hôpital s’ils avaient reçu de la mélatonine (9 mg / jour)[12].

Une étude rétrospective à New York a montré que les patients intubés avaient beaucoup plus de chances de survie si on leur avait donné de la mélatonine[13].

Et il y a bien sûr l’étude dont je vous ai parlé au début de cette lettre, qui suggère que la mortalité du Covid pourrait être divisée par 10 avec cette molécule naturelle.

Voilà pourquoi il n’y a pas à hésiter une seconde

Si vous êtes à risque d’un Covid grave, achetez de la mélatonine en complément alimentaire, et prenez-en 10 mg par jour (le soir) dès que vous avez des symptômes.

Et bien sûr, Covid ou pas Covid, une des priorités pour améliorer votre santé devrait être d’optimiser votre taux de mélatonine naturellement !

Comment optimiser naturellement votre taux de mélatonine

La clé, c’est de respecter les rythmes naturels de la lumière :

  • Exposez-vous bien à la lumière le matin entre 6h et 8h30 (et si nécessaire, pendant l’hiver, 45 minutes avec une lampe de luminothérapie) ;
  • Si vous faites une sieste en journée, ne la faites pas dans le noir;
  • Tamisez progressivement les lumières de votre foyer le soir venu ;
  • Évitez les écrans (lumière bleue) avant de vous coucher ;
  • N’allumez surtout pas la lumière lorsque vous allez aux toilettes la nuit ;
  • Et dormez dans le noir le plus complet – avec un masque sur les yeux si vos volets ne sont pas suffisants.

Et si votre sommeil n’est pas bon, n’hésitez pas à essayer la mélatonine 1h30 avant de vous coucher : commencez par 0,5 mg, puis essayez, 1 à 2 mg si besoin !

Sources

112 Commentaires

Sources

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

S'abonner

112 commentaires

Jasmine BERTRAND 4 janvier 2022 - 11h35

J’aimerais des dossiers sous forme de fiches techniques que je pourrais archiver et consulter à tout moment

Je vous remercie pour toutes ces études si intéressantes

Répondre
Hubert Schmit 4 janvier 2022 - 21h00

Très intéressant, merci pour ces informations.

Répondre
Semin Gemma 5 janvier 2022 - 10h39

Merci pour ces conseils fort utiles . Peut- on prendre de la mélatonine sans avis médical en cas d’antécédents cardiaques ?

Répondre
LyseAnne 9 janvier 2022 - 23h26

Depuis que je prends de la mélanine, je dors vraiment bien. Ça confirme ce que vous avez écrit.

Répondre
alainneault@hotmail.ca 11 janvier 2022 - 16h43

Bonjour j’ai pris delà melantonine 5mg, je ne me sentais pas bien, j’ai baisser à 3mg cela m’a aidé à mieux dormir mais, j’étais obligé de prendre 25mg de seroquel sinon je ne dormais pas bien.
En passant je n’aime pas prendre se médicament, je ne trouve pas d’alternative dans les produits naturels que j’ai essayé.

Répondre
Marguerite Jahan 12 janvier 2022 - 8h49

Bonjour monsieur, j’ai 73 ans,non vaccinée , petite retraite (630€) mensuel, où je peux trouver un multivitamines abordable et protecteur ? Merci pour votre réponse 🌼

Répondre
Maria Teresa Falci 14 janvier 2022 - 0h03

Merci pour vos précieux conseils

Répondre
Ottaviani 14 janvier 2022 - 13h38

Bonjour, Que pensez-vous de l’argent colloidal?

Merci d’avance

Répondre
dominique mescolotto 15 janvier 2022 - 14h39

quel marque vous me conseillerez pour en prendre
merci

Répondre
Thierry 6 mai 2022 - 11h37

La mélatonine n’est pas le seul élément qui permet d’améliorer la qualité du sommeil et d’éviter les troubles liés à ce dernier. Elle en fait partie en effet avec les autres conseils évoqués et concernant l’activité nocturne (diminuer l’exposition aux écrans, etc.) mais il y a aussi la question de l’alimentation qui a un impact fondamental sur notre comportement journalier mais aussi sur la qualité du sommeil, il convient donc de manger de bons aliments (vivants, bio, naturels) et d’éviter de manger trop gras, trop sucré, etc., ainsi que l’activité physique et le fait de pratiquer régulièrement du sport pour favoriser l’endormissement. Enfin, il existe aussi certaines plantes propices à l’endormissement (valériane, etc.)

https://institut-sommeil-vigilance.org/sommeil-et-alimentation/
https://www.naturaforce.com/renforcer-son-immunite/sommeil-et-sante/insomnie-troubles-du-sommeil-et-somniferes/

Répondre
1 9 10 11

Laissez un commentaire